Référence multimedia du sénégal
.
Google

Reportage à Diassap Un après-midi chez les grossisseurs de sexe

Article Lu 113851 fois

Situé à quatre kilomètres de Thiès, au nord de la cité du rail, sur la route de Tivaouane, Diassap est un petit village de sérères « noon » d’environ 400 habitants. Un village rattaché à la commune de Thiès depuis 1979 et qui est même devenu un quartier à part entière de ladite commune depuis 2000, constitué en majorité de paisibles populations d’agriculteurs. Un village comme un autre parmi les treize mille que compte notre pays et qui aurait pu passer inaperçu, n’eût été la présence en son sein de la famille de Marie Guignane Faye et de ses deux fils, Gormack et Raymond Faye. Des membres d’une même famille, aux pouvoirs surnaturels, qui, jusqu’ici, n’ont pas fini d’étonner plus d’un Sénégalais. Des pouvoirs qui leur permettent tout simplement, de grossir le sexe de l’homme ou d’élargir celui de la femme. Pour 9350 francs seulement !



Défi est lancé à quiconque n’y croit pas, de venir « voir de près en essayant », nous confie Gormack Faye, 55 ans et Raymond Faye 48 ans lieutenants de leur mère Marie Guignane « D’ailleurs, renchérit celle-ci, si ce n’était pas la cérémonie d’aujourd’hui (inauguration et bénédiction de la nouvelle église Ste Thérèse de la localité par l’évêque de Thiès Jacques Sarr), vous auriez trouvé pas mal de clients ici ». Des clients qui, d’après les membres de la famille Faye, « viennent de partout et sont de tous âges confondus. » De quoi les clients se plaignent-ils généralement quand ils sont en face de vous ? demandai-je à Gormack qui, avec son frère Raymond, s’occupent des patients hommes pendant que leur maman Marie Guignane traite les patients femmes. « Ils ne parlent que de virilité, rien que ça ! », répond Gormack. Quand je le somme d’être un peu plus précis, il ajoute que les clients leur disent souvent : «Affaire bi dëgërùl ou bien affaire bi gùddùl !» (mon pénis n’est pas rigide ou il n’est pas long ). En matière de petites dimensions de pénis, « on en voit de tout », révèle Gormack. Notre interlocuteur nous fait savoir ainsi que « certains pénis de clients adultes sont vraiment très petits. Il y en a qui ne dépassent même pas 8 centimètres de longueur, c’est vraiment très petit ! »

Modus operandi

D’après mère Marie Guignane et ses deux fils, le patient est traité en deux parties de quatre jours. Soit au total huit jours. Les quatre premiers jours, le client est tenu de se présenter au village et les quatre autres jours, il prend les médicaments à domicile. Mais durant les quatre premiers jours où il est tenu de se présenter physiquement au village, il est emmené à quelque 300 mètres dans la brousse hors des confins du village pour des bains rituels. Une fois sur place, au pied d’un grand baobab, une« salle de bain » en plein air est aménagée. Il est entouré de part et d’autre d’une palissade faite en tige et feuilles de rônier. A terre, on peut voir entassées plusieurs centaines de spécimen de pénis en tige de « salane ». Les uns sont plus ou moins grands, plus ou moins gros que les autres. Des spécimen qui ressemblent à des godemichés. Et « c’est le client lui-même qui choisit les dimensions souhaitées », nous confie Gormack. A côté, toujours à terre, de la paille sèche, des allumettes et trois « battù » (cuillères traditionnelles) qui servent à puiser dans un récipient rempli d’eau pour les besoins du bain mystique qui dure au maximum cinq minutes. «Le reste, je ne vous le dirai pas, c’est un secret professionnel », nous dit Gormack, tout en sourire. Il précise par ailleurs que ce qui est interdit au client c’est d’avoir des rapports sexuels durant le traitement. Un traitement dont le coût est de 9 350 francs. Un traitement qui jusqu’ici, a «fait son effet», nous révèlent Gormack et son frère Raymond. Il est arrivé souvent que, poursuit notre interlocuteur, des clients très satisfaits, nous envoient des cadeaux depuis l’étranger où ils se trouvent.» Il me montre ainsi les souliers en cuir qu’il porte et qu’un émigré vivant en Italie lui a offerts.

Jules Diop
Source: L'observateur

Article Lu 113851 fois

Lundi 25 Juin 2007





1.Posté par justin le 25/06/2007 15:49
moi je voudrai savoir jule combien de centimetre tu as recu de plus jule
merci

2.Posté par leuz le 25/06/2007 17:32
Affaire bou graw.

3.Posté par gueye le 25/06/2007 17:36
tout ca n'est que mensonge: arretez de nous distraire avec vos conneries !

4.Posté par papis le 28/06/2007 21:28
salut j'ai vraiment besoin de savoir si c'est ou pas?? ca m'interesse bcp g 26ans et tjrs avec un ptit penis sil vous plait c important pour moi? si c possible comment joindre ce village??

5.Posté par ibou diallo le 11/01/2008 10:33
salut, je voudrais une confirmation de ceci et une adressetrès ecxate de ce village.

Merci

6.Posté par ?OTOMBO le 23/06/2009 15:57
RENDEZ VOU A JEUDI PROCHAIS

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State