Référence multimedia du sénégal
.
Google

RISQUE D’ANNÉE BLANCHE: Le sort des élèves scellé aujourd’hui

Article Lu 1501 fois

C’est aujourd'hui que l'intersyndicale de l'enseignement, en grève depuis plusieurs mois, va donner sa réponse à la proposition du président de république. Celui-ci, lors d'une audience qu'il leur avait accordée à la date du 01 juin 2008, avait demandé aux enseignants grévistes de faire une trêve. Laquelle consiste à surseoir au mot d'ordre de grève et de reprendre les négociations après les examens de fin d'année pour ne pas pénaliser les élèves. Après mûre réflexion, les enseignants qui ont demandé à consulter leur base, donnent aujourd'hui leur réponse. Et c'est à 10 heures au siège de l'intersyndicale que le rendez-vous est fixé.



Selon Marième Sakho Dansokho, coordonnatrice de l'intersyndicale que nous avons jointe au téléphone, quand toutes les positions seront évaluées, la décision des enseignants et enseignantes sera connue. On peut dire donc que tout se joue aujourd'hui. Soit les enseignants acceptent l'invitation du chef de l'Etat et l'année sera sauvée, soit ils décident du contraire et l'année sera blanche ou invalide, sauf extraordinaire. En tout cas, l'opinion ne sait pas encore à quoi s'en tenir, surtout les parents d’élèves qui avaient battu le macadam pour ramener les principaux protagonistes à la raison. Mais, la tendance qui se dégage ne présage rien de bon. Si l'on sait que c'est après les avoir traités de tous les noms d'oiseaux que le chef de l'Etat a enfin décidé de les écouter. Une décision d’autant plus tardive, qu’on est à quelques semaines des examens.

En plus, déjà, des groupes d'enseignants ont été catégoriques et prônent le-jusqu’au-boutisme car, pour eux, « les propositions du président de la République ne sont pas claires ». Ceci parce que ce ne sera pas la première fois que l'Etat du Sénégal prendra à l'encontre de ces derniers des engagements qu'il n'honorera pas. C'est d'ailleurs ce qui a envenimé la situation car le non-respect des accords déjà signés il y a des années figure en bonne position sur la plate-forme revendicative.

Il n'est plus à rappeler que l'intersyndicale a, à plusieurs reprises, boudé la table de négociation parce que non satisfaites des propositions jugées humiliantes du gouvernement. Une partie, le collectif des neufs, a signé des accords, ce qui n'a rien changé à la situation.

Source: le Matin

Article Lu 1501 fois

Vendredi 6 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State