Référence multimedia du sénégal
.
Google

Rôle dans les retrouvailles Wade-Idy : Iba Der s’assimile à une "boîte aux lettres"

Article Lu 1819 fois

Les retrouvailles Wade-Idy sont aussi enveloppées de mystère qu’a été inviolable le secret sur l’origine du différend entre le président de la République et son ex-sherpa et fils putatif. Même Iba Der Thiam, se mouvant dans l’espace du pouvoir, s’est perdu dans le circuit labyrinthique du "big deal".



Rôle dans les retrouvailles Wade-Idy : Iba Der s’assimile à une "boîte aux lettres"
Les opinions se sont vite constituées sur l’origine du différend Wade-Idy avant que l’un et l’autre n’essayent de tuer, dans les esprits, les conjectures les plus osées - l’affaire des chantiers de Thiès n’était alors qu’un faux prétexte. Autant sur cet épisode que sur la séquence des pré-retrouvailles entre le Président de la République et son ancien premier ministre, le peuple ne sera en mesure de percer le mystère. Iba Der Thiam, invité ce dimanche de l’émission "Grand Jury" de la RFM, a fait observer qu’il - dans le dossier des retrouvailles de la famille libérale - n’est pas allé au-delà de la mission à lui confiée.

Son rôle, le premier vice-président de l’Assemblée nationale l’assimile à une "boîte aux lettres", qui est par définition l’endroit où passe le courrier sous enveloppes fermées. Ni Idrissa Seck ni Abdoulaye Wade ne m’ont dit où ils en sont dans cette affaire, a indiqué, in fine, le "député du peuple" sur les ondes de la radio RFM (privé).

Il en outre fait savoir que le retour de Macky Sall au Pds ne serait que bénéfique pour ce dernier. Car, précise Professeur Iba Der Thiam, "le champ politique sénégalais est tellement surchargé que, espérer y trouver un créneau, relève de l’extraordinaire".

Abdourahmane SY
Source Ferloo

Article Lu 1819 fois

Lundi 25 Mai 2009





1.Posté par THIO le 25/05/2009 23:50
THIO

Le senegal en route vers le chaos si ….

"Prétendre faire une nation avec une fraction, c’est une erreur grave, et prétendre représenter la nation au nom d’une fraction, cela c’est une erreur nationale impardonnable", disait le Général de Gaulle
Si tous ses fils ne se mobilisent pas pour lutter contre la dévolution monarchique du pouvoir, la nation se verra confier à Karim Wade et à son groupe d’opportunistes.
Abdoulaye Wade est pris en otage par ce groupe qui s‘identifie d’une soi-disant génération du concret qui n’ont de concret que le tronçon palais – aéroport (qui n’est utile que pour eux).
Face aux multiples crises qui secouent le monde, le Sénégal a plus que jamais besoin de ceux qui l’avaient mi sur les rails et qui on tout fait pour que l’alternance tant attendue puisse se réaliser.

L’éloignement de Idrissa SECK des sphers de décisions a été très coûteux pour la république.
Croyez vous qu’il serait d’accord comme premier ministre d’accepter l’entrée de Farba SENGHOR  dans son gouvernement?
D’approuver l’adoption de la loi EZZAN ? Suppression du quart bloquant ?
D’approuver la condamnation de journalistes ? L’agression des journalistes dans l’exercice de ses fonctions ?l’exécution des dépenses hors budget ?.....
S’il été au pouvoir en 2005 est ce que nos 374 milliards seraient –ils confiés à Karim Wade s’en être audité par la suite ? (Pas d’une audite commanditée par l’anoci, mais par une commission neutre et indépendante).

Le pays a plus que jamais besoin de cadres dotés d’une créativité exceptionnelle, un patrimoine sublime, des travailleurs qualifiés et productifs, des entrepreneurs et des artisans passionnés, des infrastructures publiques de qualité, des pôles d’excellence, une démographie solide. Cette vitalité doit pouvoir s’exprimer pleinement. Et pour cela, il faut renouveler notre démocratie politique, moderniser notre démocratie sociale, porter notre excellence intellectuelle et scientifique. En définitive, il faut réécrire notre contrat politique, social et culturel.
La politique de notre pays a besoin de convictions fortes et d’idées nouvelles et, pour cela, elle doit pouvoir considérer le choc des convictions comme le tremplin d’une citoyenneté éclairée et tolérante.


Ma conviction demeure que le retour de Idrissa SECK dans la famille libérale est nécessaire pour un Sénégal prospère et pour un vrai changement.

THIO
Thio2012@yahoo.fr

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State