Référence multimedia du sénégal
.
Google

RETOUR DES REFUGIES MAURITANIENSc : Un contingent de 101 personnes bien accueilli sur la rive droite

Article Lu 1467 fois


Plus de 101 réfugiés mauritaniens qui étaient installés dans les camps de Thiabakh et de Dagana 2 ont pu traverser le fleuve hier, vers 11 heures, en toute liberté, pour regagner la rive droite.

Ils ont été accueillis dans une ambiance carnavalesque, riche en sons et couleurs, par le ministre d’Etat mauritanien Ould Waghf, secrétaire général de la Présidence et son collègue de l’Intérieur, Ould Yall Zacharia, en présence d’une forte délégation officielle sénégalaise conduite par le gouverneur Mouhamadou Moustapha Ndao, des représentants du Hcr et de son partenaire, l’Ofadec, qui l’a soutenu dans cette opération de rapatriement librement consenti.

C’était très émouvant de voir ces hommes, femmes et enfants traverser le fleuve à bord du bac, avec leur cheptel, des camions remplis de bagages à ras-bord, affrétés par les responsables du Hcr, des lots de matériel électroménager, des meubles, des ustensiles de cuisine et autres biens qu’ils portaient par dévers eux.

Des larmes, il en a coulé à flots, lorsqu’ils ont foulé, en toute quiétude, le sol de leur patrie. Ces retrouvailles fort délirantes entre concitoyens mauritaniens, après 18 ans d’exil, ont été ponctuées de congratulations, d’échanges de propos bienveillants, de tapes amicales, de tiraillements. Ces visages graves, ravinés par la fatigue, burinés par les intempéries et les dures conditions de vie dans lesquelles ils évoluaient dans les camps de réfugiés, se sont subitement métamorphosés, exprimant le bonheur de retrouver un parent, un ami d’infortune, un frère, un cousin ou un voisin, dont ils n’avaient plus les nouvelles depuis les événements douloureux survenus en 1989, entre le Sénégal et la Mauritanie. L’animation était au beau fixe. Des musiciens et autres artistes mauritaniens, ont rivalisé d’ardeur et de talent pour exprimer leur joie d’accueillir des concitoyens longtemps chassés de leur pays et privés de leurs droits. Un petit geste vigilant nous a permis d’entendre un sexagénaire maure dire qu’avec cette opération noble et exaltante, la Mauritanie s’est enfin réconciliée avec elle-même, en prenant la décision de réintégrer dans sa société ses dignes et illustres fils qui ont longtemps erré au Sénégal, dans des conditions pénibles et désagréables. Exhibant une mine joviale, les autorités mauritaniennes, notamment, le ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence et son collègue de l’Intérieur se sont succédé au micro pour réaffirmer la farouche volonté et la ferme détermination des présidents Ould Cheikh Abdallahi et Abdoulaye Wade de contribuer efficacement au renforcement de la paix entre le Sénégal et la Mauritanie. Ils se sont réjouis des efforts constants et louables déployés par les deux chefs d’Etat pour restituer à ces réfugiés mauritaniens leur dignité et les aider à retourner au bercail. Le geste salutaire de ces deux chefs d’Etat apporte un baume au cœur de ces réfugiés, une bouffée d’oxygène à ces nombreux ressortissants maures longtemps ballottés entre la misère, la tristesse, la douleur, l’amertume, le calvaire et la galère. Un geste humanitaire de haute portée morale, sociale et internationale. Abondant dans le même sens, le porte-parole des réfugiés, Amadou Samba Bâ, est revenu sur les retombées économiques et sociales difficilement quantifiables de cet ambitieux programme de rapatriement de plus de 24.000 négro-mauritaniens. Il a dit toute la fierté de ces réfugiés d’être accueillis avec enthousiasme et à bras grand ouverts par leurs autorités et leurs concitoyens. Même si une bonne partie de ces réfugiés a préféré, au fil du temps, rester définitivement au Sénégal, il faut reconnaître, de l’avis de M. Bâ, que tout le monde doit rendre un vibrant hommage à ces deux chefs d’Etat qui ont prouvé, à travers cette opération de rapatriement, « qu’ils accordent un intérêt particulier à tout ce qui peut unir nos deux peuples, liés par des liens de sang et la géographie, condamnés à vivre ensemble et à collaborer étroitement pour un bonheur mutuel ».

Le gouverneur Mouhamadou Moustapha Ndao a dit toute la satisfaction du président Abdoulaye Wade qui suit avec la plus grande attention la mise en œuvre effective de l’accord tripartite signé depuis le mois de novembre dernier entre le gouvernement du Sénégal, le gouvernement de la Mauritanie et le Hcr. Ce jour, selon lui, est un grand événement pour ces trois parties, pour les organisations humanitaires qui sont à pied d’œuvre depuis plusieurs années, pour ceux qui ont choisi volontairement le retour dans leur pays d’origine, démontrant ainsi la grandeur de leur esprit d’ouverture, de tolérance et de responsabilité. Pour le gouverneur de la région de Saint-Louis, le moment est venu de rendre hommage aux populations riveraines qui, pendant les tristes événements d’avril 1989, ont apporté à leurs voisins frères et sœurs de la Mauritanie toute l’hospitalité digne de la téranga sénégalaise. Ce projet de rapatriement dont la première pierre a été posée le 1er novembre dernier à Nouackchott, a permis de renforcer, selon M. Ndao, les liens d’amitié et de solidarité séculaires entre nos deux peuples.

Source: Le Soleil

Article Lu 1467 fois

Mercredi 30 Janvier 2008





1.Posté par MOUHAMDOU BA le 30/01/2008 14:37
J AIME LE SOLEIL A CAUSE DE LA QUALITE DE SES ARTICLES.C EST UN SYMBOLE NATIONAL.CONSERVONS LE.LONG LIFE
JE SOUHAITE UNE BONNE INSERTION DES REVENANTS A QUI ON A TOUT PRIVE.j EN FAIT PARTI.JE SUIS REFUGI MAIS J AI PAS DE PAPIERS POR LE PROUVER.

mosen81@yahoo.fr


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State