Référence multimedia du sénégal
.
Google

Remous chez Serigne Mbacke Ndiaye : Momo ‘’tire’’ sur son père, Thioro s’interpose

Article Lu 176295 fois


Remous chez Serigne Mbacke Ndiaye : Momo ‘’tire’’ sur son père, Thioro s’interpose
L’ancien ministre porte-parole de Wade doit bien maudire les réseaux sociaux. Ces moyens de communication incontrôlables qui aiguisent une appétence maladive d’une certaine frange de la population, particulièrement jeune.

Celui que Gawlo.net décrit comme un homme d’une urbanité exquise

doit vivre, actuellement, des moments douloureux à cause d’un texte posté par son fils Momo Ndiaye qui le vilipende, sans le nommer, devant Dieu et les hommes. Ce procédé, pour laver un linge sale de la famille, ne saurait être le meilleur. Même s’il s’avérait qu’il y a un linge sale ! C’est tout simplement machiavélique.

La célèbre animatrice Thioro Mbar Ndiaye, outrée et peut-être scandalisée par les propos de son frère, l’a tout simplement recadré, avec forces détails, sans tomber dans la vulgarité ou l’insulte. Gawlo.net se demande ce qui a bien pu se passer entre le père et le fils pour que ce dernier s’exerce dans une telle démarche qui a des relents de parricide.

Selon nos valeurs sociétales, un père, même s’il n’est pas l’un des meilleurs, mérite toujours le respect de sa descendance.

Une plaie, si elle existe, on la laisse se cicatriser au lieu d’y introduire un couteau et le remuer. On a beau être fortuné, mais on ne peut s’acheter un autre père. N’est-ce pas Momo ?

M. D.
Thioro Mbar Ndiaye recadre son Frère Momo Ndiaye : “Cher frère ça m’étonne de t’entendre dire…”



Le message de Momo Ndiaye ” je sais pas quoi dire a part vous remercier pour vos vœux merci à mon amie ma f17992231_111572132733559_2463418241721565749_nemme dieyna, ma pote mame, rouguy la n1 des goro ma domou badiane, samba mboup… merci pour tout. Mais j’ai une pensée particulière pour ma grand-mère maternelle NDIEME NDIAYE. Elle nous a élevé avec ma mère et mes oncles. Elle a tout fait pour nous. Nous étions pauvres mais heureux. Je me rappelle très bien le matelas qu’on se partageait moi mon frère ma sœur et ma mère avec toujours le même drap vers avec le logo des dallas cow-boys, mais nous étions heureux et reconnaissants envers dieu parce que nous étions en vie, nous avions où dormir et de quoi manger. c’était difficile pour ma vieille grand-mère de se lever à l’aube pour aller vendre son poisson fumé au marché moussante de thies, mais elle le faisait avec plaisir. J’ai les larmes qui tombent en écrivant ces lignes. Je n’ai pas d’enfants pour le moment, mais j’ai été un enfant sans son père à ses cotés et je sais à quel point çà fait mal. Mes amis soyons des pères pas des géniteurs. Il faut prendre soin du troupeau que dieu nous confie. Ce qui m’étonne c’est que les bergères (les femmes) s’en occupent beaucoup mieux que les bergers. L’absence de mon père ne m’a pas vraiment posé problème, à aucun moment de ma vie. J’ai toujours eu ma grand-mère, un ami cher ou ma mère pour m’apprendre ce que je devais apprendre. même si l’amour de ses parents est évidemment très important, l’amour est l’amour, peu importe d’où il provient. Tout ce que j’ai réussi, c’est grâce à elle. Elle m’a motivé à aller de l’avant, à ne pas freiner face aux obstacles, à être à la fois utopiste, rêveur, combattant, conciliant, aimant ! lol j’en reste là. Grand-mère j’ai une immense dette envers toi. Qu’allah te garde, te protège et te prête longue vie.”

Article Lu 176295 fois

Dimanche 7 Mai 2017




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State