Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



« REPORT » DES LOCALES DE 2014 Idy et Barth dégagent en touche

La proposition de report des prochaines élections locales, agitée au cours du week-end passé, par Jean Paul Diaz, le premier secrétaire du Bloc des centristes Gaindé (BCG), ne semble pas, pour le moment, faire tâche d’huile au sein du landerneau politique. Au contraire, en réaction à l’idée émise par l’ancien ministre libéral de l’Intégration africaine sous Abdou Diouf, actuel allié de Macky Sall, Idrissa Seck de Rewmi et Barthélémy Diaz du Ps ont plaidé le respect du calendrier républicain.



« REPORT » DES LOCALES DE 2014 Idy et Barth dégagent en touche
Idrissa Seck, l’ancien Premier ministre du Sénégal, leader du Rewmi et membre de Bokk yaakaar (la mouvance présidentielle) est formel. «Il n’est pas convenable de modifier le calendrier républicain, pour des raisons de turbulences dans des associations privées». Se prononçant à propos du débat sur un éventuel report des locales prochaines, une idée émise par Jean Paul Diaz du BCG, le maire de Thiès arrivé 5ème lors de la présidentielle de 2012, a affirmé :

«Je n’ai pas de commentaire particulier à faire, mais je pense que le calendrier républicain doit être sacré et doit être protégé». Se faisant plus explicite, le chef de Rewmi qui était en tournée dans le département de Mbour dira : «Lorsqu’un rendez-vous est donné au peuple souverain qui doit décider de l’allocation de sa confiance, je pense qu’il n’est pas convenable de perturber ce calendrier et de le modifier à tout bout de champ, comme ce fut le cas dans la période passée. Je pense que toutes ces pratiques-là doivent derrière nous». Plaçant le respect du calendrier républicain au centre des préoccupations de tout démocrate, l’ancien Premier ministre a indiqué que «nous devons veiller à respecter la Constitution, nous devons veiller à respecter la souveraineté populaire et nous ne devons surtout pas, pour des raisons de turbulences dans des associations privées, qu’elles soient partis politiques ou coalitions, perturber le calendrier républicain et le rendez-vous donné au peuple pour exprimer ses suffrages».

Abondant dans la même perspective, Barthélémy Diaz, le leader des jeunesses socialistes a également fait état de son opposition à la proposition formulée par son père de reporter les élections locales de 2014 en 2015. Le député maire de Baobab Sicap Mermoz dira sans ambages : «Si nous devons reporter les élections locales pour taire des divergences politiques, cela ne sera pas responsable. (…) toute idée qui suscite l’attention du monde politique sénégalais doit, au préalable, faire l’objet d’une discussion, d’un échange».

Et Barthélémy Diaz de faire remarquer : «ce qu’on a toujours eu à reprocher au Président sortant (Me Wade), c’est cette volonté de vouloir poser des actes de façon solitaire et de vouloir mettre les acteurs politiques, du pouvoir comme de l’opposition, devant le fait accompli. Et pour qu’il puisse y avoir un échange, ça ne peut être qu’une initiative du président de la République, Macky Sall ». Une façon, sans nul doute, pour le chef des jeunesses socialistes de recadrer son père sans écarter totalement l’idée d’un report des locales de mars 2014.

Sud Quotidien Moctar DIENG

Mercredi 20 Février 2013



Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés