Référence multimedia du sénégal
.
Google

Rapport 2007 sur les droits humains: Le département d’Etat épingle le Sénégal

Article Lu 1745 fois

Le Département d’Etat américain a produit un «Rapport sur les droits de l’homme au Sénégal» pour l’année 2007. Si ce Rapport considère que «dans l’ensemble, le gouvernement a respecté les droits des citoyens», il n’en souligne pas moins beaucoup de cas où de sérieuses régressions ont été enregistrées au Sénégal au cours de l’année 2007. En matière des droits de l’homme, beaucoup de domaines connaissent des problèmes, notamment dans «le traitement cruel et dégradant des détenus et des prisonniers», au niveau du «surpeuplement carcéral», «des cas douteux de détention dans le cadre d’enquêtes et de détention préventive prolongée», mais aussi en ce qui concerne la corruption et l’impunité, la limitation de la liberté d’expression, la liberté de presse et la liberté de réunion. Cela sans compter la violence domestique, les viols, le harcèlement sexuel et la discrimination à l’encontre des femmes, les violences et les meurtres perpétrés contre les populations et des responsables politiques et administratifs en Casamance, où sévissent des bandes armées appartenant au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc).



Rapport 2007 sur les droits humains: Le département d’Etat épingle le Sénégal
En cas de corruption des agents de l’Etat, le droit sénégalais prévoit des sanctions pénales. Après avoir souligné cet aspect, le Rapport rédigé par le Département d’Etat américain note que «le gouvernement n’a pas mis en œuvre cette législation dans les faits, et les fonctionnaires se sont souvent adonnés aux pratiques de corruption en toute impunité». Pour fonder son assertion, le «Rapport 2007 sur les droits de l’homme au Sénégal» convoque «les indicateurs internationaux de gouvernance de la Banque mondiale». Ces indicateurs «ont indiqué que la corruption constituait un sérieux problème». Un problème d’autant plus sérieux que «le public perçoit dans l’ensemble le gouvernement comme corrompu». Les auteurs du Rapport ajoutent que «cette perception a été exacerbée par les augmentations de salaires des députés de l’Assemblée nationale et des fonctionnaires de tous niveaux, intervenues ces dernières années, ainsi qu’aux dons de véhicules tout-terrain et de terrains aux députés».

Face à cette gangrène nationale, il y a «la Commission nationale de lutte contre l’absence de transparence, la corruption et la fraude gouvernementales» en mal d’efficacité, puisqu’elle «n’a été dotée d’aucune autorité pour lancer des enquêtes ou des poursuites judiciaires». Et le Rapport de 2007 de conclure, concernant cette commission : «Elle a été inefficace dans la lutte contre la corruption cette année et aucun fonctionnaire n’a été poursuivi pour corruption.»

L’AFFAIRE PAPE MALICK NDIAYE/ ABDOULAYE BALDE

Comme pour illustrer le manque de volonté des autorités à tirer les affaires de corruption au clair, le Rapport du Département d’Etat rappelle la libération, le 16 janvier, de Pape Malick Ndiaye, surnommée «le Corbeau». Ce dernier «a été libéré sur caution après son arrestation et sa mise en accusation pour diffamation et fraude en juin 2006». Le jeune Ndiaye avait précisément accusé «le secrétaire général de la Présidence et secrétaire exécutif de l’Agence nationale pour l’organisation de la Conférence islamique (Anoci), Abdoulaye Baldé, d’avoir touché un versement dans le cadre des travaux publics entrepris par l’Anoci pour la Conférence islamique mondiale de 2008». Le Rapport fait remarquer que «cette affaire n’avait toujours pas été jugée à la fin de l’année».

Qui plus est, selon les auteurs du Rapport, même si «la Constitution et la Loi donnent aux citoyens le droit d’avoir accès librement aux informations sur le gouvernement, (…) ce dernier a rarement accordé ce droit dans la pratique».

Les rédacteurs du Rapport se sont également intéressés à «l’attitude du gouvernement concernant les enquêtes internationales et non gouvernementales en matière d’allégation de violations des droits de l’Homme». C’est pour apprécier d’abord qu’«un grand nombre d’organisations de défense des droits de l’Homme a travaillé généralement sans aucune restriction gouvernementale, faisant des enquêtes et publiant leurs conclusions sur les cas de violations des droits de l’homme». Sur ce plan, ils notent que le gouvernement s’est montré relativement coopératif et réceptif aux avis formulés par les organisations de défense des droits de l’homme. Seule ombre sur ce tableau-là : «Certaines organisations des droits de l’Homme ont indiqué que leurs téléphones étaient régulièrement sur écoute.» Il y a aussi la récurrence des menaces de mort contre des leaders de partis politiques de l’opposition, des syndicalistes, des journalistes et des membres d’Ong, dit le Rapport. Ces menaces de mort «ont été courantes et attribuées généralement aux cercles proches du parti au pouvoir» (le Parti démocratique sénégalais : Ndlr), selon encore cette source.

Source: le Quotidien

Article Lu 1745 fois

Mercredi 7 Mai 2008





1.Posté par lolou le 07/05/2008 15:47
pepeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

2.Posté par questionnement le 07/05/2008 16:23
Wouuuuuh, là, Wade, on lui a frachement rabattu le caquet, lui qui fusillait les ong récemment, ainsi que la FAO et les autres agences d'aide !!!

3.Posté par abdoulaye wade le 07/05/2008 17:12
bayiléne ma sa bokout maléne
suis le président louma nekh lay def wala

4.Posté par cia le 07/05/2008 20:24
les americains ils croient kiil st les gvrnant du mnd . regardez à guantanamo com ils torturent les detenus, pire en irak ils font tout ce kil veulent on a vu ces temps passés des soldats condamnés pr tortures .des généraux demisionnés etc allez sur le site de new york times vs allez vwr 1 intrvw sur un immigré guinéen du nom de boubacar ba un detenu mort ds le cadre la lutte ctr l émigration clandestine. et y en a tant d'autres, des mexicains. la liste est tres longue. le senegal est u pays ki a des vertu enormes . dire k le senegal viole les droits de l' homme est aberrant. la russie c pire mé aucun etat ne pipe un mot ce ki est deplorable.

5.Posté par allantos don assymento china le 08/05/2008 11:08
les etats unis n ont pas de lecon a donner au senegal on respect les droit de l homme mieux qu eux . tout ce qui me fait mal se sont les laches et les vautours de la classe de barthelemy qui ont envoye du bullshit au departement americain c est pour cela qu il osait menace notre president . le senegal est un pays ou reigne la paix , il ya plus de corruption aux etats unis , en russie , au braisil , mais c est quoi ce bordel la corruption a toujours existe et existera dans de prochaines generations . l amerique regle ses comptes en traitant certains pays d etats terroristes oubien que ces pays detiennent des mouvements terroristes. par consequent je dis que le MFDC est un mouvement terroriste que l on doit combattre au senegal . le MFDC est finance par des chiens qui ne veulent pas de la paix au senegal , restons solidaire , comprehensif, patient,les temps sont certes dures mais ca passera et gare a l hypocrisie car ONCLE SATAN le demon a jete son devolu au senegal

6.Posté par dio le 08/05/2008 16:39
le grand madikè niang va bientot arriver.....c'est le plus competent de tous les ministres......

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State