Référence multimedia du sénégal
.
Google

Remaniement ministériel : Wade se débarrasse de ses Fatou

Article Lu 1689 fois

A force de vouloir faire transparaître une sorte de parité dans la première équipe d'Hadjibou Soumaré, Me Wade avait finalement rendu son gouvernement pléthorique. Avec des Fatou à n'en plus finir. Au point que certains ont conclu qu'il s'agissait d'un gouvernement de recasement avec la création de ministères à la limites inutiles - est-on tenté de dire - qui auraient dû être de simples directions. Dans cette nouvelle équipe, toutes les Fatou ont disparu.



Remaniement ministériel : Wade se débarrasse de ses Fatou
A la lecture de la nouvelle équipe gouvernementale délestée d'une dizaine de ministres, on peut vite conclure que le chef de l'Etat s'est débarrassé de tous ces ministères qui étaient créés pour recaser des militants ou alliés. En effet, plusieurs ministères avaient été éclatés à cette fin, rendant le gouvernement d'Hadjibou Soumaré plus que pléthorique. C'est par exemple le cas des ministères du Cadre de vie et des Loisirs, des Langues nationales et de la Francophonie, du Développement rural, etc. Des portefeuilles qui n'auraient jamais dû être créés d'ailleurs. Pas qu'ils soient complètement inutiles, mais parce que pouvant être rattachés à d'autres ministères ou transformés simplement en directions.
Cette nouvelle mesure de Me Wade participe de sa volonté de faire taire certains opposants et autres observateurs qui ne cessent de réclamer la réduction de l'équipe gouvernementale dans un contexte social marqué par la cherté du coût de la vie. Et au moment où le chef de l'Etat appelle à la mise pied d'un fonds de solidarité national alimenté par une ponction sur les salaires du président de la République, des ministres, députés et sénateurs.

L'autre aspect, c'est aussi cette ‘sage’ décision de revoir de façon plus objective et réaliste la formation d'un gouvernement. En effet, beaucoup de laudateurs de Me Wade avaient vite fait de se féliciter du nombre important de femmes dans la première équipe d'Hadjibou Soumaré. Une esquisse de l'application de la parité, disaient-ils. Seulement, force est aujourd'hui de reconnaître que cela n'était que maquillage et nomination de complaisance puisque ce sont presque toutes ces femmes, des ‘Fatou’ en général, qui ont disparu de l'équipe à l'exception d'Awa Ndiaye, d’Aminata Lô et d'Innocence Ntap. Ainsi, Fatou Gassama (ministre du Tourisme), Fatou Danielle Ndiaye (ministre de la Compétitivité et de la Bonne gouvernance), Fatou Bintou Taya Ndiaye (ministre de la Solidarité nationale), Fatou Gassama (ministre du Tourisme), Fatou Gaye Sarr (ministre délégué auprès du ministre du Développement rural) et Sophie Gladima Sidibé (ministre des Postes et Télécommunication) ont été remerciées en même temps qu’Oumy Khaïry Guèye Seck (ministre de l’Elevage) et Yaye Kène Gassama (ministre de la Recherche scientifique) pour permettre à la bourse de l'Etat de mieux respirer. Le gouvernement a également les départs de Mamadou Makalou qui cède les Langues nationales et la Francophonie au ministre de la Culture, de Moussa Sakho (Enseignement technique et Formation professionnelle) et d’Amadou Habibou Ndiaye remplacé au ministère du Commerce par Farba Senghor qui récupère également l’Artisanat.

Mais les recalés de ce remaniement pourront toujours se consoler d'avoir été choisis parmi onze millions de Sénégalais pour bénéficier de l'expérience du Maître. Puisque c'est lui-même qui le disait, il y a quelques jours du haut de la chaire de l'université Panthéon-Assas Paris II, justifiant ainsi ce que d'aucuns qualifient d'instabilité de ses nombreuses équipes gouvernementales. ‘Mon gouvernement est une école de formation. Si quelqu’un est nommé ministre même s’il ne dure pas au poste, il aura au moins acquis des connaissances de gestion de l’Etat’, se glorifiait Me Wade. Puis d'ajouter : ‘Il n’y a pas trop de monde dans mon gouvernement… cela permet une division du travail’. Mieux le chef de l'Etat avait laissé entendre ce jour à Paris, au cours de cette même conférence sur ‘l’Alliance Europe Afrique’, que ‘le train de vie de l’Etat ne dépasse pas la capacité du Sénégal’.

Source: Walfadjri

Article Lu 1689 fois

Mardi 4 Décembre 2007





1.Posté par dra le 04/12/2007 16:55
may péééééééééééééééééééé

2.Posté par MOI le 04/12/2007 17:14
Je ne suis pas sûr qu'il ait gardé les meilleurs...

Mais ne dit-on pas qu'au royaume des aveugles, les borgnes sont rois...

Wa salam.........

3.Posté par bayacall le 05/12/2007 09:25
Visitez le site www.djilouldiadid.fr.gd , le site de la musique afro arabe mais aussi de la musique arabe .

www.djilouldiadid.fr.gd


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State