Référence multimedia du sénégal
.
Google

Réglements de comptes d'après élections : La justice s'en mêle à Saint-Louis

Article Lu 1426 fois

Pour laver l'affront à lui fait par le député nouvellement élu de la coalition Sopi, Mame Fatou Kaïré, qui l’a accusé publiquement d’avoir incité les militants du Pds à favoriser le vote pour la Crc d'Aliou Dia et le Fsd/Bj de Cheikh Bamba Dièye, Me Alioune Badara Cissé promet de tout mettre en œuvre pour traduire devant la justice la dame de la Langue de barbarie.



SAINT-LOUIS - Après la bataille des urnes et de la représentativité, place à la querelle judiciaire chez les libéraux de la capitale du Nord. Me Alioune Badara Cissé a, en effet, décidé d'ester en justice contre le député libéral nouvellement élu, Mame Fatou Gui Kairé, qui l’a accusé publiquement d’avoir incité les militants du Pds à favoriser le vote pour la Crc d'Aliou Dia et le Fsd/Bj de Cheikh Bamba Dièye. En guise de réponse à cette accusation, Me Cissé a d'abord annoncé que ‘lorsque le président de la République a appris cette affaire, il m'a demandé de dire à ceux-là qui sont mes détracteurs, que je suis le seul bras valide du Pds. Il l'a dit devant des témoins dont le ministre Pape Samba Mboup et d'autres membres de partis d'opposition qui rejoignaient le Parti démocratique sénégalais. Il leur a raconté tout le parcours qui était le mien au Pds et ce que j'y représente dans son combat tant au moment de l'opposition qu'au moment que Dieu a fait qu'il lui incombe la charge de diriger le pays’.
Le secrétaire général du gouvernement du Sénégal a, en outre, rappelé qu'‘il oppose à ces déclarations le mépris le plus absolu. Mais je suis un avocat et ce matin (hier, vendredi, Ndlr), je lui ai servi une sommation interpellative par le canal de l'huissier de justice à Saint-Louis, Me Pape Gning. A charge pour elle de répéter les déclarations qu'elle a tenues publiquement, au cours du point de presse de la coalition Sopi 2007, à savoir que j'avais donné des instructions à des personnes ou à mes militants de voter pour la liste Crc d'Aliou Dia, de dire, ensuite, quels en étaient les témoins, de répondre à la question de savoir si elle a ajouté que des dames se sont adressées à elle pour qu'elle puisse les aider à identifier les bulletins de vote de Cheikh Bamba Dièye et d'Aliou Dia. Et de dire, enfin, si elle peut donner l'identité de ces dames’, explique Me Cissé. L'avocat fait noter, chemin faisant, qu'au finish, ‘à toutes ces questions, elle a répondu n'avoir jamais rien dit et ne pas connaître ces dames et ne pouvoir révéler leur identité’.

Pour laver cet affront, sauver sa réputation et empêcher ses détracteurs et autres ennemis du Pds de ternir son image de marque, Me Alioune Badara Cissé promet de tout mettre en œuvre pour traduire devant la justice la dame de la Langue de barbarie ‘qui est instrumentalisée par des cagoulars qui n'ont pas le courage de m'affronter’. ‘Je ne soutiendrai personne qui sera le porte-voix ou porteur d'eau de quelqu'un d'autre. Je pense qu'elle est en train de mener une bataille par délégation, elle agit sous les ordres de quelqu'un d'autre qui, encore une fois, n'a pas le courage de m'affronter directement. Cette affaire ira très certainement devant la justice et mon action au niveau du parti ne sera pas démolie par quelqu'un qui s'exerce dans la calomnie et à la délation’, avertit-il.

Au demeurant, le secrétaire général du gouvernement a réaffirmé, conformément aux vœux de ses militants, sa ferme volonté d'aller à la conquête de la mairie de Saint-Louis. ‘C'est bien légitime, je pense qu'il n'y a pas que mes militants, j'en suis l'instigateur, je suis celui-là qui a affirmé, très tôt, sa volonté d'aller à la conquête de la municipalité de Saint-Louis. Je ne m'en suis pas caché depuis pratiquement six ans que je me suis impliqué à la base, au niveau de Saint-Louis. Et cette détermination ne connaîtra pas de recul’, a renseigné Me Alioune Badara Cissé. En outre, plaidant pour l'union fortement fracassée des libéraux de Saint-Louis, il a confessé : ‘Nous avons mené des combats qui ne valaient pas la peine d'être menés’.

Gabriel BARBIER
Source: Walfadji

Article Lu 1426 fois

Samedi 9 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State