Référence multimedia du sénégal
.
Google

Regroupement familial : Brice Hortefeux promet de ‘gommer les effets négatifs’ de l'amendement sur les tests Adn

Article Lu 1520 fois


Regroupement familial : Brice Hortefeux promet de ‘gommer les effets négatifs’ de l'amendement sur les tests Adn
Le ministre français de l’Intégration n’a pas tardé à réagir aux critiques de Me Wade sur les tests Adn avant tout regroupement familial en France. Par le biais de l’ambassade du Sénégal à Paris, il a saisi Me Wade d’une lettre dans laquelle il promet de ‘gommer les effets négatifs’ de l’amendement controversé.

Le ministre français de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Co-développement, Brice Hortefeux, a fait part de sa volonté de ‘tout faire’ pour ‘gommer les effets négatifs’ de l'amendement Mariani introduisant la possibilité de recourir à des tests Adn pour les candidats au regroupement familial, suite à l'opposition exprimée par le président sénégalais Abdoulaye Wade. ‘Je viens d'apprendre, par une dépêche, que le Président Wade était contre les tests Adn prévus par le nouveau projet de Loi sur l'immigration. Je vous demande de bien vouloir lui (Abdoulaye Wade) faire part de ma volonté de tout faire pour gommer les effets négatifs de l'amendement Mariani’, réagit M. Hortefeux dans une lettre à l'ambassadeur du Sénégal à Paris et dont copie a été transmise à l'Aps par le porte-parole du chef de l'Etat.
Le ministre français compte proposer, lui-même au Sénat, de faire suivre aux étrangers ‘la même procédure qui est appliquée aux citoyens français, dans ce domaine, et qui exige l'autorisation préalable d'un magistrat, ce qui éviterait toute discrimination entre Français et étrangers’.

Lors d'une conférence de presse tenue lundi au Palais de la République, le président Wade a déclaré, en réponse à une question d'une journaliste de l'Agence France Presse : ‘nous sommes contre ces tests Adn. Vous savez, ce n'est pas contester la science mais avec toutes les incertitudes que posent les appréciations scientifiques... Puis, franchement, je ne vois pas ce que le test Adn vient faire’.

‘Quelqu'un dit : +ça, c'est mes enfants+ et il faut qu'on analyse si c'est vraiment son enfant. Ce n'est pas respecter la liberté de l'Homme que de vouloir faire des pratiques pareilles’, a-t-il ajouté. ‘Il vaut mieux dire: +vous ne rentrez pas chez nous, nous sommes souverains et on n'en parle plus’, a poursuivi le chef de l'Etat avant d'ajouter : ‘maintenant, c'est l'Adn et puis après on va nous soumettre à quel test encore pour savoir si les chromosomes de nos arrières grand-pères ne comportaient pas +je ne sais pas quoi+ ? C'est une grave erreur. D'ailleurs, le Sénat français a rejeté la loi sur les tests Adn. Donc nous ne sommes pas les seuls à être contre ce système’. Le 26 septembre dernier, la commission des Lois du Sénat français avait supprimé du projet de loi sur l'immigration cet article controversé introduisant la possibilité de recourir à des tests Adn pour les candidats au regroupement familial.

Cette décision des sénateurs devait toutefois être confirmée par un vote en séance publique lors de l'examen du texte en première lecture. Ce vote a démarré mardi à 16 heures 30 locales (14 heures 30 Gmt et à Dakar).

Source: Walfadjri

Article Lu 1520 fois

Mercredi 3 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 00:40 Syrie: assaut surprise de l'EI à Palmyre

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State