Référence multimedia du sénégal
.
Google

ROBERT SAGNA SUR LE NOUVEAU GOUVERNEMENT «Wade n’a pas réussi à compresser le nombre de ministres »

Article Lu 1392 fois

La tête de file de la coalition «Takku défaraat Sénégal» a comme ambition de mettre sur pied un grand parti politique. Incessamment. La déclaration a été faite hier lors de son face à face avec la presse au siège de sa coalition sis sur la Vdn. Il n’a pas manqué de se prononcer sur le fort taux d’abstention, la formation du nouveau gouvernement et le cas Karim Wade entre autres.



ROBERT SAGNA SUR LE NOUVEAU GOUVERNEMENT «Wade n’a pas réussi à compresser le nombre de ministres »
«Robert Sagna et le parti socialiste, c’est fini» ! Ces propos on ne peut plus clairs, sont du leader de la coalition «Takku défaraat Sénégal», Robert Sagna. Première sortie du maire de Ziguinchor après les élections législatives du 03 juin où il est ressorti avec trois sièges, Robert Sagna, certainement revigoré par sa position de deuxième, envisage très prochainement, de mettre sur pied un grand parti. Un parti qui sera sans nul doute d’obédience social-démocrate. Car, comme il a tenu à le préciser, il «demeure social-démocrate». En outre, Robert Sagna ne faisant nullement dans la langue de bois, s’est prononcé sur le nouveau gouvernement. Selon lui, il y a eu certes beaucoup de départs et de nouvelles têtes, mais il n’y a pas eu de grands changements. «Wade gouverne avec ses hommes», dira-t-il. Mais il n’a pas réussi à compresser le gouvernement comme cela était prévu. Cela s’explique, selon le leader de la coalition, par une question d’efficacité. Par ailleurs, Robert Sagna s’est félicité du nombre de femmes nommées dans le gouvernement. Bien que la parité ne soit pas respectée. Se prononçant sur une éventuelle candidature de Karim Wade à la présidentielle, Robert Sagna se veut prudent et pense que Karim Wade a le droit de se présenter comme n’importe quel citoyen. «Ce n’est pas parce qu’il est le fils du Président qu’il n’a pas le droit de se présenter» argue-t-il. Les supputations autour d’une supposée audience avec Wade ont été écartées d’un revers de main par Robert Sagna : «Je n’ai jamais eu d’audience avec le Président Wade mais je suis prêt à l’écouter. S’il m’appelle». À propos du fort taux d’abstention constaté le jour des élections législatives, Robert Sagna est d’avis que cela est dû à la consigne de boycott de l’opposition mais aussi et surtout à un désintérêt des populations. Celui qui pense qu’un émiettement du parti socialiste est «inévitable», compte bien siéger à l’Assemblée nationale. «Autant que possible», assure-t-il, car il aimerait faire la différence.

NDÈYE FATOU SECK
Source: L'observateur

Article Lu 1392 fois

Vendredi 22 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State