Référence multimedia du sénégal
.
Google

SA FEMME S’ÉTANT REMARIÉE EN SON ABSENCE: L’émigré saisie la justice pour la récupérer

Article Lu 11288 fois

En décidant de rentrer au bercail après un long séjour au pays des hommes intègres, Modou Lô était loin d'imaginer la surprise qui l'attendait. En effet, lasse d'attendre un mari qui ne fait plus signe de vie depuis son départ en aventure, sa douce moitié avait fait casser le mariage par l'oncle de ce dernier pour se remarier avec quelqu'un d'autre.



Nous sommes au tout début de l'année 1998. Modou Lô âgé à l'époque de trente-deux ans et domicilié à Guinaw-rails décide d'aller à l'aventure au Burkina Faso pour y tenter sa chance. Un cousin y était établi et l'encourageait à venir le rejoindre. C'est ainsi qu'il laisse ses parents et sa femme qu'il venait juste d’épouser pour rallier le pays des hommes intègres via le Mali. Depuis son départ, il n'a plus fait signe de vie. Pas une seule fois il n'a écrit aux siens ni à madame encore moins envoyer le plus petit centime. Les années passent et un beau jour, sa dame du nom de Ngoné Seck qui n'en pouvait plus d'attendre un mari qui ne se manifeste plus, débarque au domicile de l'oncle du gars accompagnée de sa génitrice. «Je n'en peux plus. Je suis arrivée à bout de patience d'autant plus que j'ignore si mon époux est toujours vivant ou non. Je souhaite divorcer», dit-elle à l'oncle.

Après quelques jours de réflexion, l'oncle du mari accède à la demande de Ngoné Seck et rompt le mariage. Trois mois plus tard la femme devient l'épouse de Samba Guèye, un chauffeur de taxi. Tout ceci a eu lieu dans le courant de l'année 2006. Deux ans après, plus précisément le 26 juin 2008 alors que le couple a déjà un enfant âgé d'un peu plus de douze mois, Modou Lô que tout le monde avait oublié revient eu bercail. Le temps de le recevoir et de l'écouter parler de son séjour au Burkina Faso et pourquoi il n'a pas donné de ses nouvelles, on lui apprend ce qui s'est passé à son absence. Pour toute réaction, il soutient aimer Ngoné Seck et ne renoncera pas à elle. « Mon oncle a très mal agi, il ne devait pas lui accorder le divorce. Je ne lui pardonnerai jamais ce qu'il a fait », tonne-t-il.

Il revient désormais à la justice qui a été saisie d'une plainte déposée au tribunal départemental de Pikine par Modou Lô pour réclamer le retour de son ex-épouse à ses côtés de trancher cette affaire.

Source: L'observateur

Article Lu 11288 fois

Mardi 1 Juillet 2008





1.Posté par girl le 01/07/2008 20:23
ki mo beugue lou yomb
la justice ne devrait même pas lu accordé ce proces

2.Posté par A. le 01/07/2008 20:59
Mo!!! passé beugue lou yomb .Tu ne donnes pas signe de vie pendant des années ba paré di cass!!Elle a bien fait et estime toi heureux ne pas avoir été cocufié.

3.Posté par mia le 01/07/2008 22:49
ils ont bien fait d'avoir rompu le mariage c'est mieux que di NDIALO d'autant plus kil na pas donné signe de vie

4.Posté par maty le 01/07/2008 22:07
ki daal, xamoul boppam! ki yalla dakay diéppi sakh! deuk bi nga xam ni téléphone nimou fi yombé! bo amul lo yoné sax, di woté say mbok andak xel mou dal! Modou Lo mi daal, naniou ka ouy!

5.Posté par guisguis le 01/07/2008 22:12
Moi je conclus que cette histoire est de la pure fiction et exhorte en mème temps les journalistes à informer juste et vrai.A analiser ce texte on note bcp de confusion pour ne pas entrer dans les dètails.J'espère que les sènègalais auraient besoin d'ètre informès sur des faits qui sèvissent chez eux et nous de fouiner dans la vie privèe d'autrui.

6.Posté par aliou le 01/07/2008 22:27
je crois aussi que l'obs fabrique des informations.

7.Posté par MARIE le 01/07/2008 22:34
GUISGUIS!
QT ON A RIEN A DIRE, ON SE TAIT.
IL NYA RIEN DE FICTIF DS CETTE HISTOIRE.FI ADOUNA LEU, LOU NEKK LA GNOU FI GUISS.

NGONE A BIEN AGI.

8.Posté par abubakr le 02/07/2008 01:13
guis guis, n'eut été l'affaire pendante devant la justice, vous auriez sans doute soutenu que l'affaire Mathiou et Compagnie a été inventé par la presse. si jamais on se hasardait à dire tout ce qui se passait au Sénégal. déjà vers les années 80, Youssou Ndour disait "khadia goudi, bo togoone ba mou yague mou doone beuthieuk, di nga warou..." au Sénégal, il y a tout ce qu'on pense exister ailleurs. il y a même pire qu'ailleurs. onvrons les yeux et acceptons la réalité. vers les années soixante déjà, un maître qui se trouve aujourd'hui être un ministre de la République avait violé son élève en calsse de Cm2. il avait été radié pour cela. donc la pédophilie existait déjà vers les années soixante. notre Sénégal n'est pas aussi saint que nous le croyons. arrêtons donc de jeter l'opprobre sur ceux qui tentent de nous informer. car comme le dit un prof à l'université, au Sénégal, on ne parle pas de sexe, on le pratique. nous ne sommes pas aussi clean qu'on le prétend. donc guis guis basta

9.Posté par Bébé le 02/07/2008 10:56
Merci Abubakr.
Quand à Monsieur Lô, il ferait mieux d'aller pisser et retourner au lit. Ki dafa kanassou. Il devrait remercier sa femme de lui avoir épargner la honte que ressent tout cocu. Ki dafa yabaaté sakh.

10.Posté par nd fa le 02/07/2008 13:23
il est tout simplement idiot et ne comprend rien de la vie .c'est des gens des gens pas civilisés.

11.Posté par aaaa le 02/07/2008 13:18
Awma Modou lo Awma Modou burkina wayé démal gua nopélékou way tou magnou souniou diam

12.Posté par Papis le 02/07/2008 14:44
thiey serigne modou ya raw sakh TIGO.

13.Posté par BEUG DABAKH MALICK le 02/07/2008 19:20
serigne bi yoomb na lol, so yoné woulsakh donnes des newsé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State