Référence multimedia du sénégal
.
Google

REVISION exceptionnelle DES LISTES ELECTORALES - Kaolack : L’équation de la carte d’identité numérisée

Article Lu 1554 fois


Nous publions ci-dessous la suite de la situation des inscriptions sur les listes électorales A Kaolack, ce n’est pas le grand rush au niveau de la seule commission de révision des listes électorales basée à la Préfecture. A notre passage avant-hier 9 janvier 2008, il n’y a avait pas de nouvelle inscription, selon le maître des lieux, Ibrahima Gaye, que nous avons trouvé avec son assesseur, une dame.

Avec eux, une seule personne : El Hadji Sidya Diaboula s’affairait à un changement d’adresse pour, dit-il, avoir la possibilité d’aller voter à Mbour, sa ville natale.

"Je suis fonctionnaire en service à Kaolack et j’avais voté à Kaolack même lors des élections présidentielle et législatives passées. Mais, cette fois-ci, pour les élections locales, je préfère aller voter à Mbour car, il s’agit d’une gestion des affaires locales et qu’en tant que citoyen de Mbour, je dois m’impliquer. Et que, pour ce faire, il faut voter chez soi", souligne El Hadji Sidya Diaboula.

Toutefois, il faut dire que la commission butte sur le manque de cartes d’identité nationale numérisées. Du fait de la lenteur constatée dans la délivrance de cette pièce indispensable pour l’inscription sur une liste électorale.

Le président Ibrahima Gaye déplore cet état de fait et il n’a pas manqué de nous le souligner à notre passage avant-hier mercredi 9 janvier 2008 à la Préfecture de Kaolack, base de la commission.

Au niveau de commissariat central de Police, le commissaire chef du service régional de la sécurité publique, Oumar Male et ses hommes comptent débloquer la situation dès la semaine prochaine par la réception et l’instruction des dossiers de demandes de cartes d’identité. Ils viennent ainsi, selon lui : "de recevoir le matériel et la documentation pour la confection des pièces".

Cependant, souligne-t-il, il faudra compter aussi avec la situation notée au niveau même de Dakar où beaucoup de dossiers souffrent par manque de plastification. Ce qui fait que, selon Ibrahima Gaye, président de la commission départementale de révision des listes électorales : "jusqu’ici, nous n’avons pas enregistré depuis le début des opérations le 15 décembre 2007 une seule nouvelle inscription. Car, les citoyens qui sont susceptibles de s’inscrire sur les listes ne disposent pas encore de la carte d’identité numérisée".

Pour le moment, ce qui est constant, c’est que selon le Président Gaye : "nous avons noté 9 cas de modification, un seul cas de radiation à part ceux qui viennent pour vérifier si leurs noms figurent déjà sur les listes". Le président de la commission pense que cette timide situation est à mettre à l’actif d’un manque de communication et qu’il faut y remédier le plus vite possible avant la date du 31 janvier 2008 prévue pour la clôture des révisions.

Source: Le Soleil

Article Lu 1554 fois

Samedi 12 Janvier 2008


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State