Référence multimedia du sénégal
.
Google

RENCONTRE ENTRE LE PATRON DU PDS ET SES ALLIÉS : Wade «Je n’ai jamais demandé qu’on déguerpisse les marchands ambulants»

Article Lu 11278 fois

Avant-hier à 19 heures, le Président de la République, Me Abdoulaye Wade, flanqué entre autres de Abdoulaye Faye, Babacar Gaye, Farba Senghor etc…, a rencontré ses alliés. Étaient présents à cette rencontre, qui s’est terminée vers 23 heures, Djibo Leyti Kâ, Abdourahim Agne, Latif Guèye, Me El Hadji Diouf, Mamour Cissé et Bamba Ndiaye de l’ex-Msu. Cette rencontre élargie aux alliés du Parti démocratique Sénégalais (Pds) dans le gouvernement et le Parlement, a tourné essentiellement sur trois points : la situation au niveau de l’Assemblée nationale, la situation sociale marquée par le mouvement d’humeur des marchands ambulants et le sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci).



RENCONTRE ENTRE LE PATRON DU PDS ET SES ALLIÉS : Wade  «Je n’ai jamais demandé qu’on déguerpisse les marchands ambulants»
Wade tire encore sur Macky, Farba «grille» Dlk !

D’emblée, le chef de l’Etat a expliqué à ses interlocuteurs, le processus déclenché depuis la convocation par la commission des Finances de l’Assemblée de l’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (Anoci). Après cet exposé, Wade a reconnu qu’il y a un réel problème institutionnel né de cette affaire, avant de redire que Macky Sall a commis une grave faute politique. Puis, le Président de la République a abordé la question de la pétition en cours au niveau de l’Assemblée nationale. C’est pour dire, qu’il ne fera rien, pour l’arrêter, d’autant que, selon lui, la séparation des pouvoirs lui interdit de freiner une action menée par des parlementaires. A la suite du chef de l’Etat, les alliés, loin de se prononcer sur cette affaire, ont préféré servir des discours clairs obscurs, en se contentant de renouveler leur loyauté au chef de l’Etat. Moment choisi par Farba Senghor, pour interpeller Djibo Leyti Kâ et s’offusquer dut fait que ce dernier ait affirmé dans les journaux que l’affaire Wade-Macky relevait essentiellement d’un problème interne du Pds. Et que, par conséquent, l’Union du renouveau démocratique (Urd) qu’il dirige n’avait pas son mot à dire. Un discours que ne comprend pas Farba Senghor pour qui, les alliés doivent épouser systématiquement les positions du Président de la République. A la suite de ses «vérités » du chargé de propagande du Pds, Djibo Leyti Kâ s’est lancé dans des explications pour le moins floues, qui témoignaient de son gène.

Wade : «Je n’ai jamais demandé qu’on déguerpisse les marchands ambulants»

Après avoir passé au crible la situation au niveau de l’Assemblée nationale, la rencontre a épluché la question du mouvement d’humeur des marchands ambulants. Le Président de la République, prenant à témoin ses interlocuteurs, a martelé : «Je n’ai jamais demandé que ces marchands ambulants soient déguerpis. Ce sont des gens zélés, qui ont fait ça. Ce que j’ai dit, c’est que des gens, sous prétexte qu’ils sont proches de la Présidence, construisaient sur la voie publique. J’ai demandé que ces gens-là soient déguerpis. Malheureusement, le maire de Dakar-Plateau et le sous-préfet, n’ont rien compris de mon message ». A la suite du chef de l’Etat, Mamour Cissé du Psd/Jant Bi lui a demandé de ne pas reculer face au déguerpissement des marchands ambulants. Un discours qui n’a pas trouvé l’assentiment de Latif Guèye. Ce dernier a demandé au chef de l’Etat de laisser ces jeunes continuer leur petit commerce. Me El Hadji Diouf a saisi cette rencontre, pour réaffirmer au Président qu’il n’est pro-Massamba ou pro-Mademba et qu’il était, pour lui, la seule constante. Après ces deux points, la question de l’Oci a été abordée et, Me Abdoulaye Wade a appelé à une union sacrée autour du sommet prévu à Dakar.

Abdoulaye Faye conforte Karim et repousse Macky

A la suite de cette rencontre, une autre s’est tenue hier, à 17 heures, au niveau de la permanence du Pds, sise sur la Vdn. Objectif : préparer le grand rassemblement national que les libéraux comptent organiser, dimanche prochain, sous la présidence de Me Abdoulaye Wade. Etaient présents à la rencontre, Mamadou Lamine Keita, Ndiawar Touré, Moussa Sy, Daour Niang Ndiaye, Ousmane Masseck Ndiaye, Aminata Tall, Amadou Gallo Ndiaye, Mohamed Massaly, Aminata Lô Dieng, Awa Ndiaye, Abdoulaye Faye, Awa Diop, Marie Pierre Sarr etc, ainsi que quelques militants. Le ministre d’Etat auprès du Président de la République a servi un discours prouvant carrément qu’il a troqué Macky Sall, dont on disait qu’il était le parrain politique, contre Karim Wade, fils du Président de la République, et président exécutif de l’Anoci. Prenant la parole, Abdoulaye Faye a dit dans un woloff très nuancé : «Quand un père te prend comme son fils, dans sa propre maison et qu’un jour, il dit qu’il a un autre fils, tu dois respecter la décision de ce père ».

Awa Diop demande aux menteurs d’arrêter, tape Aminata Tall, Farba la tance vertement

Awa Diop, la présidente du Mouvement des femmes qu’on dit proche de Macky Sall a aussi pris la parole, durant cette rencontre. Après avoir refusé le micro, affirmant qu’elle était hors du pays donc, qu’elle ne savait pas ce qui se passe dans le parti, elle est revenue à la charge, pour parler. Après avoir dénoncé le fait que personne ne l’a convoquée à la rencontre, elle a affirmé : «Ceux, qui vont voir le Président, pour mentir, doivent arrêter. Le Président est une personne âgée et il croit à tout ce qu’on lui dit. Mais il y a trop de mauvaises langues dans le parti. On doit faire tout pour que la paix revienne ». Une intervention qui a mis dans tous ses états Farba Senghor : «Il n y a pas de menteur ici. Ce qui s’est passé, c’est qu’il y a eu problème et le poste de numéro II a été supprimé. Point final. Fii amoul fenne kat amoul nafekh ». Touchée, Awa Diop veut reprendre la parole. Aminata Tall essaye de l’arrêter, elle lui tape dessus et lui dit : «Bayyima ! » (Laisses-moi). Elle pouvait alors continuer son réquisitoire : «Moi, personne ne m’a avertie de cette pétition. J’étais chez moi et, l’épouse de Serigne Béthio Thioune m’a appelée, pour me dire que Doudou Wade leur demandait de signer une pétition, afin de faire partir Macky Sall. Je suis alors allée à l’Assemblée, me disant que s’il y avait quelque chose, Doudou Wade me l’aurait dit. Arrivée à l’Hémicycle, on ne m’a rien dit. Je suis rentrée donc chez moi. En tout cas, j’ai vu le Président et je lui ai dit ce que je devais lui dire ». Comme à son habitude, Farba Senghor a lâché une phrase mortelle durant cette rencontre : «Kouy dound ngaye yobou domame Assemblée, bou déwé nga def lou gueuna yess » (ndlr : si tu convoques devant l’Assemblée le fils de quelqu’un qui est vivant, s’il meurt tu feras pire ». Une manière de jeter une pierre dans le jardin du Président de l’Assemblée.

Source: L'as

Article Lu 11278 fois

Vendredi 23 Novembre 2007





1.Posté par deug le 23/11/2007 13:47
J’ai suivi WADE à la RTS dire : il ne faut tenir de réunion, il y a les textes qui sont là, il faut les appliqués.
Nous avons commis une erreur d’élire un président qui plus de 87 ans, day nakhe.

2.Posté par Mamadou le 23/11/2007 13:49
Mais qui gouverne ?

3.Posté par awa le 23/11/2007 13:57
YA! ki mo mouna meew deug deug. Mentir à 87 ans sans vergogne? Il nous prend pour des cons ou koi. La realite c'est k'il a eu peur. On devrè remettre ça à chaque fois k'il commet de ces excès.

4.Posté par thug le 23/11/2007 14:36
wade est toujours comme ça .c´est toujours la meme rengraine quand quelque chose frappe le pays,
avec le naufrage du diola, il disait que je n´étais pas au courant.
quand on frappaient les étudiants, il disait qe je n´ai jamais donner cet ordre.
aujourd´hui c´est avec les marchants ambulants il dit la meme chose.
demain il dira la meme chose.

il est toujours ce meme type

5.Posté par thug le 23/11/2007 14:39
wade croit que nous sommes des bètes

6.Posté par pap n le 23/11/2007 14:43
wade wakh weddi.amoule diom souye fenn

7.Posté par naar le 23/11/2007 15:47
c l'informel qui nous gouverne......

8.Posté par MARVEL le 23/11/2007 16:09

Wade ou l'inconstance faite homme

Certains de ses laudateurs ne sachant plus trop à quel saint se vouer avec Wade, à quelle version de Wade se fier, quelle idée de Wade défendre, à défaut de ne pouvoir vanter la constance de Wade, le qualifient plutôt d'homme nuancé, cela pour expliquer les nombreux revirements, les contradictions, les volte-face, les reniements sans fin. Juste quelques exemples en guise d'illustration

** Asecna - je sors - non je ne sors pas – non je sors – non finalement je ne sors pas

** Les marchands ambulants - déguerpissez-les – non je ne déguerpis pas, je les parque – non finalement qu'ils restent où ils sont - je n'ai jamais dit de les déguerpir

** Le Sénat - je supprime par referendum – finalement je recrée à moi tout seul et les nomme presque tous

** Les salaires – je ponctionne – je ne ponctionne pas – finalement je ponctionne, mais à certains seulement

** Le Conseil Economique et Social – je supprime – finalement je recrée

** Le CRAES – je crée – finalement je supprime

** Les élections – je couple – je découple – j'accouple – finalement je découple

** Les députés – je diminue – finalement je rajoute 30

** Les ministres – je diminue à 20 car largement suffisant pour un petit pays comme le Sénégal – finalement j'augmente 20 pour passer à 40 et j'ajoute 60 ministres conseillers

** Plateforme de Diamniadio – c'est génial, ça va créer énormément d'emplois – en fait je n'avais jamais aimé ce projet

** Aéroport de Keur Massar – il sera prêt en février 2006 – non finalement dans 36 mois à partir de Juin 2007 - finalement à Diass et non plus à Keur Massar

** Sonatel – je vends les actions du Sénégal – non finalement j'y renonce

** Senelec – je déprivatise – je privatise – finalement je laisse comme cà

** Le droit à la marche – j'inscris dans la constitution – finalement j'instaure la pensée unique et interdis toute forme de protestation, même les brassards rouges

** La SAR – j'augmente notre part du capital – non finalement je réduis notre part

** Les ICS – nous bradons aux indiens – non finalement aux français – bon peut-être aux indiens – non finalement une co-gestion car Karim et Godart doivent en faire partie

** Idrissa Seck – c'est mon fils – non c'est un voleur – non c'est mon fils – non c'est un voleur – non bayame là – non je l'empêcherai de devenir président – non il va revenir au PDS – non c'est le comité directeur qui va décider

** Macky Sall - c'est un travailleur – non c'est un incapable – non c'est un fidèle et obéissant – non c'est un traître, il a commis une faute politique en convoquant mon fils

** Karim Clepto Wade – seul lui a le profil pour me succéder – non Karim est trop toubab pour être président – Karim est présidentiable – non je ne soutiendrai pas Karim si il se présentait – je pense maintenant que Karim peut être président

Et on peut continuer ainsi pour chaque phrase que prononce cet homme qui lui-même ne se souvient jamais de la version donnée la veille. Dans certains pays, on lui aurait mis une camisole depuis belle lurette.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

9.Posté par ale le 23/11/2007 16:10
deuk bou bou aye doule kaate djité aye dyae doufa manké chiiiimmme ma rousse thi souna mame diou mana méew dji

10.Posté par NDIAWS le 23/11/2007 17:12
LE NOUVEAU FOU DANS LA COUR DU ROI

Dans la cour de sa majesté Wade 1er, un nouveau a détrôné l’ancien fou du roi Farba Senghor.
Comme dans tout royaume digne de ce nom, le roi, après s’être occupé des problèmes de ses sujets, a besoin d’un farfelu pour le faire rire.

Farbay Damel le fou du roi comme d’ailleurs son l’indique réunissait en lui toutes ces qualités parce qu’ignorant, vulgaire, incorrect et inculte.

Mais mille fois hélas, à trop arpenter les allées du palais de sa majesté, il était devenu trop repu et voulut se donner des airs d’intello soixante huitard avec ses lunettes qui lui font ressembler à un babouin instruit.
Arrive alors un jeune plus qualifié que lui car plus fringant, plus tête brûlée car moins rassasié et bègue de sur quoi.

Car figurez vous que Mamadou Massaly qui a piqué à Farba, sa place de clown 1er de sa majesté, lui dame le pion dans le domaine de l’ignorance si cher à wade 1er (il est indéniable que si Farba peut se targuer d’avoir un niveau de BEPC, Massaly lui n’a pas le niveau d’un bon élève de CM2).

Dans le domaine de la fidélité, si Farba se considérait comme le valet à tout faire du roi et de la reine mais par contre frère du prince héritier Karim 1er (ce qui est un crime de lèse-majesté dans un royaume), Massaly lui se met directement au service du prince héritier qui avec la bénédiction de son père de monarque expédie les affaires courantes et distribue les prébendes (nomination aux postes de pca et de directeurs, attribution de marchés juteux).

Ce geste de haute portée de Massaly, enchantera au plus haut point sa majesté ( qui vénère le prince plaît au roi ) qui le nomme chef des gamins du royaume et tant pis s’il a d’illustres prédécesseurs comme Serigne Diop Sadaxta, Talla Sylla, Modou Diagne Fada ou Alioune Sow mais dans un royaume, les désirs du souverain et de la famille régnante sont des ordres.
Et de toute façon , plus on est fou, plus on rit et avec Massaly, on est servi car le roi ne s’est pas trompé.

La preuve nous a été donnée hier durant sa premiére sortie avec les perles, les coquilles, les fautes et les interminables bégaiements ( tare uuunininiquequequequememememement (uniquement) pour les politiciens ).
Massaly a fait honneur à son roi et à son prince héritier en avouant son passé marchand ambulant ( preuve qu’avec la magnanimité du souverain, on peut partager le bol du midi avec les gueux des bas fonds de la banlieue et le soir, s’asseoir à la table du roi et souper avec les élus de la cour ).
Et voici le meilleur pour la fin avec la phrase de Massaly qui tue : « Mon rôle est de fédéré les forces juvéniles de la jeunesse ».

Avouons que pour une fois, Wade 1er ne se trompe jamais quant il s’agit de choisir le fou de la cour mais comme c’est une fonction qui paie bien , Massaly a intérêt a faire attention à son fauteuil car les prétendants ne manque pas et quant son 1er challenger n’est personne d’autre que son prédécesseur ( Farbay Damel ), çà donne du piquant à la sauce.



11.Posté par mob le 23/11/2007 17:17
hiiii marvel faut pas essayer de comprendre wade .celui la il est tres malin il ne fait jamais ce qu'il dit il ne dit jamais ce qu'il fait a plus forte raison ce qu'il pense dans sa tete sans cheveux celui la est la contradiction meme enfin qui peut avoir confiance a ce type les electeurs senegalais qui l'ont elu en2000 en 2007 jusqu'a preuve du contraire il il les a truque avec la complkicite de oussou bebe gueumoul touss et voila le president de tout les senegalais sans exageration

12.Posté par Dof bi le 23/11/2007 17:30
Mais Wade boo ragaloul sa teurayou bamèle, séto ci say ates rousseul gni topa ci sa ganaw. Ndakh magam djeumeu diou dém ba tolou ci am ay sétaate waroul féne yi féne you tanga.
Wade mom balaa bou Yalla wathié ci sénégal Yalla nagnou ka Yalla téguil

13.Posté par bébé le 23/11/2007 18:30
monsieur le président est un vraiment trompeur tout les jeunes ont voté pour lui et il fait du n'importe dans ce pays

14.Posté par khady le 23/11/2007 18:41
SENEGALAIS SENEGALAISES SEN PRESIDENBI MOO MANA LEK DAY YOU TOY KHEPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP

15.Posté par Paolo le 23/11/2007 19:43
SENEGAL KHAMOUGNOU MAG MOUY FENN, TAMOUGNOUKO. WAYE GOOR GUI MOOM FENN DOU DARA SI MOOM.
NOONOU LAKO YALLA BINDé. WAYé AY DAW LAY GUéNé SI REEW MI.
NAGNOU DEM REK...

16.Posté par aboubacry le 24/11/2007 02:01
wade s'est menti lui meme,à mon avis les decisions importantes dans une republique c'est le president qui les prennent à moins qu son cher fils l'a pris à sa place.wade dit qu'il n'a jamais donnè l'ordre de deguerpir la ville alors c'est qui qui l'a fait?? de toute facon les autres fils de putes de ministre ou je sais pas dèputès vont jamais osès lui dire qu'il a menti puremement et simplement.pourtant c'est leur boulot d'ètre au coutè du peuple mais eux ils ont choisi le cotè de ce vieux baboin ki avec l'age commence meme à perdre la tète.alors mettons les tous dans le memem sac.wade nous morfond de plus en plus y'a ke des trucs de plus en plus mauvais qui parcourent le pays et viennent durcir encore plus l'economie senegalaise.wade daal oust rèkk,on doie le guillautinè lui et les autres membres de sa fondation de suceur de vie humaine.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State