Référence multimedia du sénégal
.
Google

Recettes du Sénégal : Plus de 1 000 milliards de francs Cfa attendus en fin décembre 2009

Article Lu 11403 fois

La gestion budgétaire en 2009 devrait être caractérisée par un niveau de recouvrement des recettes satisfaisant et une progression prudente des dépenses. L’information est donnée par la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee).



Recettes du Sénégal : Plus de 1 000 milliards de francs Cfa attendus en fin décembre 2009
Les recettes budgétaires pour l’année 2009 sont projetées à 1 202 milliards contre 1 152,1 milliards en 2008, indique un rapport de la Direction de la prévision et des études économiques. Selon ce document public, elles enregistreraient ainsi une augmentation de 4,3 % par rapport à l’année 2008, du fait essentiellement de la bonne tenue du recouvrement des recettes fiscales qui devrait permettre de contenir le repli attendu des recettes non fiscales, en raison des recouvrements de dividendes anticipés l’année précédente.
Cette progression est aussi observable dans les recettes fiscales qui sont évaluées, pour l’année 2009, à 1 172 milliards contre 1 087,2 milliards en 2008, soit une hausse de 84,8 milliards en valeur absolue et de 7,8 % en valeur relative, reflétant le bon niveau de recouvrement des impôts directs et la bonne tenue de la Taxe sur la valeur ajoutée (Tva) intérieure hors pétrole escompté. La pression fiscale s’établirait à 19 %, soit une amélioration de 0,7 point par rapport à 2008 et resterait ainsi maintenue au-dessus du plancher communautaire fixé à 17 %, selon la même source.

Quant aux impôts directs, ils sont projetés, en 2009, à 313,1 milliards contre 272,8 milliards en 2008. Soit une progression de 40,3 milliards en valeur absolue et de 14,8 % en valeur relative, due à la bonne tendance de l’impôt sur les revenus, notamment. En effet, d’après la Dpee, l’impôt sur le revenu devrait se situer à 158,7 milliards en 2009 contre 151,3 milliards en 2008, soit une hausse de 7,4 milliards. L’impôt sur les sociétés est sur la même tendance puisqu’il est attendu à 109,5 milliards en 2009 contre 86,7 milliards un an auparavant, soit une amélioration de 22,8 milliards en valeur absolue et de 26,3 % en valeur relative.

S’agissant des impôts indirects, ils devraient s’établir en 2009 à 817,2 milliards contre 768,7 milliards en 2008, soit une amélioration de 48,5 milliards en valeur absolue et de 6,3 % en valeur relative, imputable essentiellement aux taxes sur les biens et services intérieurs dont la hausse de 17,2 % devrait permettre d’atténuer la baisse de 5,5 % des droits de douane. En effet, d’après la Dpee, les taxes sur les biens et services intérieurs sont projetées à 359 milliards en 2009 contre une réalisation de 306,3 milliards en 2008. Soit une hausse de 17,2 % tirée par le bon comportement de la Tva intérieure hors pétrole, de la taxe sur les opérations bancaires (Tob) et de la taxe sur la consommation qui devraient augmenter respectivement de 23,6 %, 24,7 % et 14,8 % pour se situer à 203 milliards, 28,8 milliards et 90,7 milliards.

Ndakhté M. GAYE
Source Walfadjri

Article Lu 11403 fois

Mardi 22 Décembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State