Référence multimedia du sénégal
.
Google

Rencontre Ministre de l’Intérieur/Partis politiques : Ce que l’opposition exige par rapport aux elections locales

Article Lu 1600 fois

Les partis du Front Siggil Senegaal et le Rassemblement démocratique sénégalais (Rds) de Mactar Guèye qui ont pris part hier, mardi 28 octobre, à la rencontre du Ministre de l’intérieur avec les formations politiques, ont demandé aux autorités administratives « l’évaluation critique » des trois scrutins passés : il s’agit de la présidentielle du 25 février 2007, des législatives du 3 juin et des sénatoriales du 19 août de la même année.



Rencontre Ministre de l’Intérieur/Partis politiques : Ce que l’opposition exige par rapport aux elections locales
Le chargé des élections de la Ligue démocratique/Mouvement pour le parti du travail (Ld/Mpt) et porte-parole des plénipotentiaires du Front Siggil Sennegaal, Ousmane Badiane pose cette évaluation critique en termes « d’exigence ». Tout en précisément que ce n’est pas une conditionnalité pour se présenter aux prochaines élections locales. Les formations du Front Siggil Senegaal ont décidé d’y participer, quoiqu’il advienne. « Mais nous estimons que l’évaluation critique des trois scrutins devrait nous permettre de mettre le doigt sur les manquements ou impairs et les corriger avant d’entamer un nouveau processus électoral en vue d’une nouvelle élection », dit-il.

En ce qui concerne la révision des listes électorales, les partis ont dénoncé le fait qu’ils ne soient pas informés des centres où se déroulent les opérations. Les partis ont, dans la même veine, relevé le fait qu’ils ne soient pas associés dans l’organisation du découpage administratif et territorial. « Pourtant, il y a des conséquences sur la carte électorale. On va ainsi passer de 441 collectivités locales à 528. Ce qui implique forcément le changement d’adresses, de même qu’au niveau des tribunaux », fait remarquer le chargé des élections de la Ld/Mpt.

Au cours de cette rencontre où l’Administration a échangé avec les partis sur le découpage administratif et territorial et le processus électoral, le Directeur général des élections, Cheikh Guèye a déclaré que : « de nouvelles cartes d’électeur tournant autour de un million, seront confectionnées dans les nouvelles collectivités locales ».

Il reconnaît que le découpage territorial impliquera forcément des conséquences sur prochaines électorales locales.

Cheikh Guèye a souligné que le nouveau découpage administratif a porté le nombre de collectivités locales à 527, avec des communes qui passent de 67 à 108 et des communautés rurales à 362.

Il a déclaré que dès la semaine prochaine, la Direction de l’automatisation des fichiers (Daf) commencera à mettre en place le dispositif informatique pour permettre la distribution au mois de décembre. Mais tout en précisant que ces changements ne concernent cependant pas les cartes nationales d’identité. Et si l’on en croit Cheikh Guèye cette opération de révision ne nécessitera pas de nouveaux investissements, puisqu’elle se situe en droite ligne de la réforme qui a coûté 22 milliards Cfa.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1600 fois

Mercredi 29 Octobre 2008





1.Posté par Badiane le 30/10/2008 09:49
Dans la course a la succession de SA MAJESTE, Ndiombor a choisi un Jet ultrasonique. Et l'opposion? une charrette conduite par des chevaux etourdis.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State