Référence multimedia du sénégal
.
Google

Reconversion risquée d’un poète : Elie Charles Moreau renonce à son engagement pour être servi par Wade

Article Lu 11354 fois

XIBAR.NET (Dakar, 18 Décembre 2009) - Élie Charles Moreau est certes dans l’arène politique, mais consacrait plus son temps à ses œuvres poétiques et aux rencontres culturelles. Voulant inverser la tendance, pour être impliqué dans l’agenda culturel du président Wade, il a décidé d’aller à contre-courant de la volonté de ses concitoyens saint-louisiens.



En effet, présent à une rencontre dans l’ancienne capitale de l’Aof, initiée par le maire défait de cette localité, il a accusé le tombeur de Ousmane Masseck Ndiaye, Cheikh Bamba Dièye, de gérer leur commune en solo. Avis que ne partagent pas bon nombre de Saint-Louisiens qui estiment que si Elie à une belle plume, il devait l’utiliser pour dénoncer les tares qui ont fait perdre Masseck leur commune ; ceci, en dépit des moyens colossaux dont disposait ce dernier en tant que ministre d’État, maire et Directeur des structures du Pds.

C’est dire que s’il allait dans le sens du choix fait par les populations à l’occasion des dernières élections locales, M. Moreau aurait eu plus de matière à réflexion, qui lui permettrait de proposer à ses compatriotes et à l’actuel maire de sa commune les mauvaises pratiques politiques et financières qu’il faut bannir dans la gestion de la cité et de la nation. Mais, Elie Charles semble avoir les soucis ailleurs : s’enrichir grâce à la nomination à la tête d’une structure rentable. Dernièrement il ciblait Alioune Badara Bèye, président de l’association des écrivains du Sénégal. Il cherche à le déboulonner à la tête de cette structure, qui officie à Keur Biragao. C’est probablement pour l’y remplacer, afin de manœuvrer dans l’optique de prendre son enviable place, dans l’organisation du tant reporté Festival mondial des arts nègres.

M. Moreau désire atterrir à la tête d’une station, pour toiser le professeur Iba Der Thiam, derrière lequel il militait dans leur défunte Convention des démocrates et patriotes (Cdp-Grab gui), fondu dans le Pds. Inspiré par son ancien leader, Elie a décidé de jouer les accusateurs publics, pour mettre à l’abri ceux qui pillent les ressources de son pays. Certainement qu’Ousmane Masseck Ndiaye, qui est à la tête de la quatrième institution du pays, le Conseil économique et social, va lui renvoyer l’ascenseur, en plaidant sa cause auprès de leur « maître » Abdoulaye Wade. Les artistes engagés, ne courent plus les rues. Moreau a trop essayé de revêtir cet étroit et rugueux habit.

La Redaction

Article Lu 11354 fois

Vendredi 18 Décembre 2009





1.Posté par diouppe reekk le 18/12/2009 10:24
Quel dommage Elie n est en rien talentueux
Il s 'essayait juste à l ecrit, et commence à revtir ses vrais habits( arriviste)
Et pourtant son pere etait un homme digne qui a eu à transmettre des connaissances à bon nombre de saint louisiens

que dieu ait son ame!!!

Ne laissez aucune chance à Elie Moreau taw combattez le!!!

Nous avons combattu masseck et cie ne rechignez pas à faire de meme avec cet abruti

wasalam

2.Posté par zeub le 18/12/2009 13:20
la note de la redaction est teintee d'une lachete sans egal e ,purquoi mr moreau n'a pas le droit de donner son point de vue ,et si c'est comme ca que le senegal doit evoluer ,pitie pour nous tous .Dans ce cas ,masseck n'a rien a faire dans ce jeu d'au tant plus qu'il n'a jamis conteste sa defaite et son objectif est de tout faire pour revenir car franchement bamba dieye dieye ,depuis quil est installe ,il ne fait que parler et le temps passe ....

3.Posté par SERGE TAVARES le 11/08/2011 12:09
Il nous pompe l' air ce Elie C. Moreau. On le sentait venir depuis que a tout bout de champ, il nous ressortait le nom de Wade. Il cherche des fonds c'est sur. Ceux qui se resemblent s' assemblent. Il a ete avec Iba Der (C'est triste) et, il sera avec ou derriere WADE. De toute facon il a la tete de l'emploi: FAUX_TYPE. Ce n est pas un poete , plutot un griot. C'est un PAUVRE-TYPE. C'est le genre de personne qui n'invente rien pour le bien de leurs concitoyens, mais toujours prompts a critiquer et de ce fait rateront le train de l' histoire. Un mot sur IBA BER: C' etait un prof qui nous enseignait l'Histoire, maintenant c'est un prof qui nous raconte des histoires...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State