Référence multimedia du sénégal
.
Google

Ramadan: moment de spiritualité et de solidarité (Recommandé)

Article Lu 1707 fois

Comme chaque année la communauté musulmane aborde en ce mois d’octobre le mois béni neuvième du calendrier arabe et islamique « hégirien » l’occasion de se rappeler l’origine et la signification du ramadan et son importance dans le monde musulman. Nous vivons une époque ou jamais l'être humain n'a connu d'avancée aussi spectaculaire en terme de progrès et d'enrichissement et donc la grande difficulté qui se pose aujourd’hui aux théologiens est de faire admettre la légitimité d’un nouvel examen des données coraniques doctrinales afin de les mettre en harmonie avec les impératifs d’un monde moderne en perpétuel évolution. Pour le musulman, c’est le coran qui est le lien le plus sûr et le ciment de la communauté et la souna est la pour étayer ses directives mais la nécessité s’impose aussi de rechercher ailleurs des éléments de nature à résoudre certaines questions. Pour répondre a certaines questions soulevées par les croyants musulmans votre magazine est allé a la rencontre de deux Islamologues afin d’avoir leur éclairage et enseignement.



Ramadan: moment de spiritualité et de solidarité (Recommandé)
De la pratique du Ramadan

Les règles du jêune ont étaient établies à partir du Coran et des traditions Prophétique. Pour un bref rappel, le jeune pendant ce mois constitue l’un des 5 piliers, le 4em de l’islam. Un long texte du Coran est à la base de la législation sur ce jeune. Voici la traduction : « Ô vous qui croyez ! Le jeune vous a été prescrit de même qu’il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés. Peut-être craindrez-vous Allah » sourate 2 verset 183
Pour les professeurs Tall et Taib Socé deux islamologues de renom, Dieu sait notre propension à oublier et à ne pas être persévérant dans le rappel ; c'est pourquoi, Il nous a prescrit les actes d'adorations afin de faire vivre notre conscience et notre coeur à son rappel. Le jeûne du mois de Ramadan fait partie de cette éducation, de cette élévation de l'âme.
Le Ramadan est une période qui inculque la discipline et l’observation de l’obéissance aux lois de Dieu énumérées dans le Coran.

Du déroulement du jeûne

Le jeûne quotidien débute par la formulation de l’intention d’accomplir le jeûne comme un acte religieux. Pendant le jeûne diurne, le musulman doit non seulement s’abstenir des « mouftirats » (de manger et de boire mais également de tout plaisir sexuel et de tout plaisir des sens). Après la prière du soir (Maghrib), les interdits cessent . Le Coran permet à ceux qui sont légalement unis d’avoir des relations sexuelles la nuit en temps de jeûne. En tout cas, il n’y a pas de règles à observer après la rupture de jeune; Tous les plaisirs (manger, boire, etc..) deviennent licites.

Des jeûneurs et les dispenses

Tout musulman ayant atteint l’âge de la puberté est normalement astreint au jeûne. Personne n’est tenu de jeûner si sa santé ne lui permet pas et si tel est le cas, le jeûneur doit arrêter. Sont donc exempts du jeun les 7 cas suivants :le fou jusqu’à ce qu’il récupère la raison, la femme en état de menstrues, l’adolescent jusqu’à la puberté, le voyageur éloigné de chez lui de 84 km environ mais rien ne l’interdit de s’y plier tient à préciser Taib Socé, le malade grave, le vieillard et personnes qui se sentent trop faibles, la nourrice et la femme enceinte. Les jours du jeûne perdus pour les raisons évoquées précédemment doivent être rattrapés au cours de l’année. L’exemption du jeûne tout entier (jeûne impossible à accomplir) est admise si l’on nourrit un ou plusieurs pauvres (leur nombre et la quantité de nourriture donnée sont proportionnelle à la richesse de l’individu).

Des jeux de hasard (PMU, loterie avec gain ) et loisirs :
Professeur Tall nous rappelle que les jeux de hasard sont radicalement interdits par le Saint Coran dans et en dehors du Ramadan.

De la pratique du sport :
L’Islam encourage le sport pendant et en dehors du Ramadan. L’athlétisme, l’escrime, le tir à l’arc, la lutte (mais sans la boxe) la natation… sont permis.
Cependant l’indécence vestimentaire est formellement interdite de même que l’association d’hommes et de femmes dans la même circonscription sportive explique le professeur tall.

Des distractions musicales pendant le jêune :
Sur ce point l’imam Tall reste ferme « L’islam s’insurge et lutte contre la dépravation des moeurs, le déviationnisme culturel et contre toute mouvance satanique. Ces distractions citées plus haut sont tolérables si elles sont gérées pudiquement et sereinement au profit de la communauté ».

Taib considère que la musique peut être acceptée du moment qu’elles nous ramène dans notre spiritualité. Des chansons qui éveillent dans le bon sens ne sauraient être « Haram » Il est à noter que qu’a coté de la mélopée du chamelier , de la fileuse de laine , il est indéniable que les artistes ont au raffinement artistique qui marque l’age d’or de l’islam.

De la spiritualité pendant le Ramadan

Outres ces considérations, Oustaz Taib Socé nous rappelle que le mois Ramadan révèle un caractère spirituel et véhicule des valeurs de paix, de fraternité et de solidarité :

- Le mois de Ramadan est le mois où la faim rappelle aux riches l’existence des pauvres et où les aumônes sont recommandées. Une aumône officielle est en outre prévue la Zakat de rupture de jeûne afin que tous, même les nécessiteux puissent se réjouir lors de la fête de fin de jeûne.
- C’est aussi un temps de prière et d’instructions religieuses (mosquées, radio, télévision, avec de nombreuses récitations du Coran par des spécialistes réputés). C’est l’occasion d’expier les péchés (passés, présents, futur).

Le professeur Tall abonde dans le même sens et ajoute que le principe du jeûne est lié à celui du contrôle de soi et de la maîtrise d’exercice de la volonté pour dominer ses passions, résister à la faim, à la soif, etc. Il constitue une leçon spirituelle de même qu’il fait naître un état de purification. En définitive il suffit être comme une « locomotive sur les rails et de ne point dévier ».

Bon Ramadan !

1. L’Hégire est le point de départ de la chronologie chez les musulmans qui commence en 622 après J.-C., date de l’émigration (Hijr) du Prophète Mahomet de la Mecque à Médine.
2. Interdit

Ibrahima Thiombane
Source: Le 221


Article Lu 1707 fois

Vendredi 14 Septembre 2007





1.Posté par galgou le 14/09/2007 10:45
salama leycoum kou yore dimana ecoute musique


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State