Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Réorganisation du Pds : Le Congrès renvoyé aux calendes grecques

Le Congrès tant attendu du Parti démocratique Sénégalais (Pds) n’est pas pour demain. C’est du moins ce qu’à fait savoir l’ancien président du groupe parlementaire libéral Doudou Wade, qui semble ainsi favorable à la réorganisation du parti avant le Congrès.



Réorganisation du Pds : Le Congrès renvoyé aux calendes grecques
«Le Congrès n’est ni pour aujourd’hui ni pour demain. Nous sommes en train d’organiser notre parti et nous allons vers l’installation des structures de base. C’est après tout cela qu’on ira vers le Congrès», a fait savoir Doudou Wade, interpellé sur la question, samedi, lors d’une conférence de presse de la fédération départementale Pds de Dakar. Dans le détail, l’ancien président du groupe parlementaire libéral informe que son parti sort d’une défaite et sait pourquoi il a été battu. «Nous connaissons l’adversaire qui n’est pas meilleur que nous. Alors, poursuit-il, il faut que nous nous réajustons, qu’on corrige nos défauts pour pouvoir faire face». Pour le libéral, il n’y a pas de doute que le Pds est une force politique. Et, l’élection présidentielle de 2012 en est une illustration : «le Pds s’est classé deuxième au niveau national, au sortir de cette élection contre une coalition de partis politiques. Nous devons donc, rassembler cette force et modifier un certain nombre de comportements pour aller en avant» insiste M. Wade pour convaincre de l’importance d’organiser le parti avant d’aller au Congrès.

Par ailleurs, la fédération départementale Pds de Dakar donne le ton, en perspective des élections locales de 2014. Doudou Wade et ses camarades qui veulent reconquérir Dakar, demandent dès à présent, à ses militants d’envoyer les représentants titulaires et suppléants du parti dans les commissions administratives instituées à cet effet. Et, la première phase consistera selon Hassan Ba, porte-parole du jour, à inscrire massivement les citoyens ayant atteint l’âge électoral. Mais également, tous ceux qui avaient des contraintes de statut professionnel sur les listes électorales ouvertes du 1er Janvier au 31 Mars conformément à la loi.

Ce travail, combiné avec des stratégies spécifiques pour chaque commune d’arrondissement contribuera, selon le libéral, à faire gagner les collectivités locales. Les raisons d’un tel optimisme ? «Analysant les résultats des législatives de juillet 2012, nous avons constaté que les militants se sont surpassés jusqu’à obtenir un résultat honorable, avoisinant 21 mille voix dans le département de Dakar», répond Hassan Ba. Non sans rappeler que cela a été possible, malgré «les trahisons opérées par de hauts responsables au sommet du parti et à la tête de certaines institutions». Malgré, la confiscation des véhicules du parti entre autres par le pouvoir pour des raisons «fallacieuses dans le but de nous empêcher de faire une bonne campagne électorale». Mais aussi, poursuit le porte-parole du jour, malgré «le débauchage, la diabolisation de nos responsables au plus haut sommet et les accusations mensongères portées sur eux n’ont pas altéré l’ardeur et la détermination des militants».

Walfadjri Yakhya MASSALY

Lundi 21 Janvier 2013



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés