Référence multimedia du sénégal
.
Google

ROUTE FATICK - KAOLACK- Une plainte annoncée de l'Etat contre Jls

Article Lu 11079 fois


- Les avocats de Bara Tall parlent d’intox

En réponse aux propos du ministre d’Etat Habib Sy, relayés par les stations radios, et qui annonçaient, hier, une assignation par l’Etat de la société de Bara Tall, l’un des avocats de l’entreprise Jean Lefebvre Sénégal indique que l’information est fausse et sans fondement.



ROUTE FATICK - KAOLACK- Une plainte annoncée de l'Etat contre Jls
Le ministre d’Etat ministre des Infrastructures Habib Sy, a affirmé hier, en marge de la signature du contrat de financement de la construction de la route Kaolack-Mbirkelane par l’Union européenne, que l’entreprise Jean Lefèbvre a été assignée à verser la somme de 9 milliards de francs Cfa à l’Etat pour avoir failli à sa mission dans la construction du tronçon de la route Fatick-Kaolack, dont le financement correspond à la somme demandée par l’Etat dans cette assignation. «La route n’est même pas inaugurée qu’elle se dégrade», s’est désolé Habib Sy, qui ajoute que l’Etat a saisi le tribunal compétent.

A la suite des accusations de M. Sy, les conseils de l’entreprise Jean Lefèbvre Sénégal (Ejls) parlent d’intox, dans la mesure où Bara Tall, leur client et patron de la société, n’aurait reçu aucune notification d’une quelconque plainte de l’Etat. Selon Me Aly Fall, l’un des avocats, que Le Quotidien a joint hier au téléphone, le gouvernement serait en train de faire de la diversion, car, c’est à Bara Tall que l’Etat devrait de l’argent que celui-ci réclame depuis un certain temps. «Quand il y a une assignation contre mon client, même si c’est sur 1 franc, on me le signale. C’est vous-même qui m’apprenez cette assignation. Les responsables de l’entreprise m’ont fait savoir qu’ils ne sont au courant de rien. Donc, l’information n’est pas vraie, elle est fausse.»

Interpellé sur ce qui pourrait expliquer alors la sortie du ministre d’Etat Habib Sy, l’avocat rétorque : «Soit c’est de l’intox ou c’est intentionnel de la part de l’Etat.» L’avoué de l’entreprise Jean Lefèvre poursuit par ailleurs, en disant qu’il n’a pas d’appréciation à faire sur cette assignation parce que, «pour moi, c’est un fait qui n’existe pas. A la date d’aujourd’hui (hier soir, Ndlr), l’entreprise Jean Lefèvre n’a reçu aucune assignation, aucune sorte de déclaration quelconque, émanant de l’Etat ou de quelqu’un d’autre».

Rendez-vous le 3 mars

Renforçant sa déclaration préalable, l’avocat répète : «Ce n’est même pas Bara Tall… C’est vrai que c’est lui le Pdg de l’entreprise, mais Jean Lefèvre ne peut pas devoir à L’Etat du Sénégal 9 milliards de francs Cfa.»

Pour ce qui est du contentieux judiciaire entre l’Etat et l’entreprise Jls, dans le cadre des travaux réalisés pour les chantiers de Thiès, Me Fall souligne que l’entreprise n’a pas attaqué le Sénégal dans une procédure pénale. Il précise : «C’est une assignation à responsabilité de l’Etat du Sénégal. Et l’affaire est pendante devant le tribunal régional et elle revient le 3 mars pour les conclusions de l’Etat. Ce n’est pas une affaire pénale, c’est une affaire purement commerciale, parce que Jean Lefèvre estime que l’Etat lui a causé un préjudice et il demande réparation du préjudice. Donc, c’est une assignation à responsabilité. Et aujourd’hui, c’est la seule procédure qui est en cours entre l’Etat et l’entreprise Jean Lefèvre», conclut-il. Dans l’affaire en question, on se souvient que le patron de Jls avait demandé à ce que l’Etat lui verse en réparation, plus de 65 milliards de francs Cfa.

Source: le Quotidien

Article Lu 11079 fois

Mercredi 11 Février 2009





1.Posté par baye ngagne le 11/02/2009 16:11
En fait Monsieur le Ministre ne dit pas si la route a été réceptionnée ou non. Le problème c'est kil ne peut pas y'avoir de bonne routes au Sénégal car les techniciens chargés du contrôle sont pourris jusqu'à la moelle. il ferme les yeux sur les manquements et quand il y'a probleme ils font le grand parleur
ce qui est sur c'est que dans le PV de reception vous verrez que JLS a exécuté dans les regles de l'art.

Tous dehors

2.Posté par xouli le 11/02/2009 16:35
Ngagne tu as vraiment raison.Le probleme c k le bureau qui se charge du controle ná pas fait son travail tout simplement il se contente des pots de vins,des enveloppes en fin de fermer la bouche et les yeux.Donc dans cet etat de cause JLFevre n'y a rien à foutre.Il faut s'adresser au bureau de controle de la dite route.Il faut que les gens chargés de controle soient sérieux et rigoureux dans leur tache.

3.Posté par Moi le 11/02/2009 16:53
J'écris pour crier mon dedain sur la rts1. Cette tv ne vaut absolument rien. On ne sort maintenant que la lutte, nuit et jour. Je vis en europe et je ne suis pas encore abonné à 2stv et walftv. Mais, je vais devoir le très vite car cette rts1 nous déçois, elle ne nous raconte que la lutte nuit et jour et les memes programmes répétés. Quelle honte. Idiotas.

4.Posté par samba tally le 11/02/2009 17:07
Les chantiers confiés à JLS ont toujours exécutés de la même manière. Cette compagnie s’est, très tôt, illustrée dans l’imposture et le dol. L’on aura tout vu et tout assisté avec ce regroupement de caïmans financiers qui se font appeler grossièrement spécialistes en ponts – ponts – chaussés. Le fait de ne pas encore recevoir une notification ne signifie guère ne pas être poursuivi. Il est clair que les autorités prendront toutes leur responsabilité dans cette affaire qui n’est qu’une farce de mauvais goût. Les sénégalais ont tous entendu Bara TALL s’égosiller sur les toits en parlant de distribution sélective de marchés publics. Aujourd’hui, les citoyens sénégalais commencent à comprendre l’esprit mercantile qui anime ces grands profiteurs. Les sénégalais seraient très heureux de v oir ce bonhomme attrait à la barre et rembourser intégralement les fonds qui lui ont été avancés dans le cadre de l’exécution du tronçon Fatick – Kaolack. Bara doit payer chèrement cet argent appartenant au contribuable sénégalais.

5.Posté par xar le 11/02/2009 17:30
Tu mens Samba Tally, ce que tu dis est le contraire de la vérité.
Les Sénégalais attendent que vous puissiez nous édifier sur les somme colossales dépensées par L'ANOCi.

Laissé ce gars tranquille, l'alternance et ses gens ont beaucoup à se reprocher alors ne nous raconter pas d'histoire.

6.Posté par baye ngagne le 11/02/2009 22:47
xar
ne reponds a samba tally ce un soukh de ces enculés d'arrivistes on les fouttra tous dehors

7.Posté par kandaw le 11/02/2009 23:45
l'État aurait paye pour un bitumage dont l'épaisseur serait inférieure a celle proposée par jls prétextant un cout élevé;les techniciens de jls auraient également prévenu qu'avec cette épaisseur ces routes n'allaient pas résister face aux gros porteurs en partances vers les pays voisins.Mais nous sommes au Senregal.....

8.Posté par PATRIOTES le 12/02/2009 03:46
Rien que les interventions lues ici nous édifient plus que l article meme .Tous des pourris l État comme Bara Tall et la société chargée du contrôlé technique.Les bailleurs de fonds doivent être un peu plus regardant dans les projets qu ils financent c est le contribuable sénégalais qui va casquer .Tous des voleurs .Il faut des contrats de performance pour verrouiller ce système de détournement organises des marches publics au Sénégal: les surfacturations et mauvaises exécutions des travaux sont devenus monnaie courante dans ce pays.Alors que que ces même sociétés exécutent correctement leurs chantiers dans la sous région.

9.Posté par THIO le 12/02/2009 11:46
je suis absolument sure d'une choz
cette route n'est pas praticable alors kel n'a que 2 années d'existence.
je ne sais pas ce ki se passe derrière tout cela mais on doit revoir les termes du contrats.
ellepas bien fait et aussi bien JLS que le bureau de controle doivent etre traduits devant des juridictions competentes pour élucider cette affaires.
arretz vos intoxes les gars dans l'interet de la nation.
je suis oapolitik ais je trouve que m.sy a raison
thionganenda@yahoo.fr

10.Posté par Badou le 12/02/2009 17:38
Il est désolant de voir dans le forum des prises de positions qui ne peuvent s'expliquer que par des parti-pris manifestes et des à- priori.
Sur le cas de la route Fatick-Kaolack seules les reponses justes aux questions suivantes peuvent nous renseigner sur ce qui s'est passé.
1/ Appel d'Offres (AO) et évaluation :
- JLS a-t-il présenté, en plus de son offre de base, une ou plusieures offres "variantes" ?
- JLS a-t-il formellement signifié au bénéficiaire (service de l'Etat) les insuffisances de son cahier des prescriptions techniques ?
2/ Phase réception
- Après l'exécution du marché, l'Etat a-t-il réceptionné les travaux ? A-t-il été mentionné dans le PV de réception que les ouvrages réceptionnés sont conformes au cahier des charges ?
si oui,
- dans le traitement du contentieux l'Etat a-t-il pris les mesures administratives conservatoires d'usage (demande d'explication au responsable de la structure ayant contracté, notification à JLS de réserves sur des points de l'exécution, interpellation du bureau de contrôle....) ?
Ce n'est que lorsque les citoyens-contribuables que nous somme auront des réponses exactes, claires et justes à ces premières questions qu'il nous sera possible de comprendre.
Nous avons assisté à un brouhaha tumultueux sur cette affaire et celle des chantiers de Thiès, avec à la clé des déclaration d'une désinvolture sidérante.
Notre problème n'est pas d'être d'un coté ou de l'autre, avec celui-ci ou celui-là !
Nous déplorons seulement que le patron de la structure contractante s'efface et mette au devant son ministre de tutelle de surcroit un ministre d'état. Celà donne la désagréable impression d'un règlement de compte politico-économique qu'il n'est même pas pensable d'accepter.

11.Posté par Moi le 12/02/2009 19:22
Les dakarois sont les premiers sénégalais qui doivent dire non à Karim en votant " tout sauf Karim "

Si le PDS n'obtient pas la majorité à Dakar, Karim ne sera pas maire et donc se remettra en question.

Pape DIOP veut vendre les dakarois à Karim sur un plateau d'argent.

Après avoir laissé Sarko insultait tous les africains depuis Dakar, vous allez aussi permettre à Karim de passer par vous pour prendre le pays.

A un moment donné, chaque citoyen doit mesurer ses responsabilités.

Sachez chers Sénégalais qu'en vendant votre vote pour 10 000 f cfa vous vendez votre honneur, votre dignité et votre avenir.

En plus ils vous achètent avec l'argent qu'ils vous ont volé.

Tout le monde sait que c'est Karim qui est derrière tous ces problèmes mais Bara TALL est un vrai patriote et il sait que Dieu est plus grand que tous ces focus de WADE.

Courage Grand Bara !

Wa salam

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State