Référence multimedia du sénégal
.
Google

Réunion des libéraux à la Vdn: Les manœuvres pour la « destitution » de Macky se poursuivent

Article Lu 1489 fois


Réunion des libéraux à la Vdn: Les manœuvres pour la « destitution » de Macky se poursuivent
Les manœuvres pour l’éviction de Macky Sall du poste de numéro 2 du Pds ont, encore, repris de plus belle. Autour de Ousmane Masseck Ndiaye, directeur des structures du Pds, des responsables départementaux du Pds (parce que tous n’y étaient pas) ont, encore, mis sur la table, l’épineuse question de la suppression du poste de numéro 2 du Pds, occupé, actuellement, par le président de l’Assemblée nationale. Mais, comme à l’occasion de leur réunion à Ngor Diarama (où, évitant de parler de l’affaire Macky/Karim, ils avaient voulu d’un débat sur l’orientation budgétaire poussant certains à s’excuser pour vaquer à d’autres occupations), que d’hésitations avant de se décider à crever « l’abcès », Macky Sall !


Alors que M. Ousmane Masseck Ndiaye invitait ses frères à suivre, attentivement, un exposé du ministre du Commerce Amadou Habibou Ndiaye qui devait s’expliquer sur les mesures prises par son département dans le sens d’alléger les souffrances des populations face à la flambée des prix, les libéraux ont eu des difficultés à s’entendre sur l’ordre du jour. Si pour certains, « l’important est de tenter de donner corps à la vision du président de la République, en sensibilisant tous, de la nécessité de serrer la ceinture pour accompagner la retenue sur les salaires, et pour ce faire, adoucir la flambée des prix », pour d’autres (plus nombreux dans la permanence du Pds, sise à la Vdn), « il faut oser crever « l’abcès », Macky Sall, car, il faut être aveugle pour ne pas voir, le malaise profond causé par sa lettre dans l’optique de faire auditionner l’Anoci ». Après un tonnerre d’applaudissements des gens favorables à la suppression du poste de numéro 2 du Pds ou du remplacement de Macky Sall et les chahuts du camp de l’enfant de Fatick, contestant cette proposition, ils tombèrent d’accord sur l’ordre du jour. Ainsi, il faut, d’abord, parler du message du Chef de l’Etat, puis de Macky Sall et de ses postes à « reprendre ». C’est d’abord, un vieux militant libéral, un peul, d’ailleurs, « dopé par l’audience que Wade a accordée à Abdou Fall et retransmise sur la Rts, signe d’une onction de Goorgi à la destitution de Macky », nous renseigne-t-on, qui a ouvert cette brèche. Il sera suivi dans ce sillage par Farba Senghor (tellement, à l’aise face à cette question qu’il semblait être dans son salon), Youba Sambou, El Hadj Malick Guèye, Khoureïchi Thiam... Ils feront, alors, la genèse des passages des différents numéros 2 du Pds qui, à un moment de leur vie, ont cherché à prendre la place de Me Wade. Et cela, « de Fara Ndiaye à Macky Sall, en passant par Idrissa Seck ». « Les échanges furent houleux ». Après vérification, on se rendra compte aussi que Moussa Sy, cité par nos sources comme faisant partie de ce camp (anti-Macky), « n’a même pas pris la parole. Et, est retourné aux travaux des commissions à l’Assemblée nationale à la fin de la réunion ». Selon une autre source : « Si les uns ont estimé que le renvoi du cas Macky Sall au Comité directeur ou aux instances de base indique que les tentatives de liquidation politique du maire de Fatick sont vouées à l’échec, les autres estiment que, de toute façon, le débat est lancé et que l’idée fait son chemin ». Comme prévu dans l’ordre du jour consensuel, le premier point sera axé sur la stratégie d’occupation médiatico-sociale pour « ne pas laisser le terrain à l’opposition ». Mais, dès l’entame du second point, le nombre d’inscrits inquiètera les pro-Macky. De nombreuses personnes vont s’inscrire, car trouvant, le débat intéressant. Quand Farba Senghor a proposé une résolution finale signifiant clairement leur souhait de voir, supprimé, le poste de n° 2 du Pds à envoyer au président Wade et à la presse, il a été contesté dans son choix, par le clan de Macky, avec des jeunes comme Abdou Mbow. Finalement, Abdoulaye Faye coupera la poire en deux : Un compte-rendu détaillé signifiant à Me Wade, la proposition de suppression du poste de n° 2 et une résolution muette sur cette proposition, à envoyer à la presse. Mais, c’était sans compter avec le temps, car dès qu’on leur annonça le départ du président du Sénat, M. Pape Diop pour Kébémer où il devait présider un meeting, nombre des inscrits comme Farba Senghor..., se levèrent et quittèrent la salle laissant la réunion « se terminer en queue de poisson » et « dos-à-dos, les deux camps », en attendant la prochaine réunion du Comité directeur. A signaler que ni Macky Sall ni Pape Diop n’ont pris part à cette rencontre qui s’est déroulée, de 12 à 18 heures. C’était aussi, là, le moment choisi par deux pans de l’Ujtl, amenés, respectivement, par Mohamed Nasser et Abdou Mbow de faire parler les biceps, et ainsi, montrer leur vision opposée.

Source: L'actuel

Article Lu 1489 fois

Mardi 6 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State