Référence multimedia du sénégal
.
Google

RUE MARSAT : Un employé chinois tue sa patronne et lui pique 4 millions de francs

Article Lu 12863 fois


RUE MARSAT : Un employé chinois tue sa patronne et lui pique 4 millions de francs
Après le drame survenu dans la communauté chinoise, le 25 février dernier, voilà qu’ un effroyable meurtre est encore perpétré par un ressortissant chinois sur sa patronne dans la nuit du 13 au 14 août dernier, à la stupéfaction des occupants de l’immeuble sis à la rue Marsat Angle Allées Pape Guèye Fall où la victime, Hu Yu Ping, résidait au premier étage. Agée d’une cinquantaine d’années et commerçante au Boulevard Général De Gaulle, elle est tombée sous les mains assassines d’un de ses employés, un jeune homme d’une trentaine d’années. La commerçante a été atrocement exécutée, car ligotée des mains et des pieds avant d’être froidement étranglée par son bourreau. C’est son cousin et voisin qui, intrigué par le retard accusé par Hu Yu Ping sur son réveil quotidien, s’est introduit dans son appartement pour en savoir plus. Hélas il n’a pu découvrir que l’horreur. Hu Yu Ping, qui gisait à terre inerte, avait les pieds et les mains liés. Déboussolé, mais gardant toujours ses esprits, le cousin devait alerter la police, mais également le consulat de Chine dont le numéro 2 ne tardera pas à effectuer une descente sur les lieux. Débarquent ensuite les éléments de la Sûreté urbaine qui, après constat et acheminement de la dépouille par les Sapeurs à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec, recueillent des renseignements. Nantis des indices obtenus, ils se dirigent au commissariat central en compagnie du gardien de l’immeuble et d’un ressortissant chinois interpellé. Employé de la victime et soupçonné d’être à l’origine du meurtre, il est entendu dans le courant de la journée tout comme le gardien qui, en réalité, ne se trouvait pas à son poste de travail au moment où le présumé meurtrier faisait irruption dans l’immeuble de la rue Marsat vers 20 h 30. Les limiers ne s’étant pas attardé sur l’audition du vigile qui a déclaré n’avoir rien remarqué de suspect, les enquêteurs se sont surtout intéressés au ressortissant chinois dont l’interrogatoire dans la nuit du 14 au 15 août s’est étalé jusque vers quatre heures du matin. Frêle et loin de présenter les caractéristiques d’un malfaiteur, l’employé chinois passe aux aveux pour ensuite révéler le mobile et les circonstances du crime. En effet, un besoin urgent d’argent l’avait poussé à se rendre au domicile de sa patronne qui restait lui devoir une partie du salaire mensuel de 200.000 F Cfa qu’il percevait. Hu Yu Ping lui demanda cependant d’attendre. Mais, dans tous ses états, l’entrevue tourna au vinaigre et l’idée sordide lui vint d’éliminer la commerçante en faisant également main basse sur les avoirs qu’elle détenait à la maison à l’image de bon nombre de ses compatriotes. Le forfait commis l’employé se fondit dans la nature pour aussitôt confier une partie du butin à une prostituée de nationalité chinoise. Un certain montant a heureusement pu être récupéré. La thèse du règlement de comptes initialement privilégiée par les enquêteurs, mais également celle du crime crapuleux tiennent la route en définitive, même si, du reste, des considérations mafieuses pourraient être retenues. Quoiqu’il puisse advenir, le présumé meurtrier sera déféré au parquet ce lundi au terme de sa garde à vue. Il convient de rappeler que le crime continue de jalonner l’histoire de la communauté chinoise depuis son installation au Sénégal.

Pape GUEYE
Source Le Soleil

Article Lu 12863 fois

Lundi 17 Août 2009





1.Posté par zizi lapez le 17/08/2009 11:29
Ca prouve que nous les sénégalais malgré tout on est accueillant envers les étrangers. On va jamais les tuer. Merci la police sénégalaise d´avoir laver le front.

2.Posté par biz le 17/08/2009 12:00
vraiment la poilice fait du bon travail.
reste a faire un petit le ménage dans la police et virer la corruption.

3.Posté par ibrahima al khalil fall le 17/08/2009 12:30
Je pense que la police doit aller plus loins dans ses enquetes car nos cousins chinois sons trés mafieux et qu' elle (la police)doit essayer de voir que dérrière chaque crime peut se cacher des mobiles trés inquiétants pour notre société . Soyez certes le pays de la térégan mais aussi un pays qui se respect.............

merci

4.Posté par diaw le 17/08/2009 12:33
Lui au moins avait la chance d'avoir un boulot mais dommage que la malchance de la prison vient croiser son destin ;il sait pas qu'avec 4 briques ont peut plus rien faire au senegal

5.Posté par Codou le 17/08/2009 13:34
En tout cas , il faut faire le nettoyage...Le Senegal est devenu dangereux. Dof bou gneuw beugueue elire domicile....It's too much.
Service d immigration senegalaise doit etre cree, et les ressortissants etrangers doivent etre en regle et especter la loi du pays.

Je suis tres tolerante mais on ne veut pas de criminels chez nous

6.Posté par molière le 17/08/2009 14:11
Ca prouve que nous les sénégalais malgré tout on est accueillant envers les étrangers. On va jamais les tuer. Merci la police sénégalaise d´avoir laver le front.

Merci, mais on ne dit laver le front, mais laver l'affront.

7.Posté par nochi le 17/08/2009 14:28
Le point que soulève qui me choque c'est que les chinoix débarque avec leurs prostituées .......................................................

8.Posté par conquérant le 17/08/2009 18:02
Que veux -tu Nochi? Les chinois trouvent nos soeurs très chères et hors normes en termes de mensurations(suivez mon regard).Raison pour laquelle ils débarquent avec les pétasses made in china.Maintenant je crois que tu n'es plus choqué.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State