Référence multimedia du sénégal
.
Google

ROKHAYA POUYE NDIAYE ''AYA'': une légende du basket national (Photos)

Article Lu 13652 fois

Mariée, mère de deux enfants, Rokhaya Pouye Ndiaye, plus connue sous le sobriquet d’Aya, est une légende du basket national, particulièrement de l’Ascc Bopp dont elle tient encore les rennes. C’est la lionne des lionnes comme le surnomme Omar Diop « Willy », son formateur.



ROKHAYA POUYE NDIAYE ''AYA'': une légende du basket national (Photos)
Rappelez-nous votre parcours sportif. J’ai débuté ma carrière très jeune. A l’âge de 10-11 ans, j’ai fait le critérium du mini-basket. A 13 ans, j’étais internationale et j’ai fait les jeux panafricains en décrochant ma première médaillée d’or avec le Sénégal. J’ai gravi tous les échelons avant de finir ma carrière en 1989. J’ai aussi participé aux championnats d’Afrique, aux jeux africains, aux championnats du monde de 1974 à 1984. Pendant cette période, je faisais partie des cinq majeurs africains. Je suis allée en France pour continuer mes études et j’ai joué en même temps comme professionnelle pendant 10 ans et capitaine de l’équipe nationale. A mon retour, j’ai intégré l’Ascc Bopp. A la fin de ma carrière, j’ai entraîné le club avant de devenir la présidente. A part cela, je suis membre du bureau fédéral depuis 15 ans et ça fait 5- 6 ans que je suis vice-présidente. Je suis membre de Fiba monde où je suis la seule sénégalaise et vice-présidente de Fiba Afrique, chargée de la commission femme-jeune et sport.

ROKHAYA POUYE NDIAYE ''AYA'': une légende du basket national (Photos)
A l’époque, quel était engouement pour le basket ?
Un engouement très populaire. Même nous, nous ne mesurions pas cette ampleur, et la joie qu’on apportait au peuple sénégalais. On n’a jamais perdu de championnat l’Afrique. On faisait le basket à bas âge, on a grandi ensemble. C’était un plus par rapport aux jeunes d’aujourd’hui qui brûlent les étapes. Maintenant, l’argent est un facteur déterminant dans le sport alors que pour nous porter le maillot national c’était comme aller au front. J’ai fait le tour du monde pour défendre ma nation et je ne gagnais pas le moindre sou. Je travaille pour l’Etat du Sénégal parce que je dirige Bopp qui a pu faire les beaux jours du basket. De 1974 à 1989, elle a été l’ossature de l’équipe nationale féminine : 8 joueuses sur 12 de l’équipe nationale étaient issues de Bopp.

Aujourd’hui, on sent le recul du basket féminin comparé à votre époque...
(Elle coupe) Je suis désolée, si j’entends des gens parler de recul, je dis qu’ils ne connaissent pas le basket, ce sont des amateurs. Ce qu’il y a, c’est que des gens ont brûlé des étapes. A l’école, l’enfant commence par le cours élémentaire et du jour au lendemain tu ne peux faire le cours moyen sans passer par les autres classes. Aujourd’hui, on ne respecte plus les étapes. Il faudrait retourner à la formation à partir de la base pour espérer avoir les mêmes résultats que nous. Le Sénégal n’a jamais perdu de championnat d’Afrique à Dakar, on se classe en deuxième place africaine, vous crachez dessus. Ce n’est pas possible. Certes les gens sont habitués à la première place mais le basket n’a pas reculé. Au classement mondial Fiba, nous sommes 15èmes. Il y a par contre un manque d’infrastructures. Avant, les basketteuses croyaient en ce qu’elle faisait ; maintenant les gens n’ont d’yeux que pour l’argent. Tu fais 2m05, tu penses que tu peux gagner des sous mais tu n’as pas la base pour bien jouer.

ROKHAYA POUYE NDIAYE ''AYA'': une légende du basket national (Photos)
Vous êtes aussi à la tête de l’amicale des internationales et anciennes lionnes du basket au Sénégal, quel est le rôle de cette association ?
C’est une association de solidarité et d’entraide. On a vu que nous avions tout donné à notre nation, et il n’y a pas eu de « feedback ». C’est pourquoi on a décidé de nous entraider. Certaines ne travaillent pas et sont dans la galère. L’association participe aussi au développement du basket. Elle existe depuis 1993 et nous avons plusieurs activités. On s’entraine et on joue au basket jusqu’à présent. On a participé cette année à un tournoi avec les anciennes basketteuses des pays d’Afrique et nous avons gagné.

Votre dernier mot ?
Que les autorités regardent dans le rétroviseur et aident les anciennes basketteuses. Ce sont des gens qui ont tout sacrifié pour le rayonnement du basket sénégalais. Ce sont des mères de famille qui gardent leur dignité, elles n’iront pas quémander. Il faudrait qu’on regarde un peu leur statut et c’est un appel que je lance au président de la république pour revaloriser les anciennes gloires.

Source: ausenegal.com

Article Lu 13652 fois

Mardi 21 Octobre 2008





1.Posté par Rougui le 21/10/2008 03:23
Ca fait du bien d'avoir de ses nouvelles .Mme Pouye etait une vraie reine du basket pour ceux qui se souviennent.Et enffet les autorites ne doivent pas oublier...

2.Posté par mana le 21/10/2008 10:39
Hum je ne la connait pas dé mais je crois ke képeu kouy soneu pour sa rééw yalla dinala ko faye ndakh si diamou yalla la book. Nako yalla doli diama mokh ndiabotam.

3.Posté par ayendi64 le 21/10/2008 11:04
que de vérités dans tes dires tout ce tu as dit ne doit pas rester lettre morte :e suis désolée, si j’entends des gens parler de recul, je dis qu’ils ne connaissent pas le basket, ce sont des amateurs. Ce qu’il y a, c’est que b[des gens ont brûlé des étapes. A l’école, l’enfant commence par le cours élémentaire et du jour au lendemain tu ne peux faire le cours moyen sans passer par les autres classes. Aujourd’hui, on ne respecte plus les étapes. Il faudrait retourner à la formation à partir de la base pour espérer avoir les mêmes résultats que nous. Le Sénégal n’a jamais perdu de championnat d’Afrique à Dakar, on se classe en deuxième place africaine, vous crachez dessus. Ce n’est pas possible. Certes les gens sont habitués à la première place mais le basket n’a pas reculé.]bi[

4.Posté par topo le 21/10/2008 11:11
on t'a tant aimé Aya car tu as fait vibrer et Bopp et le Sénégal.

5.Posté par ndeye le 21/10/2008 11:10
mme pouye

nékhalongua basket temps yoyou la sénégal nakhone mais légui

aye bosketar lagnou rek

6.Posté par anonyme le 21/10/2008 13:11
quel plaisir de te lire aya tu as fait vibrer le senegal quelle gentillesse ns etions ds la mm classe au lycee JFK God bless you Aya
ine ancienne classmate

7.Posté par oumar le 21/10/2008 16:11
beautiful to see these comments. cheers

8.Posté par mak le 21/10/2008 19:42
aya c ést un plaisir déntendre parler de toi .tu as tout apporter a boppen general et au senegal en particulier. ce fut un plaisir de voir léquipe de bopp jouer vers les annees 84-85-86 .nous avions suivi votre chemin en faisant vibrer les stades vers 93-96-95 96-97.bopp a toujours prime la formation et cela paie toujours avec des joueurs extraordinaire
keep on the good and hard work.du courage on est derriere
ton ancien capitaine makhtar ly

9.Posté par le wakamois usa le 22/10/2008 00:17
je me souviens de cette equipe de bopp,aya,mame penda,marieme ba ,coumba dickel,mama diawara, comme entraineur michel villain ,mbaye konate,des kadia diarisso,maty lopy,anna basse,fatou kine ndiaye,maguette ndiaye,aminata diagne poulain,yacine nger,aissatou bathily,minia gueye,fatou diakhate,adji toure,khady wade,etc etc chez les hommes moussa mbengue,keletigi,yamar samb,alexandre sylva,jean claude sylva,etienne preira,bruno gomis,boubacar diop bilikeu,jules wane ,adama sarr,charles dolly,boubacar kane thio,mame birame diouf,maguette ndoye,badara ndoye ,gora daffe, et beaucoup d,autre j,aimais le basketball,hommage a tous ces basketeurs qui nous ont tant faits rever

10.Posté par RASSOUL le 22/10/2008 03:18
HEY AYA BIG UP DEPUIS NEW YORK , NAMENALLA TROP ANI ? MAME PENDA BIEN DES CHOSES A SERIGNE NDIAYE SIAKA ET TIMA NAMEZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ BIG UPPPPPPPPPP CA KANANM
TON FRERE RASSOUL;

11.Posté par kane le 18/12/2008 11:55
Au delà de sa brillante carriére pro aya est une dame extraordinaire par sa gentillesse et sa disponibilité. AYA amoulo morom

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State