Référence multimedia du sénégal
.
Google

Rebondissement dans L'affaire de la disparue à la Gueule Tapée: Son copain déféré au parquet

Article Lu 11369 fois

Un feuilleton qui est loin de s'épuiser. C'est celui de la jeune fille qui avait disparu à la veille de son mariage. La famille inquiète a déposé une plainte au commissariat du 4éme arrondissement de la Médina. Laquelle a abouti à l'arrestation d'un nommé Edouard Camara, qui se trouve être le petit copain de la demoiselle. Interrogé dans un premier lieu, il a déclaré ne pas savoir où se trouvait sa bien-aimée. Cuisiné par les limiers, il a avoué avoir reçu un coup de fil de la fugitive et a accepté de les aider à la piéger. Une aide qui leur a été fructueuse. Néné Raby, retrouvée, a soutenu avoir bénéficié de l'hébergement du mis en cause durant toute son escapade. Toutefois, elle a affirmé être partie chez lui de son plein gré, contrairement à ce que ses parents ont insi­nué . Elle ne voulait pas de ce mariage qui devait être célébré sous peu. Édouard Camara quant à lui a continué de réfuter la thèse de l'hébergement. N'empêche, il a été déféré au parquet, dans la matinée d'hier pour détournement de mineure.



Rebondissement dans L'affaire de la disparue à la Gueule Tapée: Son copain déféré au parquet
Dans notre édition du jeudi passé, nous avions consacré un article à la une, sur une affaire de dispari­tion, concernant une jeune fille, à la veille de ses nocas. La famille de la victime Néné Raby Diallo qui n'avait pas eu de ses nouvelles depuis le jeudi 06 Septembre dés­espérait de la revoir un jour. Surtout qu'elle était persuadée qu'il s'agissait d'un enlèvement. La grande sœur de la portée dispa­rue Fatoumata Diallo, nous avait fait savoir que sa jeune sœur devait se marier avec un certain Omar Diallo, un parent émigré en France. Pleine d'enthousiasme face à cette union, elle s'était pré­parée en conséquence. Tenues de cérémonie, demoiselles d'hon­neur, location de la salle de fête, rien n'a été laissé au hasard par la future mariée pour la réussite du «plus beau jour de sa vie», a laissé entendre la dame Fatoumata Diallo. De plus poursuit sa grande sœur,elle était consentante pour ce mariage, personne ne l'a for­cée. Elle a rejeté 7 propositions de mariage, avant celle-ci, et pouvait rester des heures, pendue au télé­phone avec son futur époux. Et pourtant elle s'était volatilisée comme par enchantement dans la nature. Sans bagages, ni sous en poche, livrée â elle-même. Ce qui a poussé la famille a pensé qu'il s'agissait forcément d'un enlève­ment et même a apostrophé le prétendu ravisseur. Édouard C. le mis en cause, avait déclaré ne pas savoir où se trouvait la jeune fille. C'est ainsi qu'ils ont porté plainte contre lui au commissariat du 4ème arrondissement de la Médina. Dès lors les limiers ont exploité le numéro de téléphone d'Edouard qui lui avait été com­muniqué par la famille de Raby. Le mis en cause interpellé au bout du fil, a reconnu avoir reçu un coup de téléphone de la jeune fille, sans que cette dernière ne lui ait révèlé son adresse exacte. Persuadés qu'il en savait beau­coup plus, ils ont continué à le cuisiner. Comme il était le seul lien avec la fugitive, les policiers ont sous son intervention établi un contact téléphonique avec la jeune fille et ont pu retrouver ses traces.

« J'ai fugué et me suis rendue chez l'élu de mon coeur Édouard»

Interpellée sur sa disparition Néné Raby a commencé par donner une version plus ou moins tirée par les cheveux. Comme quoi, elle était chez une de ses amies nommée Katy, à Grand Dakar, avant de passer à des aveux cir­constanciés. D'après ses explica­tions, sa famille était sur le point de célébrer son mariage avec un de ses parents qu'elle ne connaît ni d'Adam ni d'Eve. Le seul contact qu'elle avait avec ce der­nier était les coups de fil qu'elle recevait. De plus elle n'avait jamais donné son consentement pour ce mariage auquel sa famille tenait tant. En vérité son cœur était déjà pris, elle aimait Édouard Camara. Poursuivant elle affirme qu'elle a fui parce qu'elle était traumatisée par ce mariage qui s'approchait. Donc elle s'est ren­due librement chez Édouard.
Lorsqu'elle est arrivée, il était absent, elle l'a quand même attendu. Quand il est revenu, il n'était pas d'avis qu'elle reste, en lui disant qu'il ne voulait pas de problème avec sa famille. Devant son insistance, Edouard a fini par céder. II l'a installé dans une chambre de son immeuble au pre­mier, elle y dormait seule sur un matelas et portait les habits de sa cousine qui était en voyage. Tout en insistant sur le fait qu'il ne l'a jamais touché (elle accepte de subir un examen médical, attes­tant de sa virginité), Néné Raby a fini par dire que ce dernier l'aimait et que c'était réciproque pour elle.

Le mis en cause soutient que la fille a été manipulée par sa famille

Quant à Édouard, il continue de nier la thèse de l'hébergement. Devant le feu roulant des ques­tions des enquêteurs, il a déclaré que Néné Raby n'a jamais mis les pieds chez lui. Tenu de s'expliquer sur les déclarations de la jeune fille qui disait avoir été hébergée par lui, il a soutenu qu'elle était certainement manipulée par ses parents qui le portent dans leur cœur. D'ailleurs, il leur avait manifesté son désir d'épouser leur ­fille. Ils ont décliné sa proposition, arguant qu'il était un Chrétien. Puisqu'il aimait à la folie la jeune fille, il s'est converti à l'Islam. Ses parents très remontés contre lui, lui ont passé un savon, mais rien ne l'ébranlait face à l'amour de Néné Raby Diallo. Toutefois la famille de sa bien aimée ne vou­lait toujours pas de lui. N'empêche, ils continuaient à se fréquenter tous les deux à l'insu des parents de la jeune fille. «Je l'aime tellement que quand elle m'a révélé qu'elle était vierge, j'ai tenu à la préserver» a-t-il laissé entendre aux policiers. Malgré se dénégations, il a été déféré hier au parquet et devra être jugé sous peu par le tribunal régional de Dakar, pour détournement de mineur. La fugitive n'a pas encore atteint sa majorité.

MARiA DOMINICAL DIÉDHIou
Source: Le Populaire

Article Lu 11369 fois

Jeudi 20 Septembre 2007





1.Posté par LE NEGRE le 20/09/2007 10:53
FOUTTEZ LA PAIX A CE JEUNE HOMME ET ARRETEZ LES PARENTS QUI ESSAYENT DE VENDRE LEUR FILLE A UN MODOU MODOU.

2.Posté par LE NEGRE le 20/09/2007 10:58
C'EST UNE INFRACTION DE METTRE LA PHOTO D'UNE PERSONNE MINEURE QUI ALIMENTE LES FAITS DIVERS A LA PORTEE DE TOUT LE MONDE ET SURTOUT SUR LE NET.
ATTENDEZ VOUS A DE VIVES REACTIONS DES PARENTS QIU ENVISAGENT DE PORTER PLAINTE.

3.Posté par mix le 20/09/2007 12:02
dès le début cette histoire sentait le roussi et jusqu'à présent c'est pas clair, comment la police peut elle mettre le type en prison alors que la supposée victime elle même dit qu'elle n'a pas été enlevée, pour le motif de mineure , c'est pas vraie car au début de l(histoire on nous avait dit qu'elle était majeure (19 ans).
toute la vérité n'est pas encore dite.

4.Posté par kadia le 20/09/2007 12:39
laissez le gars en paix waye! il nya aucune raison de le déférer, k des incompéténts ds notre cher pays; c plutot à la famille kil faudrait s'en rendre, (mariage forcée!!!)c honteux en plus tantot la fille est majeure, tantot elle est mineure

5.Posté par passant le 20/09/2007 12:39
ELLE EST MINEURE ET ELLE SE MARIE

6.Posté par kadia le 20/09/2007 12:40
n'importe quoi!!!

7.Posté par ARAME le 20/09/2007 13:48
Laissez vivre leur amour
Pourquoi arrêter ce jeune homme alors qi'il 'y a pas eu d'enlevement
Monsieur le commissaire setatal li ngay liguey
mbeuguel dafa for
toi, la grande soeur, demal teudi c'est toi qui devrait être en prison pour avoir menti sur le consentement de la fille;

8.Posté par mix le 20/09/2007 14:57
je viens d'apprendre que le ga a été libéré après 3 jours de garde à vue sans être poursuivi par la justice. Comme quoi, entre ce que les gens racontent, ce que disent les journalistes, les parties en causes, les parties victimes, la difference avec les faits peut être très grande.
C'est pourquoi de nos jours vaut mieux être prudent et ne pas réagir au moindre woyayo woyayo!!!!

9.Posté par FreeNdeyeGueye le 20/09/2007 21:39

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State