Référence multimedia du sénégal
.
Google

RETROUVAILLES DE LA GRANDE FAMILLE LIBERALE: Wade change de tempo

Article Lu 1331 fois

Pour Me Wade c’est Idrissa Seck et ses partisans de Rewmi qui demandent à réintégrer les rangs du Parti démocratique sénégalais (Pds). C’est du moins ce qu’il a affirmé hier, depuis Genève, en précisant que le dernier mot revient à l’instance dirigeante du Pds, le Comité Directeur. Cette sortie sonne comme un changement de tempo ou de fréquence dans le feuilleton des retrouvailles Idrissa Seck/Me Wade. Puisqu’on garde toujours à l’esprit ce que ce dernier a dit lors de l’audience accordée à une délégation de Rewmi et au cours de laquelle Me Wade a demandé aux « fils révoltés » de revenir à la maison. Alors, qui Me Wade cherche-t-il à endormir ? Les récalcitrants, c’est-à-dire ceux qui continuent à s’opposer à son projet ? Est-ce le souci de mettre les formes dans ses retrouvailles - en donnant l’impression que le Pds est un appareil qui a ses règles de fonctionnement et où les décisions se prennent en toute souveraineté et façon démocratique - qui a guidé le premier des libéraux ?



RETROUVAILLES DE LA GRANDE FAMILLE LIBERALE: Wade change de tempo
« Idrissa Seck et ses partisans ont demandé à réintégrer le PDS. Je vais réunir la direction du parti pour qu’elle se prononce. Ce n’est pas encore décidé de notre côté. Ils ont demandé à revenir. C’est le comité directeur du parti qui les avait exclus qui doit se prononcer pour éventuellement lever les sanctions qui pèsent sur eux », a affirmé hier, lundi 13 août, le président de la République, Me Abdoulaye Wade, secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds), depuis Genève où il passe ses vacances, sur les ondes de la Rfm. Le premier des libéraux d’ajouter : « Vous pensez qu’il suffit de faire une déclaration pour quitter le parti ou le réintégrer. Un parti fonctionne sur des principes » .

Joints au téléphone en réactions aux propos de Me Wade, quelques responsables du parti Rewmi de Idrissa Seck, ex Premier ministre et maire de Thiès, ont refusé de faire des commentaires, préférant s’en tenir aux conclusions du congrès extraordinaire qui a donné carte blanche à l’édile de la capitale du rail pour « discuter avec Abdoulaye Wade des modalités d’un compagnonnage avec le Pds », suite à l’appel lancé par le patron des libéraux et relatif aux retrouvailles de la grande famille libérale.

Pour toute réponse à notre interpellation, nos interlocuteurs nous ont renvoyé à l’audience que Me Abdoulaye Wade avait accordée à la délégation de Rewmi au cours de laquelle le maître des lieux avait clairement indiqué qu’il allait poursuivre la discussion avec son ex Premier ministre, rabrouant au passage le porte-parole de Rewmi, Omar Sarr, qu’il avait présenté comme quelqu’un qui induit en erreurs Idrissa Seck.

Nos interlocuteurs sont formels : « Idrissa Seck et ses partisans ne sont pas demandeurs des retrouvailles de la grande famille libérale. Mieux, ils n’ont pas cherché à revenir au Pds. Rewmi a seulement répondu à l’appel pour les retrouvailles de la grande famille libérale lancé par Me Wade. Nous avons alors donné mandat à Idrissa Seck pour discuter avec lui des modalités d’un compagnonnage avec le Pds pour les retrouvailles de cette grande famille libérale ». Et de renchérir : « Le mot « compagnonnage » est très important, puisqu’il suggère l’existence d’entités indépendantes qui peuvent se retrouver, soit pour les besoins d’une unité organique, soit pour une unité d’action ».

Par ailleurs, de source bien informée, Idrissa Seck a rencontré ces derniers temps Me Wade à Genève. L’ex Premier ministre, Macky Sall, Pape Samba Mboup et Pape Diop, maire de Dakar, ont aussi fait le voyage.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1331 fois

Mardi 14 Août 2007





1.Posté par MARVEL le 14/08/2007 13:50


Maître Wade, vous est-il déjà arrivé de dire la vérité ?


C'est curieux mais chaque fois que Abdoulaye Wade se trouve sur le sol français, c'est comme si il lui venait des envies insurmontables de véhiculer des contre-vérités. Bien qu'on se demande d'ailleurs si il lui arrive de dire la vérité, et je défie quiconque de me prouver le contraire.

C'était à Paris, sur le parvis d'une mosquée, un jour de Korité 2005 où il avait déclaré à la face du monde cette énormité :
"J'avais promis aux sénégalais de grands projets, aujourd'hui qu'ils sont tous réalisés, les sénégalais n'ont plus besoin de rêver".
Ce jour là, Wade aurait été incapable de citer UN SEUL de ses fameux grands travaux qui était réalisé, ou qui connaissait ne fusse qu'un début sérieux.

C'était devant la presse internationale à Paris il y'a de cela près de 2 ans que Wade avait aussi déclaré être en possession d'un rapport explosif sur la gestion des ICS, et que des poursuites allaient s'ensuivre bientôt. A ce jour aucune poursuite car il a dû se rendre à l'évidence que le principal fossoyeur des ICS n'est autre que son chérubin Karim Wade, aidé en cela par Jérôme Godart et d'autres valets du prince.

Quand il est en vacances en France, l'on peut penser que les mensonges vont aussi prendre quelques vacances, mais non. Rappelez de sa fameuse affaire de rumeur de sa mort, une rumeur que lui-même avait véhiculé avant de se dévoiler bêtement lorsqu'il appelât au téléphone Macky Sall qui comme par hasard était face à toute la presse ce jour là. Wade disait avoir lu dans la presse la nouvelle de sa mort. Il fut démenti qu'aucune presse ne l'a écrit. Il rétorqua qu'il l'avait plutôt entendu à la radio. Il fut à nouveau démenti qu'aucune radio n'avait véhiculé cette information. Il avait également affirmé avoir reçu des fleurs et des messages de condoléance de certains de ses homologues. Où ceux là avaient-il lu ou entendu cette nouvelle ?
C'est alors qu'à son retour de vacances, il n'en démordait pas dans son envie de mensonge, il lâcha alors une énormité comme quoi c'était sur Internet que la rumeur a été véhiculée. Il n'en fallait pas plus pour faire verser des larmes de crocodile à Farba Senghor et d'autres qui pensaient avoir perdu leur bienfaiteur, du cinoche bien sûr, mais vous savez au PDS, ils n'ont pas trop d'inspiration.

Souvenez-vous de ses différentes déclarations de Wade lorsqu'il se retrouve sur le perron de l'Elysée. A cet endroit il lui vient tout le temps une envie folle de mensonges.
La dernière en date était lorsqu'il déclarait que l'opposition boycotteuse ne représente rien au Sénégal à part 1,2 ou 1,3 % des sénégalais. Même les enfants de 10 ans ont renoncé à expliquer à ce vieux mythomane que 40 % et 1,3 %, ce n'est pas la même chose.

Voilà encore Wade sur le sol parisien en vacances. Tous les observateurs savaient que "vacances" et "Paris" confondus allaient encore entraîner chez le vieil homme une envie insurmontable de grands mensonges. Et voilà, il n'y eut pas de miracle cette fois non plus. Il suffisait de lui tendre un micro.

D'abord au sujet du retour annoncé de son ex prisonnier Idy à la maison, tous les sénégalais l'ont vu à maintes reprises supplier cet ex prisonnier de revenir à la maison.

- D'abord une première fois avant les présidentielles. Nous avions tous vu sa mine défraîchie, assis à côté de Junior, pour blanchir son ex-pm et annoncer son retour à la maison.

- Ensuite, énième épisode du film Père et Fils, Wade qui se fait humilier par Oumar SARR qui déclare d'entrée de jeu être venu pour répondre à l'invitation du vieux Wade. Il n'en fallait pas plus pour déclencher les foudres d'un vieux qui se croit si suffisant, même si il n'a jamais rien su réaliser de bon, même si il n'a jamais pu justifier quand et où il a obtenu son bac

Mais il n'en a cure que les sénégalais l'aient vu supplier ces déserteurs de revenir à la maison. Qu'il supplie en aboyant ou qu'il supplie à genoux ne fait aucune différence, les suppliques sont là claires et objectives.

Ensuite, c'est toujours de Paris et durant ses vacances qu'il déclare que l'opposition la plus significative du pays est celle qui est à l'assemblée.
Sans doute les trous d'air de l'avion ont vite fait oublier au vieil homme que plus de 80 % des sénégalais lui ont dit "vas au diable" lors des législatives du 3 Juin 2007. Avant cette date, les militaires lui avaient déjà dit "casses-toi" à plus de 73 % alors qu'il est sensé être le chef suprême des armées. Personne n'a jamais vu, et dans aucun pays au monde des bureaux de vote aussi déserts qu'ils ne l'ont été au Sénégal ce 3 Juin 2007.

Wade et les micro-partis qui ont battu le record de solitude dans une élection ce fameux 3 Juin ont dû se rendre à l'évidence. Tous réunis avec tous les milliards qu'ils ont déployé, les panneaux dans tout le pays, le matraquage à la télé, à la radio, dans les journaux, les suppliques de Wade à la population, etc..., n'ont même pas pu convaincre 20 % des sénégalais de faire quelques pas vers un bureau de vote. AUCUN sénégalais alimentairement indépendant, libre de pensée, n'a participé à cette supercherie.

Alors quand Wade se livre à nouveau à ses tartufferies pour dire que la vraie opposition est à l'Assemblée, mieux vaut en rire en attendant que quelques bonnes volontés daignent le liquid ….. pardon …… l'effacer.

On va classer ce qu'il appelle l'opposition.

*********
Ceux qui se revendiquent carrément comme esclaves de Wade

1° Modou Diagne Fada : 75.000 voix
2° Mamour Cissé (Psd/Jb) / 16.000
3° Aliou DIA (Crc) : 31.000,

**********
Ceux qui ont déclaré à Wade devant la télévision nationale : "on s'offre à toi sans aucune condition. Fais de nous ce que tu voudras"

4° Landing Savané 85 000 voix

*************

Ceux qui ont dit à Wade : "on a un prix. Donne un chiffre et on est tout à toi". Il faut noter au passage que c'est Wade qui a financé la campagne à ceux-là aussi

5° Robert Sagna : 86.000 voix,
6° Mamoune Niasse : 73.000 voix,
7° Souti Touré (Psa) : 26.000-
8° Ousmane Sow Huchard (’’Les Verts’’) : 17.000

*****************

La trop timorée pour pouvoir défendre qui que ce soit face à des vautours

9° Ndeye Fatou Touré (Unp) : 22.000

*****************
Celui à qui on accordera provisoirement des circonstances atténuantes en attendant de voir, car il ne faut pas oublier qu'il a fait partie de la Cap 21 à chanter les louanges de Wade jusqu'à quelques mois avant les présidentielles

10° Bamba Dieye (Fsd/Bj) : 37 000,

*********************

Ceux qui passent plus de temps à attaquer l'opposition qu'à attaquer Wade. Mais bon, on va quand même le considérer comme un opposant car ile st souvent très inspiré et Wade ne fait donner des coups de marteau qu'à ceux qui refusent de se courber quand il a des envies

11° Alliance Jëf-Jël : 34.000,

*****************

Celui à qui l'on peut accorder le bénéfice du doute comme étant un opposant. C'est un imam après tout et visiblement pas du genre Naffekh comme ces pseudo marabouts

12° Imam Mbaye Niang (Mrds) : 20.000 voix.

*******************

Donc si on totalise tous ces partis ou leaders que Wade fait semblant de qualifier "d'opposition", en mettant dans le même sac ceux qui lui cirent ses pompes, ceux qui vivent décemment grâce à lui, ceux qui ont des dossiers judiciaires qu'il garde dans un tiroir, etc...., l'on obtient un total de 522.000 voix, c'est à dire 10 % des électeurs, donc des sénégalais.

Si on enlève tous ceux qui revendiquent soit leur wadisme, soit leur larbinisme, soit leur corruptibilité, ou les figurants, l'on obtient (avec une très large ouverture d'esprit) comme opposants :

10° Bamba Dieye (Fsd/Bj) : 37 000,
11° Alliance Jëf-Jël : 34.000,
12° Imam Mbaye Niang (Mrds) : 20.000 voix
TOTAL GENERAL : 91.000 sénégalais

Voilà mes chers compatriotes la nouvelle trouvaille de notre mytho national. Il va régner sur le Sénégal démocratique avec 3 députés opposants qui représentent 91.000 sénégalais.

Wade nous dit donc qu'il n'en a que faire des 80 % des sénégalais qui ont refusé de prendre part à sa mascarade du 3 Juin 2007, ces millions de sénégalais qui voulaient le voir partir en Février 2007 avant d'être plongé en deuil au soir du vote, ces millions de sénégalais qui se posent en véritables opposants du régime cleptocratique wadien.

Wade traite de non significatif 4.000.000 de sénégalais, comparé à ses quelques centaines de milliers d'égarés (bourrage inclus).

Voilà pour le moment pour ses vacances-ci. Mais vous allez voir à son retour de vacances. Il nous réserve comme à son habitudes de gros mensonges.

Honnêtement, qui ose accorder ne fusse qu'une once de crédit à tout propos d'un tel personnage ? Mon défi reste valable. Quelqu'un me cite une seule phrase de Maître Wade qui se soit avérée vraie.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

2.Posté par bambo le 15/08/2007 14:06
C'est une grande erreur politique pour maitre Wade de faire revenir idrissa seck;dans l'histoire du sénégal et méme du monde l'on a tjours chatié les traitres,jamais ,méme dans les films les plus surrealistes l'on a vu un traitre étre récompensé.Idy a joué et a perdu,il doit donc assumer;dans la vie toute chose a un cout.
Maintenant si WADE veut réhabiliter un traitre vomi par son peuple,il risque lui méme d'entacher son aura et de piétiner les valeurs qui fondent notre société et qui font la force de nos armées;dans l'armée les traitres sont fusillés en temps de guerre,radiés et passibles des tribunaux militaires en temps de paix.Si wade réhabilite idy,cela voudra tout simplement dire que sous wade,la tahison est devenue une qualité en méme temps cela deviendra un précédent dangereux pour l'avenir du pays.Idy a perturbé le sénégal et a mis en danger sa stabilité,par respect pour le peuple qui a subi tout cela il doit payer et servir d'exemple à tous ceux qui seront tentés par ce jeu.Wade n'a pas le droit de jouer avec les valeurs qui fondent la société sénégalaise.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State