Référence multimedia du sénégal
.
Google

REPRESAILLES DU POUVOIR - LA CNES PARTICIPE AUX ASSISES NATIONALES: Farba Senghor demande aux sociétés proches de l’Etat de quitter la Cnes

Article Lu 1831 fois

Le Secrétaire national à la Mobilisation et à la Propagande Farba Senghor s’est fendu d’un communiqué demandant énergiquement aux sociétés proches du pouvoir à se retirer de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes) dirigée par Mansour Kama.



REPRESAILLES DU POUVOIR - LA CNES PARTICIPE AUX ASSISES NATIONALES: Farba Senghor demande aux sociétés proches de l’Etat de quitter la Cnes
Farba Senghor a cité ds noms de sociétés en question. En effet, lit-on dans le communiqué mis à la disposition de presse "le Secrétaire national à la Mobilisation et à la Propagande du Pads, appelle les directeurs généraux des sociétés publiques et parapubliques (La Poste, Sénélec, Sonatel, Pad, Sde etc) et les sociétés privées dont les dirigeants sont proches de l’Etat (CCBM, Satrec...) qui sont membres de la Confédération national des employeurs du Sénégal (Cnes) à prendre leurs responsabilités en quittant cette organisation patronale".

Farba Senghor justifie cette injonction par le fait qu’"en décidant de participer au nom de la Cnes, aux Assises organisées par une partie de l’opposition sans obtenir l’avis et l’autorisation des grandes sociétés membres de cette structure, Mr Mansour Kama a posé un acte purement politique". Un acte, poursuit le communiqué qui n’aurait "rien à voir avec la vocation économique de la Cnes". Toutes choses que Farba assimile à "un détournement d’objectif " et un défi lancé à l’Etat par Kama.

La propagande anti-Assises nationales du ministre de l’Artisanat et des Transports aériens, Farba Senghor, par ailleurs chargé de la Mobilisation et de la Propagande au sein du Parti démocratique sénégalais, a déjà porté des fruits. M. Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat, a retiré la participation de l’organisation qu’il dirige aux Assises nationales.

Source: Nettali

Article Lu 1831 fois

Lundi 2 Juin 2008





1.Posté par boydkr le 02/06/2008 04:12
wa yén ki nit la?

2.Posté par lafa le 02/06/2008 05:41
Ki key do nit. Je me dis toujours qu'on ne doit pas dire au fou que ya mome diague yi mais qu'il fait parti du groupe des invites.

3.Posté par MARVEL le 02/06/2008 10:18


Ouverture des Assises Nationales. Ce que j'en retiens


Ca y'est. Les assises nationales sont donc lancées, après un chemin parsemé d'embûches, de sabotages, de menaces, en toutes sortes.
.
1° Ils (ceux qui se reconnaîtront) ont d'abord ri de l'idée des Assises Nationales

==> Leurs rires ont viré au jaune lorsqu'ils ont commencé à comprendre l'idée pertinente des assises


2° Ensuite ils ont parié sur le manque d'intérêt qu'elles susciteront

==> Ils ont vite déchanté en voyant les premières adhésions au point d'envoyer leur ramasse miettes Iba Der et sa Cap 21 suivre les traces des initiateurs tenter de polluer en vain les esprits


3° Après ils ont affirmé que ces assises ne sont pas organisées, manquent de termes de référence.

==> Ils ont fini par plagier les termes de référence pour proposer leurs assises, tantôt du football, tantôt de la santé, tantôt de l'enseignement, ….


4° Ensuite ils ont affirmé que les assises ne répondent à aucune planification, à aucun calendrier

==> Ils ont finalement compris qu'un calendrier ne précède pas la réflexion et la concertation, au contraire de ce que leur a habitué leur Maître


5° Ils ont alors affirmé que les assises ne sont que l'affaire de l'opposition politique

==> Ils ont vite développé un complexe en voyant la qualité et le profil des membres du comité de pilotage de ces assises, des personnes qui ont bâti leur réputation autrement que par la larbinerie, la tartufferie, la transhumance, la tortuosité.


6° Leur Maître en diversion est monté au créneau pour rejeter toute possibilité de dialogue et de participation à ces assises

==> Il a dû se rendre à l'évidence que seul le peuple est maître de son propre destin, et que lui n'a été qu'un employé de ce peuple, et un bien piètre employé d'ailleurs


7° Ils ont alors affirmé que les assises ne débuteront jamais

==> En plus de la date de démarrage qui a été annoncée et respectée, c'est au fameux Hôtel Méridien que ces assises ont été lancées, fameux parce que c'est cet hôtel datant de 1991 qui avait sauvé les meubles du sommet OCI


8° Ils ont alors envoyé leur "élément hors du commun" hurler et proférer des menaces sous la rengaine aussi simpliste 'vous êtes avec nous, soit contre nous".

==> Cet élément hors du commun, portant curieusement le titre de Ministre, n'a réussi qu'à renforcer la détermination des participants, sauf un désistement et un démenti de représentation, tous deux non surprenants, mais vite oubliés suite aux 5 nouvelles organisations qui se sont rajoutées au même instant


9° Ils ont alors réveillé en pleine nuit celui à qui ils ont demandé de jouer le rôle de Premier Ministre pour lui faire convoquer une conférence de presse à Minuit, sans doute parce qu'il a un langage plus humain que l'élément hors du commun qui n'avait suscité que mépris

==> Ce pauvre Premier Ministre a plus inspiré de la pitié pour le rôle ingrat qui lui était imposé qu'autre chose


10 ° Ils nous annoncèrent alors une importante déclaration de leur Maître en diversions. Ce ne fût non plus pour apporter une solution à la crise multidimensionnelle qu'il a accentuée, mais ce fut pour confirmer les menaces de son "élément hors du commun"

==> La réponse des participants destinataires des menaces a été sans appel quelques heures plus tard. Tous se sont présentés en nombre plus important que prévu au lancement des assises, syndications, organisations professionnelles, partis politiques, membres de la société civile, journalistes, religieux, représentations diplomatiques, organisations paysannes, sympathisants.


Voilà ainsi lancée la seule chance qui reste aux sénégalais voulant sortir de ce "merdier", voulant vivre d'autre chose que d'applaudissements, de mimétisme, de génuflexion, de larbinisme, de transhumance, la seule chance qui reste aux sénégalais ne faisant pas de la dignité et de l'honneur des poids encombrants, des freins à l'épanouissement.

Ces assises n'offrent et ne doivent offrir en rien une trêve de la pression populaire, de la pression de la rue, car il faut leur montrer que l'on peut bien allier le physique et le mental, eux qui n'ont jamais rien compris d'autre que l'argument de la force

Ce que je retiens de la journée de lancement de ces assises à laquelle j'ai eu l'immense honneur de participer (Je suis alimentairement indépendant. Est-ce ma vie alors qui est menacée ?), c'est :

- Le parterre de qualité, initiateurs, organisateurs, participants, assistance

- La grande domination du civil sur le politique, ce qui met à terre l'argument principal des détracteurs

- La fierté qui se lisait chez ces personnalités civiles et religieuses à l'annonce de leur présence "en bravant les interdits" d'un pouvoir aux abois

- Le discours de Amadou Moctar Mbow, la lettre émouvante de Serigne Mansour Sy Djamil, les interventions remarquables de Babacar Ndiaye, Mouhamadou Mbodj et Serigne Mbaye Thiam.

Le train est lancé. En avant pour les Assises Nationales. Nul ne peut empêcher à un peuple de prendre son avenir en main. Au diable les "petites ambitions" d'hommes préférant finir dans les poubelles de l'histoire.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

4.Posté par Seynabou le 02/06/2008 11:48
Marvel dieuredieuf,

Contente de lire un internaute qui raisonne avec AI

5.Posté par new- yorkais le 02/06/2008 13:57
yaw farba tu es un pauvre batard un rien du tout kelkun ki nourrit sa famille de "riba" va au diable

6.Posté par KIKI le 02/06/2008 14:09
Il me fait pitié!

7.Posté par Mame Boy - do ma mey Deurem le 02/06/2008 14:39
Big Up Marvel , com dit plus ho ca fe plaiz de te lire. Big up a Moctar Mbow et tous les gens bien intentionne du Senegal.

Diadieuf

Mame Boy

8.Posté par fala le 02/06/2008 15:20
bravo farba tu es tres courageux et veridique,ils ont trahies le peuple ces conards de assises de l'oposition insignifiante c'est des tocars

9.Posté par fala le 02/06/2008 15:21
vive farba

10.Posté par wewe le 02/06/2008 18:57
c ne rien qu un connard ce farwa ou farba de mrede


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State