Référence multimedia du sénégal
.
Google

Retrouvailles Wade/Idy : Le butin entre les « grands bandits »

Article Lu 11882 fois

XIBAR.NET (Dakar, 24 Octobre 2009) Me Abdoulaye Wade a avoué qu’entre son ancien Premier ministre, Idrissa Seck, et lui l n’y a qu’un « problème d’argent ». Il tarde à faire de lui le vice-président du Sénégal, parce que M. Seck cherche à ne pas lui remettre le « butin » qu’il réclame.



Retrouvailles Wade/Idy : Le butin entre les « grands bandits »
Le président de la République avait fait, nuitamment, extraire de cellule son ancien Premier Idrissa Seck, à l’époque placé sous mandat de dépôt, officiellement, dans le cadre du dossier dit des « chantiers de Thiès ». C’était pour « négocier » avec lui la restitution des fonds politiques et autres, estimés à plus de quarante milliards de francs Cfa, que M. Seck gérait en tant que ministre d’État, directeur des affaires présidentielles, d’abord, puis en tant que Premier ministre. Démis de ce poste, il avait pris le soin de mettre en « lieu sûr » les milliards. Pour se tirer d’affaire, il promettra à Wade de financer sa campagne à l’élection présidentielle de 2007. L’échéance arrivée, il n’en fera rien, en dépit d’avoir recouvert la liberté. Il profitera même de l’arrestation du plus grand escroc de l’histoire, l’Américain Bernard L. Madoff, pour faire croire à Wade qu’il était une des victimes de celui-ci.

Comédien né, M. Seck fait semblant d’être fauché comme un rat d’église. Récemment, sa participation au téléthon, organisé au profit des victimes des inondations, annoncée, sa cellule de communication s’empressait de préciser qu’Idy n’avait pris aucun engagement. Le mot d’ordre était de passer pour être Job. Pourtant, il y a quelques temps de cela, son épouse, Mme Ndéye Penda Tall, était allée en aide à des sinistrés du 13éme arrondissement de Paris. Les Seck ne sont pas du tout fauchés. Idrissa veut flouer Wade, parce qu’il sait que lui remettre le butin qu’il détient équivaudrait à signer sa « mort » politique. Il aura de l’intérêt pour Wade, tant qu’il détiendra les milliards qu’il a subtilisés. Sans eux, il ne pourra pas aller à la quête de son « destin présidentiel ». On ne peut pas faire de la politique sans argent.

Et puis, Idy n’entend pas retourner à son stade d’avant l’alternance. On se rappelle qu’il avait emprunté auprès du Fonds de promotion économique cent millions qu’il eut du mal à payer. Ce sont toutes ces raisons qui font qu’il tient à sa « part du butin » plus qu’à tout au monde. C’est parce qu’il sait que Idrissa Seck s’abrite derrière Madoff pour ne pas libérer la somme qu’il lui réclame que Me Wade a eu dernièrement avec lui un entretien houleux de moins de 15 minutes. C’est ce « butin » non récupéré qui fait que leurs retrouvailles coincent. Mais, n’est-ce pas lui qui demandait à Idrissa Seck, comme celui-ci le rapportait dans son fameux Cd, d’aller dire à son épouse Viviane que leurs soucis financiers étaient bien finis ? Qui élève un bélier recevra ses coups. C’est dire que la nomination de M. Seck comme vice-président du Sénégal pourrait être, à la fois, complexe et compromise. « Les grands bandits ne s’entretuent qu’au moment du partage du butin ». Idy dixit !

La Redaction

Article Lu 11882 fois

Samedi 24 Octobre 2009





1.Posté par zoro le 24/10/2009 06:09
SONT DES VRAI BANDIS AII DIAMLANOU

2.Posté par Lu Pour Vous le 24/10/2009 07:01





#275 Auteur: Thiakiry
Posté le : 2009-10-22 00:03:27




Pourquoi les prochaines élections se tiendront avant 2012

Nous sommes au minimum à 800 jours des prochaines échéances électorales- selon le calendrier républicain. La société politique ne parle pourtant plus que de candidature et de... candidature à la candidature alors que des dizaines de milliers de familles affrontent quotidiennement des affres qui ont pour noms : inondation, rentrée non effective des classes pour diverses raisons, coût élevé de la vie ... La litanie est connue de tous . La société civile, elle, préfère disserter sur l'unicité ou la pluralité des candidatures au sein de l'opposition si elle n'est pas totalement absente de la discussion
La question qui vient aussitôt à l'esprit est : "pourquoi tout cet empressement, ces ( basses) manoeuvres , ces nominations et limogeages" ?

Tout commence lorsqu'à la mi-septembre de cette année les jeunes (?) socialistes, par la voix de Barthélémy Dias, déclarent urbi et orbi : "« Ousmane Tanor Dieng est notre candidat pour l'élection présidentielle de 2012. La politique est une question de majorité, et le parti Socialiste ne cédera à aucune pression. Notre candidat en 2012, c'est Ousmane Tanor Dieng » .
Du côté du pouvoir , on jubile de cette entame de division au sein de Benno. On jubilera encore plus lorsque les jeunes progressistes (AFP) et les jeunes l'APR se réuniront pour tirer, à leur tour, sur les socialos. Les mauvaises langues, dont je ne suis pas :-D , ont rapporté que Dias jr travaillait en réalité pour celui qu'il appelle désormais "Maam" ie Wade

Une autre déclaration viendra relancer le débat et jusqu' à l'heure actuelle, il n'est pas retombé. De l'Amérique du nord où il se trouve- comme si les journalistes sénégalais n'étaient pas dignes de ses homélies - le maestro de la comedia dell' arte politico Wade annonce qu'il sera candidat en 2012. Avant de rajouter "Si Dieu me laisse longue vie, me laisse mon cerveau et ma santé, je serai candidat. » Précisions importantes.
Depuis ce jour il n'a cessé de réaménager son gouvernement, faisant revenir des politiques tels Adama Sall, Aminata Tall ou en responsabilisant davantage des leaders locaux du PDS. C'est le cas de Abdoulaye Baldé.
Concernant Aminata Tall , je ne pense pas que Wade ait succombé à un quelconque chantage au déballage public. Qui pourrait dire pire que Marie Mbengue (mère de feue Penda Kébé) ? Il s'agit plutôt de ne pas multiplier les fronts et de faire passer A. Tall pour un maître-chanteur, ce qu'elle croit être en bombant le torse. La voici neutralisée et peut-être à jamais.

Par ailleurs, on peut noter que le khalife koullu wadaillons ( Fabrice Ngéma dixit) semble traîner des pieds pour réaliser l'intention qu'on lui prête de nommer Idrissa Dadis Seck à la Vice-Présidence. Quoi de plus normal quand on sait que le Madoff Sénégalais a beaucoup perdu de sa crédibilité en tant que leader politique(cien) en montrant à la face du askan à quel point il pouvait être versatile, tortueux, très peu fiable. Et surtout I. Seck serait inoffensif en tant qu'opposant. Comment pourrait-il devenir radical aprés avoir fait Des Demm Dikk au Palais ?
A vrai dire, l'ex fils putatif est aujourd'hui un jeune lion, édenté certes. L'on ne pourrait comprendre sa nomination à cette station que dans le cadre du protocole de Reubeuss, ie le partage du butin à travers des fonds politiques alloués au Vice Président

Comme à la veille de la PRésidentielle de 2007, Wade a lancé des chantiers et on apprend que pour la plupart d'entre eux, les budgets sont bouclés. Il s'agit de l'autoroute à péage et de l' Aéroport International (du frère) Blaise Diagne. N'oublions pas Son monument de Sa Renaissance Africaine. :-D
Ce qui avait prévalu en 2007 risque de prévaloir en 2010 ou 2011. SJD le rappelait: "Weddi Gis Bokku CI". Et c'est reparti, les opposants vont encore crier à la fraude. Certains d'entre eux seront prêts à tout pour y remédier, d'autant plus qu'il s'agira là de leur ultime chance de cesser d'être des faiseurs de roi et de devenir 'khalife à la place du khalife' . Suivez mon regard



Comment organiser des élections anticipées et se représenter quand on sait que celles-ci ne sont possibles qu'en cas de vacance du pouvoir? Wade a résolu cette équation en appelant à un dialogue national. Il sortira de ce Pencoo la nécessité, outre la dissolution du Sénat et de l'Assemblée Nationale d'organiser des élections générales. Le consensus sera trouvé car les opposants sont demandeurs de ces mesures:
- Tanor risquant avec le temps d'être débordé par Khalife Sall, Aïssata Tall Sall et autre A. Mbengue Ndiaye revenus à la lumière par la grâce des urnes ce 22 mars
- Moustapha Niasse préfère certainement l'éventualité d'arriver un peu plus jeune (ou moins vieux :-D ) au pouvoir. Et d'un mandat de transition comme prévu, il passerait ... l'appétit ne vient-il pas en mangeant? Et surtout les promesses, en politique, n'engagent que ceux qui y croient.

Le seul point d'achoppement sera la suppression du 2nd tour. Difficilement réalisable par Wade


P.S Au moment où j'écris ces lignes, Moustapha Diakhaté de l'APR (exPDs) vient de me marcher sur la langue. Belle synchronicité, non ? :-D :-D



3.Posté par parti du peuple le 24/10/2009 07:25
le front de liberation milite pour une rupture de generation sur l'espace politique et ni tanor,ni ndiass,ni bathily ni dansakho ,ni macky sall ne peuvent apporter le changement nècessaire pour le peuple ,èlire un chef de parti ou de coalition revient à perenniser le meme systeme ,il faut des changements radicaux,nous allons proposer des solutions.
-refonte de l'etat et de l'administration
-devolution du pouvoir au peuple
-suppression de la caisse noire du president
-creation de troix seules grandes regions avec renforcement du pouvoir du conseil regional
-reouverture de tous les proces depuis 2000
-audit general de l'etat depuis 1962

4.Posté par pressident du front de liberation le 24/10/2009 07:46
c'est bien vrai tous les leaders citès ont la main sale de meme que macky sall qu'on ncroyait blanc a participè au detournement des milliards de taiwan et aurait recu des millions du narco.trafiquant de mbour pour que djibo lui delivre une licence de sa societe ils ont tous la main sale ,une fois elu il vont faire la promotion des membres de leur parti,de leurs familles et donneront des marches aux hommes d'affaire qui ont financè leur campagne èlectorale.prenez l'exemple de wade ou de diouf ,ou d'idy
le peuple doit reconquerir sa souverainete que l'usage excessif du decret a vidè de toute sa substance ,nous du front de liberation du senegal nous demandons au peuple de se prendre en charge lui meme pour apporter les changements necessaires il ne faut plus faire confiance aux partis politiques ,leurs leaders ne sont pas libres.il faut un candidat du peuple et nous allons vous proposer un progamme dont il sera le porteur.les senegalais ne sont pas confrontès à des problemes d'ideologie ,la corruption,les detournements,le nepotisme,l'ethnocentrisme,la gabegie,n'ont aucun carectère ideologique ou de parti car ils existent dans tous les etats du monde donc le probleme est de choisir des hommes dignes,modestes,humbles prets pour le sacrifice ,des hommes à l'image de Seydina Omar comme homme de pouvoir des hommes comme Serigne touba ou Maodo Malick.nous voulons des hommes du pouvoir qui vont se contenter que de leur salaire, cet homme n'est ni tanor,ni ndiass,ni ydi,ni karim wade,ni bathily,ni dansakho ni aucun de nos fonctionnaires internationaux car ils ont deja pris le gout du luxe et des voyages en europe et possedent tous des appartements à l'etranger.le peuple senegalais s'etait trompè en 2000 nous ne devons pas repeter la meme erreur.

5.Posté par diop le 24/10/2009 13:24
De quelle alternance opérationnelle parle ton. A part wade que des jeunes au pouvoir qui ne croient qu'en l'argent

6.Posté par Mor le 24/10/2009 16:42
Vraiment, Xibar, vous nous emmerdez avec vos articles idiots sur Wade, son régime et son fils. Vous ne faites pas du journalisme, mais de l'opposition. Dites-le clairement. Mais, ce n'est pas comme ca qu'on se débarrassera de ces gens. Informez-nous objectivement sur le régime, sur l'opposition, sur l'économie, sur la société, sur la culture... Mais, il faut être cultivé et pouvoir bien s'exprimer pour faire ca et vous ne brillez pas dans ces domaines!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State