Référence multimedia du sénégal
.
Google

Revelations du Vice-President de Dubai Ports World: La nebuleuse se confirme

Article Lu 1525 fois

Alors qu'un recours est introduit par le groupe Bolloré, suite à la concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Dakar à Dubaï Ports World, voici que le vice-président de cette multinationale s'étale dans la presse, en déclarant que la décision est irrévocable. Lorsque que Matthew Leech, un exécutant des directives des véritables décideurs qui sont les arabes, affirme ne pas connaître Karim Wade, il a certainement raison. Car, si ce dernier devait négocier, ce n'est pas avec un exécutant qu'il va le faire. En outre, c'est prendre les Sénégalais pour des demeurés que de dire qu'il appartient au Dg du Port, Bara Sady, de s'expliquer sur les modalités de la concession du terminal. D'autant que, ces négociations qui engagent l'avenir s'effectuent dans tout pays qui se respecte à un niveau élevé, avant d'être validées au plus haut sommet.



Revelations du Vice-President de Dubai Ports World: La nebuleuse se confirme
Dans un autre registre, verser environ 3 milliards d'honoraires d'entrée non remboursables au Port de Dakar, représentent-ils une manne eu égard au chiffre d'affaires de Pad ? L'investissement annoncé par Dp World, 49 milliards, pour la mise en place de terminal dans les cinq premières années ne sont pas comparables aux 75 milliards proposés par le groupe Bolloré, pour la même période. Idem pour leurs investissements pendant les 25 années qu'ils comptent gérer le terminal à conteneurs. La également, le groupe Bolloré propose 80 milliards Cfa de plus. Encore qu'entre l'exécution des engagements et leur annonce, 10 ans auront passé. Entre temps, beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts. La revendication des travailleurs est donc légitime, eux qui sont les laissés-pour-compte dans cet imbroglio. En outre, vu la position stratégique du Port autonome de Dakar, les négociations touchant à sa privatisation, ou à la privatisation d'une partie de ses activités doivent nécessiter des arguments soutenus, et des procédures limpides qui impliquent la participation d'experts. Ce qui, selon les informations à notre disposition, et sur lesquelles nous reviendrons bientôt, n'a pas été le cas. Car, le Port autonome de Dakar, vu sa position stratégique, mérite plus que le sort qui lui est réservé. Toute initiative visant sa mutation, en termes de gestion, doit mériter une concertation très large, impliquant toutes les compétences du pays. Que ce soit le fils du président, ou le président lui-même qui agit au nom des Sénégalais, l'important c'est que ce Sénégal gagne. Il ne sert à rien, pour la multinationale Dp World, de faire voyager des journalistes pour justifier une acquisition ; si vraiment, elle est convaincue que la procédure est limpide. Ce qui importe, c'est l'intérêt des travailleurs, qui sont pour la plupart des sans voix. Parce que les taxes du port conditionnent les prix des denrées de première nécessité. Et c'est à ce niveau que Goorgoorlu est intéressé au plus haut point par cette affaire Dp World-Bolloré.

Moustapha Sow
Source: L'office

Article Lu 1525 fois

Mardi 19 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State