Référence multimedia du sénégal
.
Google

REPLIQUE DE JACQUES DIOUF A WADE « Ce n’est pas en giflant la Fao que Wade règlera le problème du Sénégal»

Article Lu 1815 fois

Le directeur général de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Jacques Diouf n’a pas manqué de répliquer aux attaques du Président Wade. En conférence de presse hier au centre d’accueil de la presse étrangère à Paris sur la crise alimentaire qui prévaut dans le monde M. Diouf a précisé ne pas comprendre « les délires » de Wade. Il a par ailleurs signifié au Président Wade que ce ne sont pas ses attaques qui règleront les souffrances du Sénégal. Son institution proposera un forum qui aidera à sortir de cette crise mondiale.



REPLIQUE DE JACQUES DIOUF A WADE « Ce n’est pas en giflant la Fao que Wade règlera le problème du Sénégal»
« Ce n’est pas en tapant sur la Fao, sur les Ong, sur les différentes institutions qu’on va régler le problème du Sénégal ». c’est le fond de la réponse que Jacques Diouf, Dg de la Fao, a opposée à la sortie du Président Abdoulaye Wade la semaine derrière. Sur les 190 membres que compte la Fao, « seul le Président Wade a tenu ce genre de propos qu’il sort de je ne sais où», déplore le secrétaire général de la Fao. Ce que Wade ignore, ajoute M. Diouf, est que la Fao est différente du Programme alimentaire mondial (Pam) qui gère l’aide alimentaire. «Il faut savoir aussi que la Fao a son budget voté par ses Etats membres et ces derniers contribuent à ce budget à hauteur de 960 millions de dollars (384 milliards de Cfa) », a notamment dit Jacques Diouf. La Fao, rappelle-t-il, lorsqu’elle a lancé un appel pour qu’on donne des semences, des engrais et autres, a mis 17 millions de dollars (06 ,8 milliards de Cfa) de ses ressources propres. «Quand elle a fait un appel, ce n’est pas pour que les soutiens passent entre ses mains. Elle a précisé que les aides devaient passer par voie bilatérale ou multilatérale. Chaque donateur avait la latitude de savoir par quel canal passer pour apporter l’assistance», explique le secrétaire général. Jacques Diouf dit ne pas comprendre où Abdoulaye Wade a pris ses 20% de prélèvement dont il parle». Cela suppose qu’une fois de plus, Me Wade s’est investi sur un terrain glissant qu’il ne maîtrise pas. «Wade, dit-il, doit savoir que le développement économique et social d’un pays incombe à son peuple et à ses dirigeants, mais pas à la Fao, aux Ong, ni à la Banque mondiale encore moins au Fmi». Sur les causes de cette crise alimentaire mondiale, Jacques Diouf d’expliquer : «Cette situation est le résultat de politiques inappropriées, depuis une vingtaine d’années. Entre 1990 et 2000 on a baissé de moitié l’aide alimentaire à l’agriculture. Et cette aide alimentaire est, elle-même, baissée. Dans cette période, on a mené des politiques de soutien et des politiques tarifaires dans les pays développés qui ont abouti à décourager l’agriculture dans les pays en voie de développement». C’est pourquoi, estime M. Diouf, le plus important reste le combat pour une campagne agricole 2008 réussie. Pour cela, recommande-t-il, il faut que les agriculteurs aient accès aux semences, aux engrais, aux aliments du bétail dont les prix ont encore augmenté à cause de la situation actuelle. Le sommet de Rome de juin prochain sera la tribune pour trouver les causes, les mesures à court terme, les mesures à moyen terme et les mesures à long terme pour résoudre ce problème, annonce M. Diouf non sans lancer : «Les problèmes mondiaux ne vont pas se régler si chacun se replie sur son bastion national».

Source: L'observateur

Article Lu 1815 fois

Jeudi 24 Avril 2008





1.Posté par dio le 24/04/2008 16:25
nos passport à nous sengalais de l'italie ...nous avons perdu notre travail à cause cela...et vous continuez à emmeerder les gens....peuple de vanitè...

2.Posté par dio1 le 24/04/2008 17:22
comment pouvez vous pedre votre travail a cause des passports .rentre au pays c'est la fin du monde .

3.Posté par dio1 le 24/04/2008 17:26
retourner au pays si vous n'avez plus de boulot .arreter de pleurer

4.Posté par diatta ndiaye le 24/04/2008 18:54
Cè vrai que ya plus de boulot en italie...Cè com au pays ya des gens ki s'en sortent d'autres tirent le diable par la queue ...

5.Posté par bour le 24/04/2008 19:29
mr jacques diouf l'argument de mr wade est legitime vous etes interpelle dans l'exercice de votre administration
wade est un grand president un economiste aussi qui sait ce qu'il aance

6.Posté par Eva le 24/04/2008 20:04
Lou fi diar yokeu ay piscine. Wowoy def lene li war té diokh baykatyi ay engrais bala senegal di tass. Nakhté likat woroul, naniou khalat euleuk ak ay consequenses yi car situation bi é tres serieuse.
Bolene tabakhé té population di dé ak khif loumouy dieurigne. Bayi lene lekeu khalissou gouvernement guene di meneni ay kania.
Nguir YALLA diapalene souniou rewmi.
Wasslam

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State