Référence multimedia du sénégal
.
Google

REVELATION DE MATA SY DIALLO : «Wade m’a proposé 1 milliard pour que je transhume au Pds»

Article Lu 1739 fois

Mata Sy Diallo lève enfin le mystère. Elle a révélé samedi à Paris avoir reçu une offre de 1 milliard Cfa de Wade pour qu’elle rejoigne le Parti démocratique sénégalais (Pds). La proposition lui a été faite à Kaolack par un émissaire du président, à seulement «deux jours» du scrutin présidentiel du 25 février. La présidente du Mouvement des femmes de l’Alliance des forces de progrès (Afp) a également confié à ses camarades de France que Me Wade l’avait déjà approchée pour remplacer Niasse, puis Mame Madior Boye, à la primature.



REVELATION DE MATA SY DIALLO : «Wade m’a proposé 1 milliard pour que je transhume au Pds»
La presse et l’opinion sénégalaise avaient été très intriguées par les rencontres entre le Président Wade et la responsable des femmes «progressistes», Mata Sy Diallo. On était quelques jours seulement après la présidentielle de février, et le candidat de la coalition Alternative 2007, Moustapha Niasse, avec l’ensemble de l’opposition, venait de «couler» face à la vague bleue. Si l’on prêtait à la présidente du Conseil régional de Kaolack une intention de rejoindre le pouvoir, on n’avait cependant jamais su les dessous de son «deal» avec le Président. Elle a toujours renvoyé la presse à ses études, en refusant de révéler le contenu de ses discussions avec le président nouvellement réélu. Depuis, l’affaire continue de semer la panique et l’incompréhension chez les militants de l’Alliance des forces du progrès (Afp). Et à force d’être interpellée sur la question par des adhérents qui veulent «tout» connaître, la «lionne du Ndoucoumane» s’est résignée à dire «la vérité». Samedi, lors d’une réunion à Paris avec la Délégation de l’Afp en France, Mme Diallo a révélé que le Président Wade lui a proposé beaucoup d’argent pour qu’elle rejoigne le camp présidentiel. Ne se doutant guère de la présence d’un journaliste dans la salle, elle explique d’abord : «A la veille de l’élection présidentielle, le président Wade m’a envoyé un intermédiaire. J’ai dit à Madieyna Diouf (assis à sa droite : Ndlr) : Abdoulaye Wade m’envoie quelqu’un à Kaolack. Je dois le rencontrer chez I. Guèye. Vous vous rendez compte de ce que les gens diront de ça ?» Avant de continuer : «Quand la personne en question est arrivée, elle me dit : Abdoulaye Wade veut que vous veniez (travailler à ses côtés). Je rappelle qu’on était en campagne électorale. L’émissaire me dit ensuite : «Si tu acceptes la proposition tout de suite, je te donne 500 millions. Et si tu fais ta déclaration à la radio, je te donnerai 500 autres millions ; ce qui faisait au total 1 milliard.» Et Mata Sy de faire part de sa première réplique à l’émissaire du président : «1 milliard pour ma seule personne ? Non, j’aurai honte de prendre cet argent. J’ai refusé ; ensuite j’ai rendu compte à Madieyna.»

Pour autant, l’envoyé «secret» de Wade ne va pas lâcher Mme Diallo. «Le président m’a dit qu’il prévoyait de vous rencontrer», relance-t-il, selon la «progressiste». Qui répond : «Je lui ai dit que je ne peux pas. Nous sommes à la veille des élections. Que le président attende la fin des élections. En ce moment, je pourrais le rencontrer, quelle que soit l’issue des élections. S’il m’appelle, je lui répondrai. J’écouterai ce qu’il me dira et je lui dirai de vive voix ce que j’en pense.»

C’est sur ces propos que l’entretien de Kaolack prendra fin. L’émissaire transmettra le message à Wade. Si on analyse les propos de la maire de Kaffrine, cette entrevue a eu lieu le vendredi 23 février, «à deux jours» du scrutin présidentiel, c’est-à-dire le dernier jour de la campagne. La période se situe quelque quatre semaines après les «audiences du midi» au Palais, entre le Président Wade et le chef du Rewmi, Idrissa Seck. Me Wade avait publiquement annoncé le retour de ce dernier dans sa «famille» originelle. Avant que les évènements ne prennent un nouveau tournant avec le maintien de la candidature à la présidentielle de Idy. En cherchant ainsi à «recruter» Mata Sy Diallo à l’avant-veille du scrutin, Wade cherchait-il à compenser son coup manqué avec Idy ?

MARQUAGE DE WADE

Malgré sa réélection, le Président ne rompt pas. Il jettera à nouveau son dévolu sur Mata Sy Diallo. «Après les élections, il a fait appel à moi et j’ai répondu», explique-t-elle, avant de rendre compte de son audience au Palais : «Il me dit : «Je veux que tu viennes travailler à mes côtés.» Je lui réponds que je ne peux pas. Il insiste : «Dis-moi tout ce que tu veux aujourd’hui et je le ferai pour toi aujourd’hui.» Je lui dis : «Ce que je veux, c’est que le Sénégal appartienne à tous les Sénégalais (…) Je ne peux pas transhumer.» Et de conclure : «Donc voilà ce qui s’est passé. Je ne peux pas empêcher Wade de me vouloir à ses côtés. Mais, dans ces conditions, tant que j’ai ma tête sur les épaules, tant que «dofouma (tant que je ne suis pas folle : Ndlr», je ne transhumerai pas.»

A la lumière de l’exercice d’éclaircissement de la «dame de fer», il ressort que Me Wade tient beaucoup à la camarade Niasse car, révèle cette dernière, l’épisode de la capitale arachidier ne fut pas un coup d’essai pour le Maître. Auparavant, il aurait tenté à deux reprises de débaucher la responsable «progressiste» chargée des Sénégalais de l’extérieur. La première fois, c’était en 2001 : «Quelques jours avant le limogeage de Moustapha Niasse de son poste de Premier ministre, le Président Wade m’a proposé de me nommer à sa place. Ils (avec son équipe) sont passés par mon fils qui a fait la même école que Karim Wade, qui m’a ensuite transmis la proposition.» Il y a là une volonté de casser l’Afp en tentant de «monter» Mata Sy.

Et ce n’est pas le refus de Mata qui découragera Wade. Ce dernier la relancera en 2003, quand il cherchait un (e) remplaçant (e) au Premier ministre Mame Madior Boye. «Il est revenu à la charge pour me proposer à nouveau la primature. Quand j’ai refusé la proposition, il m’a demandé combien je veux. Je dis : «rien». Mais lorsque nous l’avons sollicitée à la fin de la réunion, Mata Sy Diallo a ressorti la même version qu’elle serine systématiquement quand c’est la presse qui veut savoir. «Vous ne pouvez pas me faire dire ce que je ne veux pas dire. Et vous ne saurez pas ce qui s’est passé entre Wade et moi», a-t-elle notamment lâché, à notre grand étonnement. A la question portant sur cette histoire du milliard, elle crache sec : «Je ne répondrai pas cette question !» Et pourtant, elle y avait déjà répondu en réunion, quelques minutes plutôt.


Source: Le Quotidien

Article Lu 1739 fois

Lundi 5 Novembre 2007





1.Posté par salambaye le 05/11/2007 17:08
wade est un conard mais vous aussi vous valez rien...vous parlez comme une bana_bana..des intelectuels qui parlent comme des ignards ...vous parlez que d'argent de magouille ...wade vous connait c est pourquoi il essaye de te corompre...vous devrez avoir honte de dire cela....ceci montre que vous les politiciens vous ne pensez qu'a votre poche.....et si il t'avait proposè cinq millions? qu'alleez vous faire? vous ètes nulle

2.Posté par Adi le 05/11/2007 18:27
Mata SY Diallo bayil féne t'imagines ce que ça vaut 1 milliard de FCFA

3.Posté par raky le 05/11/2007 18:29
no comment

4.Posté par Celle là elle a deja perdu la tête!! le 05/11/2007 18:39
Mais qui est cette folle. Vraiment je suis contre Wade mais il faut arrêter ces conneries!!!

5.Posté par Mata, une candidate pour Fann! le 05/11/2007 18:43
Arrêtez de prendre les senegalais pour des cons!!! Pdt que le peuple senegalais meurt de faim vs essayez de ns faire gober ces balivernes ...pour attiser davantage la haine contre Wade. Mais c´est peine perdue mata.

6.Posté par mob le 06/11/2007 12:01
tiey fougnou dieum ak ablaye wade fimougnou diemme famougnou dieleko guenne

7.Posté par ramses le 06/11/2007 14:34
Grand - mère ou est passé la sagesse?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State