Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Réunion secrète de pontes libéraux chez Madické Niang : Karim divise le Pds

Réunion secrète de pontes libéraux chez Madické Niang : Karim divise le Pds - Souleymane Ndéné et Samuel Sarr s’énervent contre Karim, Baldé, Oumar Sarr et compagnie
Deux gros calibres du Pds tirent sur les cinq qui se sont réunis, mardi, chez Me Madické Niang. Souleymane Ndéné Ndiaye et Samuel Sarr dénoncent cette rencontre secrète et restreinte. L’ancien Premier ministre se démarque de tout soutien à Karim et Cie estimant que la responsabilité pénale est individuelle alors que le «Wadiste éternel» soupçonne une promotion de la Génération du concret aux dépens du Pds.



Réunion secrète de pontes libéraux chez Madické Niang : Karim divise le Pds
Y a-t-il deux Pds ? C’est en substance le souci de l’ancien Premier ministre de Abdoulaye Wade, Sou­ley­mane Ndéné Ndiaye, qui est très remonté contre la réunion de mardi de cinq hauts responsables du parti libéral. Une rencontre secrète entre Karim Wade, Abdou­laye Baldé, Oumar Sarr, Ousmane Ngom et Me El Hadj Amadou Sall chez Me Madické Niang qui héberge le prédécesseur de Macky Sall de­puis son départ du pouvoir. Sou­leymane Ndéné Ndiaye a la «forte conviction» que ce «panel» n’avait pour d’autre objet que d’«aplanir les relations» en dents de scie en­tre l’ex-tandem de l’Anoci. Et cela après que la presse a révélé que, dans sa dernière audition par la Sec­tion de recherches de la gendarmerie de Colobane, Karim Wade s’est «défaussé» sur Baldé. Ce qui avait motivé d’ailleurs la visite de l’ancien ministre de la Coopération internationale chez le maire de Ziguinchor, dimanche dernier. Mais Souleymane Ndéné Ndiaye trouve qu’au-delà de cette mise au point à deux, il s’agissait, lors de la rencontre «en catimini» de «peaufiner une ligne de défense commune». Voilà pourquoi, dit-il, «je suis choqué par cette démarche. Tout indique qu’il y a des choses à cacher parce qu’ils se sont réunis à l’insu du parti. Ils ne veulent pas que nous sachions ce qu’ils se sont dit». De toute façon, tient-il à faire savoir au groupe des cinq, «je ne peux pas m’engager à défendre des gens qui me cachent des choses». Avant de leur rappeler : «La responsabilité pénale est personnelle et je m’interdis de porter le combat des autres.»

Samuel Sarr : «C’est pour effacer le Pds au profit de la Gc»
Le modus operandi de Karim, Baldé, Ousmane Ngom et Cie n’émeut pas que le maire de Guin­guinéo. En effet, Samuel Sarr a été le premier à découvrir ce «sommet des cinq» alors qu’il venait remettre un courrier à la Résidence de Wade. Surpris, il en est ressorti très amer. Il croit que «cette démarche n’est rien d’autre qu’une façon de chercher à effacer le Pds pour promouvoir la Génération du concret», mouvement dirigé par Karim Wade.
C’est un autre feuilleton que le parti de Abdoulaye Wade risque de vivre dans les prochains jours. En dépit d’une parodie d’unité de la famille pour défendre le fils et ses «frères», marquée par les rassemblements devant la gendarmerie et le dernier Comité directeur du Pds. C’est au moment où les Libéraux ont haussé le ton face au régime de Macky Sall avec leur manifestation à la Place de l’Obélisque, le 6 décembre, que ce froid vient polluer l’atmosphère.
hamath@lequotidien.sn

Jeudi 29 Novembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés