Référence multimedia du sénégal
.
Google

SA TOMBE ATTIRE DU MONDE : Ndongo Lô aussi célèbre mort que vivant

Article Lu 14454 fois

Plus célèbre que le défunt musicien, Ndongo Lô, tu meurs! En marge de la com­mémoration de sa cinquième année sous terre, nous nous sommes rendu jusque­là où repose sa dépouille. Situé à la partie orientale du cimetière de Touba mos­quée, le tombeau de Ndongo Lô refuse du monde en permanence. À l'instar des premiers jours qui ont précédé son décès, les fans restent inconsolables.



SA TOMBE ATTIRE DU MONDE : Ndongo Lô aussi célèbre mort que vivant
(Envoyée spéciale à Touba) - «La musique n'a ni d'âge ni de frontière. Ndongo Lô était une figure emblé­matique en tant qu'artiste. Il était aimé de tous»; dira Khadim Sarr qui vient des HIm Grand-Yoff. Ce sexa­génaire se dit convaincu d'une chose : c'est que le défunt artiste musicien de la banlieue de Pikine n'était pas n'importe qui. «Amna luco Yallah mayoon, il est béni si j'ose le dire. Personnellement, j'étais venu prier pour le repos de l'âme de ma mère et je n'ai pas pu m'empê­cher de m'arrêter devant sa tombe pour m'incliner devant sa mémoire. Et je ne suis pas le seul parce que tout comme moi, tout ce beau monde qui est là aujourd'hui (Ndlr : hier) ne fait partie ni du cercle d'amis du défunt chanteur encore moins de son entou­rage ou sa famille», explique notre interlocuteur. Mieux, indique Sarr, «on a même l'impression qu'il y a quelque chose de fort qui retient tout fidèle qui passe à côté de la tombe.» Ce tombeau, il faut le noter, ne donne aucun indice qui montre que c'est une star qui s'y repose. Même si c'est un balai permanent d'en­fants, d'adultes et de personnes âgées que l'on a remarqué tout au long de la journée du grand Magal. Et ce, malgré une chaleur intenable. Ils se massent tout autour de la tombe, les mains remplies de quel­ques grains de sable et tendues, comme pour implorer le pardon de Dieu.

Aicha Dramé, elle, sort difficile­ment un mot de sa bouche pour témoigner. Mais la jeune ibadou de 18 ans ne cache pas son amertume. Ses larmes n'arrêtent pas de couler déformant aussitôt la taille de ses gros yeux. «Je suis Layène et j'habite Pikine. Mais mon souhait de tous les jours était de venir à Touba, rien que pour voir de visu là où repose Ndongo Lô. C'est pourquoi, je n'ai pas hésité à venir directement au cimetière lorsque l'occasion s'est pré­sentée. Nous étions des voisins quand il habitait au marché Zing», nous confie-t-elle. Et de murmurer: «Ndongo Lô me manque beaucoup.» Une forte sensation qu'elle partage avec Touty qui vient de l'Unité 17 des Parcelles Assainies: «Je suis venu me recueillir sur la tombe de mon neveu. Et le hasard a fait qu'il repose près de l'artiste Ndongo Lô. J'en ai profité pour demander à Dieu pour qu'il l'accueille au paradis», indique notre interlocutrice âgée de 30 ans. Et de percevoir la forte présence de fidèles comme un signal fort lancé par Dieu. «Cela montre que l'humi­lité est un des piliers fondamentaux qui forge l'homme. Et poussière, nous avons été, poussière nous serons. Tout le monde meurt un jour ou l'autre», rappelle Touty visiblement très affectée par la perte de toutes ces vies humaines. Même son de cloche pour Djily Touré, un jeune garçon qui habite Touba, mais réside Dakar. «Ndongo Lô était quelqu'un de très simple, pieux et généreux. C'est la raison de cette forte affluence. Je suis venu prier pour le repos éternel de son âme parce qu'il le mérite. Et je le fais à chaque voyage sur Touba», renchérit-il.

Oumy DIAKHATE
Source Walf Grand Place

Article Lu 14454 fois

Vendredi 5 Février 2010





1.Posté par ibou Grand Dakar le 05/02/2010 12:04
que le BON DIEU LE PARDONNE

2.Posté par alfred le 05/02/2010 12:30
RIP NDONGO LO!

3.Posté par lom le 05/02/2010 12:32
rest in peace!!!

4.Posté par muslim le 05/02/2010 13:06
YALNAKO YALLA YEUREUM

5.Posté par COK le 06/02/2010 00:43
ndongo lo dé mo gueun yénén serigne yi teud touba
mé celà ne montre ke l'égarement des soufis priez pour ke Dieu le pardonne c mieux ke de dire ke amna louka yalla mayone
si limou siwé won bakhoul nagn wakhanté deug
soirée dansate, waye mbate ak beuré, di bokkalé yallak seugn fallou lolou bakhoul dara
sénégal mo beuri ay nafékh mé sén bop rék lagnouy nakh ndakh mounou gno nakh yalla

6.Posté par racine le 06/02/2010 14:24
woyof mo waral li yoop ak dieuf diou bakh
nako yala yerem amin

7.Posté par Cheikh Sadibou Danso le 17/05/2010 14:22
El Hadji Ndongo Lo Moi Je Prier Toujour Pour Toi Parce Que tu es Quelqu'un
De Bien. Que Le Bon Dieu ALLAH Te Pardonne Pour Touts Tes Péchés. Que ALLAH Te Bénisse Et T''accueille Dans Son Paradis Inchallah.

8.Posté par abdou fam le 29/01/2011 17:40
je suis sure qu' il nous regarde du paradis dieu l'a pardonné et tous les autres

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State