Référence multimedia du sénégal
.
Google

Retard dans la passation de service à la tête du ministère de la Santé : le président Wade expose ses carences

Article Lu 11252 fois

XIBAR.NET (Dakar, 20 Décembre 2009) - Depuis presque deux semaines, le nouveau ministre de la Santé, Modou Diagne Fada tarde à revêtir le costume de son riche et utile département. Une situation, de plus, qui confirme que le président de la République, Abdoulaye Wade, est plus soucieux de sa réélection que de l’avenir de la Nation sénégalaise.



Retard dans la passation de service à la tête du ministère de la Santé : le président Wade expose ses carences
En neuf ans d’exercice du pouvoir, le président Abdoulaye Wade a fait défiler à la tête du stratégique et capital ministère de la Santé autant de chefs : Abdou Fall, Eva Marie Call Seck, feu Issa Mbaye Samb, tutti quanti et, présentement, Modou Diagne Fada. Mais, nommé à ce poste, il y a près de deux semaines cet ancien ministre qui était devenu un des vice-présidents de l’Assemblée nationale, en décapitant la coalition « War-wi », qui l’avait permis à y parvenir, n’occupe toujours pas son siège. C’est Mme Thérèse Coumba Diop, qu’il est censé relever, qui trône encore à ce poste. Parce que le président Wade n’a pas encore explicité et meublé ce que sera le département des Biocarburants et de la Pisciculture, qu’il lui a confié. En conséquence, la bonne Dame était allée défendre devant les Sénateurs, après l’Assemblée nationale, le budget dévolu à la Santé : plus de 110 milliards de francs Cfa. Une manne financière, que le Parlement a voté, sans chercher de midi à quatorze heures.

Du coup, le président Wade atteste que la finalité de l’argent du contribuable sénégalais n’est pas, du tout, son problème. Ce qui l’intéresse, c’est sa réélection. C’est ce qui fait qu’il ne peut se passer de Fada, pour lui booster l’électorat mouride de Darou, et de Mme Thérèse Coumba, qui va l’aider à remporter des suffrages de la Petite Côte, dont elle est originaire, comme feu le président Senghor. Contrairement à celui-ci, Abdoulaye Wade n’a aucune considération pour l’État. II a fini de démontrer qu’il va juste prendre le pouvoir pour s’enrichir et dévoyer la République, au profit de son fils. Ainsi, il remporte un autre prix Guiness : celui d’être le président qui se soucie le moins du respect des institutions, de leur fonctionnement, de leur performance et de leur continuité. Du coup, il prend le risque d’abréger ses jours à la tête du Sénégal. Car déjà les partisans de Fada s’impatientent. Ceux de Thérèse Coumba Diop sont ulcérés de la dévaluation de leur idole. C’est dire que « L’alliance pour le sopi » pourrait rencontrer des problèmes « demain ».

La Redaction

Article Lu 11252 fois

Dimanche 20 Décembre 2009





1.Posté par liberersenegal le 20/12/2009 07:01
le systeme d'escroquerie de wade de nos recettes budgètaires s'articule sur le remaniement perpètuel et la cassure des departements ministèriels.Apres avoir dèpensè les recettes d'un dèpartement donnè ,wade change le ministre pour couvrir le trou financier car wade a dèja vidè le budget de la prèsidence .tout ministre qui s'oppose à ce système sera remerciè et le nouveau ministre de la santè va trouver une caisse vidèe d'abord par Karim wade avec son ANOCI et ensuite raclèe par wade-père,voila les raisons fondamentaes pour les remaniements ministèriels sans fin.
Le front de liberation nationale dènonce le dètournement de nos recettes finançières par la famille wade ,wade père recoit des mallettes remplies de nos recettes comme au temps des bours à qui il fallait verser en espèce ses impots,wade-fis ui est spècialisè dans les organismes et agences,wade-èpouse dans les organisations de societè civile et les poys de vin et enfin la dernière venue wade-fille dans la fondation de la statue .

2.Posté par djiby sow le 20/12/2009 07:06


2.Posté par djiby sow le 20/12/2009 07:03
.Posté par djiby sow le 19/12/2009 17:46
adam sall est un grand menteur demander aux habitamts de velingara ferlo,cette sous prefecture souffre de manque d'eau,leur forage esten panne depuis 6 ans,ces pauvres paysans,qui n'ont aucun revenue,achete un bidon de 18 litres a 100 f .
l'eau coute plus chere a velingara que a dakar la capital,adama sall avait ce departement de l'hydraulique,promesse apres promesse,il est temps que adama sall recolte ce qu'il a semer,a velingara ont l'attend avec des pierres.
je demande a la region de matam de ce reveiller,l'alternoce ont l'argent pour leurs noces,mais pas pour fixers nos problemes,combien de forages qui sont en pannes aux senegal.je prefere les militaires de la guinnee,que ce regime d'abdoulaye wade.
senegal sans president est mieux que ce regime de bandits de voleurs,ils ont bafouets nos valeurs,senegal etait le pays le plus respecter a afrique .abdoulaye n'aime pas le senegal,ni les senegalais,parceque ces enfants ne somme meme pas des sengalais.vive le senegal vive la region de matam,et veve velingara ferlo

3.Posté par niang le 20/12/2009 11:11
bravo giornalista "tutti quanti" come e bello l'italiano...

4.Posté par mousse le 20/12/2009 14:37
quel pays alors ............quant on prend des gens....................dans la rue pour les mettre ministre de la republique.............c est n importe quoi................alors que le pays regorge de cadres de haut niveau..........qui traine hors du pays............voila le regne de ce voyou de wade..............qui seme le desordre..............

5.Posté par Awa le 20/12/2009 17:15
Il faut sauver le « soldat » Wade

Aujourd’hui il n’est pas excessif de se demander s’il existe quelqu’un parmi ceux qui, sans calcul, ont eu foi au Sopi, au point d’exposer leur liberté voire leur vie durant les années difficiles, qui ne regrette pas que depuis la survenue de l’alternance, les portes du PDS aient été ouvertes à des activistes de tous poils qui, à force de manœuvres, sont parvenus à travestir les idéaux que le Sopi défendait, et qui faisait que le peuple conquis, avait massivement voté pour lui le 19 Mars 2000.

La preuve la plus évidente de cette affirmation, est qu’il y’a seulement quelques années, nul au Sénégal ne pouvait s’imaginer que le père du Sopi pourrait être rejeté et hué dans presque toutes les villes du pays !
Cet état de fait est né du cumul des effets néfastes de deux démarches :

-D’abord, la décision prise après la victoire du 19 Mars 2000 de mettre sur pied un gouvernement avec les seuls responsables locaux du parti sans tenir compte des compétences ; cela a eu pour conséquence immédiate, le déclin des secteurs aussi importants que l’agriculture, la santé etc…

-Ensuite, la théorisation de la transhumance qui résultait manifestement d’une lecture de Machiavel au premier degré.

C’est ainsi que Wade, se croyant en bonne compagnie avait de prime abord violé les recommandations de Léo Strauss, en se débarrassant du noyau qui avait permis au PDS de survivre et de réaliser sa révolution du 19 Mars 2000. A cause de cette faute, plusieurs erreurs graves ont pu être commises par le régime de l’alternance, tandis que d’autres aussi graves pourraient être commises si Wade ne se ravisait pas. Il s’agit entre autres de la tentation de poursuivre l’ex-président de la CENA pour « incitation à la révolte ». En effet, l’ex-président de la CENA, en signalant qu’il y aurait plus d’un million d’électeurs fictifs dans le fichier électoral du ministère de l’Intérieur, et une utilisation abusive de certificats administratifs, n’a fait qu’appeler à la prévention d’une violation de la constitution, et de l’installation de la tyrannie au sens juridique du terme. Notre constitution proclame solennellement la souveraineté du peuple ; or, une fraude massive lors d’élections présidentielles ou législatives aurait pour conséquence de lui ôter sa souveraineté.
S’agissant des certificats administratifs, il peut être dit que l’intention de monsieur Touré n’était pas de mettre en cause la recta ratio de la gendarmerie mais d’éviter que l’affaire des fausses ordonnances de 1993, puisse être réitérer ; car l’on se rappelle qu’à cette occasion une parfaite imitation de la signature des juges avait été réalisée par le «faussaire maison », dont la dextérité a même eu à tromper la vigilance d’un graphologue.

La bizarrerie des conseils juridiques prodigués se décèlent également dans le système de défense conçu pour faire face à la plainte de l’association dite MLA. A cet égard, plus d’un observateur se demande pourquoi Wade tente d’opposer au sieur Diaw, président de ce mouvement, l’article 80 du code pénal qui a pour seule vocation, d’assurer la protection de l’Etat ; alors que l’action du MLA devant la justice française met directement en cause sa probité. Pourtant, il faut noter qu’en l’occurrence, le MLA pourrait reposer son action sur des indices graves et concordants dans la mesure où les fonds politiques qui ont été mis à la disposition du président pour lui faciliter l’accomplissement de sa mission ne sont pas sa propriété et ne doivent donc pas être utilisés en dehors de cette mission que lui assigne le peuple. Par conséquent, toute utilisation des fonds politiques à des fins personnelles et toute transformation de ces fonds en un « BUTIN » constituent un détournement de deniers publics au regard du code pénal, parce qu’il y aurait « utilisation de fonds publics dont on sait n’y avoir pas droit ».

Mais, au-delà de tout ce qui est dit ci-dessus, il semble opportun de rappeler que le Sénégal se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins, et que Wade devrait se ressaisir pour prendre conscience que son « midi » a sonné, et qu’il existe des voies pouvant lui permettre de sortir par la grande porte. Le temps et les circonstances ne lui permettent pas de courir derrière ce mirage que brandissent certains « conseillers » qui, tout en le poussant à s’enfermer dans ce que les juristes appellent « le carré de Malberg » pour confondre sa majorité avec l’ensemble du peuple, et faire ou modifier les lois à sa guise n’oublient pas de porter en bandoulière le récit de la fable pour s’envoler au moment opportun tels le moucheron.


AWA

6.Posté par gainde le 21/12/2009 13:01
Encore un politicien dans un ministere aussi serieux que la sante .ceci temoigne du grand je m'en foutisme des wades!!!!!!!!!allah !!!!!!allah!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State