Référence multimedia du sénégal
.
Google

Remaniement ministériel en vue: Pas moins de huit ministres concernés dont le chef du gouvernement

Article Lu 11958 fois

Depuis l’arrivée de Adjibou Soumaré, un remaniement proprement dit n’a pas vu le jour hormis les limogeages de Farba Senghor et de Ibrahima Sarr, ministre délégué chargé du budget. Ainsi, le lendemain des élections locales, a été choisi par le chef de l’Etat pour procéder à un vaste remaniement ministériel. La question a été briefée au Khalife des mourides lors du dernier séjour de Me Wade à Touba. Un nombre important de ministres de l’actuel attelage gouvernemental dont la plupart tête de liste au niveau de leurs localités seraient évincés pour aller assumer les fonctions de maire et ou de Président de conseil régional. Pas moins de huit ministères stratégiques seront concernés aux cotés du chef du gouvernement par la mesure. L’arrivée de technocrates en nombre important est annoncée.



Remaniement ministériel en vue: Pas moins de huit ministres concernés dont le chef du gouvernement
L’objectif assigné par Me Wade autour de ce remaniement au lendemain des locales, c’est de renverser la tendance actuelle qui ne milite pas en faveur de la santé financière du Sénégal eut égard au retard enregistré dans le respect de certains engagements vis-à-vis des populations, des entreprises nationales et étrangères, mais également des bailleurs de fonds (Fmi et Banque Mondiale). D’ailleurs, indiquent nos sources, lors de son dernier séjour en France, Me Wade a abordé cette question (remaniement) avec les autorités françaises. «Mieux, à Touba où il a passé la nuit en début de semaine dernière, le talibé mouride n’a pas manqué de briefer le Khalife générale des mourides sur cette éventualité ». Les mêmes sources indiquent qu’il s’agit d’un vaste remaniement qui pourrait coûter à l’actuel Premier ministre son fauteuil. En sus, révèlent toujours nos sources, pas moins de sept ministères stratégiques parmi lesquels, celui de l’Education nationale, de l’Intérieur, de la Santé, de la Solidarité nationale et de l’Economie et des finances. Soit par la naissance d’autres démembrements, soit par le départ tout court des ministres qui occupent ces postes pas des moindres dans le dispositif de Me Wade pour honorer ses engagements. Selon toujours les informations à notre possession, il est d’ailleurs annoncé l’arrivée de technocrates installés à l’hexagone et qui occupent de postes stratégiques dans les différentes organisations internationales. A les en croire «Me Wade pourrait élargir le gouvernement à l’opposition dans le cadre d’un gouvernement de sursaut national en cette période de crise généralisée afin de mener le combat ensemble pour sortir le Sénégal de la situation difficile dans laquelle il est plongé». Cependant, cette option est rejetée par un proche de Me Wade sous l’anonymat. Il trouve inopportune l’entrée de l’opposition dite la plus signification dans un quelconque gouvernement libéral. Avant de s’insurger contre une vraisemblable arrivée en nombre important de technocratiques dans le prochain gouvernement. Une colère exprimée dans la langue de Kocc : «golo dou bey, baboune di doundé» (que ceux qui ont travaillé soient récompensés…). Cette volonté a toujours été partagée par l’entourage politique de Me Wade qui veut vaille que vaille que les cadres et responsables libéraux qui ont œuvré à l’accession du Pape du Sopi à la magistrature suprême soient d’abord récompensés.

Sékou Dianko DIATTA

Source: 24 Heures Chrono

Article Lu 11958 fois

Mardi 17 Février 2009





1.Posté par overze le 17/02/2009 21:07
récompenser pourquoi???????pr avoir menti le peuple?? allez tous vous faire foutre......

2.Posté par MASS 41 le 17/02/2009 21:25
nous on a l habitudede ces trucs de remaniements de wade peut etre v t il mettre son fils a la tate de ce gouvernement pa bi dafa doff il faut l amener a fann avant que ce ne soit trop tard pour lui et sa famille ...

3.Posté par MASS 41 le 17/02/2009 21:37
ce vieux la il doit partir avec tout son arsenal

4.Posté par BABACAR MBAYE DE MOUSKADE le 17/02/2009 22:16
SALUT SON EXCELLENCE Me WADE ns renouvelons notre confiance en vous, mais sachez que ya des gens qui sont au senegal et ont des compétenses et meritent d 'etre MINISTRE:les Mr CHEIKHOU CISSE,BABACAR JUSTIN NDIAYE,AMADOU TIDIANE WONE, IBRAHIMA BAKHOUM (APANEWS)EL H KASSE, AMADOU RACINE SY, CHEIKH AMAR ET KARIM MAISSA WADE c'est personne la détiennent des bagages intellectuels ils ont de l'expertise.
MOUSKADE(MOUvement de Soutien à KARIM WADE)
AMINATA LO DIENG AWA NDIAYE SAFIETOU THIAM INOCENCE et autres les sénégalais ont vus votre travail et vous dise un grand merci .vive les femmes
Président la premiére personne née en cette année est une femme donc nous sollicitons auprés de vous que cette soit une année feminine

5.Posté par FBI le 17/02/2009 23:00
SA SERT A RIEN SINON A ENRICHIR D AUTRES PERSONNES AFFAMEES

6.Posté par ali le 17/02/2009 23:22
On va remanier Wade et toute bande apres ces elections locales! IL EST TEMPS DE SONNER LA FIN DE LA RECREATION, ELLE N'A QUE TROP DUREE!

7.Posté par rosa le 18/02/2009 03:31
je n'ai pas lu l'article ce qui me choque c'est plutôt le nombre de personnes qu'il y a sur cette photo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! combien de ministres a-t-on au sénégal???????????

8.Posté par Conquérant le 18/02/2009 09:27
T'as bien vu Rosa. Tous ces sangsues vivent sur du sang du contribuable sénégalais.C'est triste!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9.Posté par TEUSS le 18/02/2009 10:05
Régarder vraiment la foto et on a meme du mal à compter le nombre de ministre et on diré la population d'un grand village oh mon dieu meme les états unis ne comptent pas autant de ministres c'est vraiment désolant pour un pays pauvre comme le notre

10.Posté par la sènègalaise le 18/02/2009 16:40
" TOUS DEHORS"

11.Posté par ali le 18/02/2009 20:00
Président Evo Morales : Dans la nouvelle Constitution de l'Etat bolivien, on inclut pour la première fois « ne pas voler, ne pas mentir ». C'est dans ce cadre qu'il y a un ministère de la Transparence. Le gouvernement ne pardonne pas aux corrompus. La corruption est la caractéristique des états coloniaux. Le mensonge, la tromperie aussi et donc nous devons nous libérer du mensonge et de la tromperie. C'est un processus. S'il y a des accusations contre Santos Ramirez, et bien, il faut démontrer son innocence devant la justice. D'où qu'ils viennent, s'il y a des corrompus, hors du gouvernement, qu'ils appartiennent à notre camp politique ou pas, que ce soit des proches ou pas. C'est cela la grande force du peuple bolivien. Nous avons étudié l'histoire des autres gouvernements. Il y avait tellement de corrompus qui n'ont jamais été sanctionnés. Ici, s'il y a des corrompus, ils doivent être emprisonnés comme il y en a déjà. Nous ne pardonnons pas.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State