Référence multimedia du sénégal
.
Google

RELATIONS TENDUES AVEC LE PREMIER MINISTRE : Farba refuse de rencontrer Hadjibou Soumaré

Article Lu 11054 fois


RELATIONS TENDUES AVEC LE PREMIER MINISTRE : Farba refuse de rencontrer Hadjibou Soumaré
Appel Ça grince ferme dans les relations entre le Premier ministre Hadjibou Soumaré et l’ex-ministre des Transports aériens. Lors d’une sortie sur Walf Tv, Farba Senghor se désolait que Mame Cheikh ne l’avait pas appelé au téléphone avant et après son limogeage du gouvernement. Il accusait de manière voilée, ce dernier d’être, avec Me Madické Niang, derrière sa descente aux enfers. Des déclarations fantaisistes comme tout le monde le sait. Mais comme le Pm est réputé «très clean», il a tout simplement tenté de joindre au téléphone l’élément hors du commun. Et savez-vous quoi ? Ce dernier refuse de le prendre. Et ce depuis trois jours. Scandale C’est un gros cafard que «Le Témoin» a révélé dans son édition d’hier sous la plume du «colonel» Pape Ndiaye. Selon l’hebdomadaire, une sacrée histoire de trafic de devises a été démantelée par les douaniers de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar. Et savez-vous quoi ? Le convoyeur n’est personne d’autre que l’assistant personnel du Consul du Sénégal à Kinshasa. Ce dernier, alpagué, n’a pas tenté de nier les faits. Mieux, il a carrément cassé la baraque puisqu’il a révélé que l’argent en question, 130 millions de FCFA, appartenait au consul honoraire du Sénégal à Kinshasa. Sans blague alors ! Et pour ceux qui ne le savaient pas encore, ce consul se trouve être une des grosses pointures du Parti démocratique Sénégalais (Pds) dans cette localité. Milk Le directeur de publication du journal «24 H Chrono» a été inculpé hier et placé sous mandat de dépôt en attendant son jugement demain. En effet, le procureur de la République, Ousmane Diagne a confirmé toutes les charges retenues par les hommes du commissaire Adramé Sarr de la Brigade des affaires générales de la Division des investigations criminelles (Dic). Parmi ces dernières, l’offense à chef de l’Etat, actes et manœuvres à troubler l’ordre public, diffamation, diffusion de fausses nouvelles et recel de documents... On ne sait pas pourquoi mais les limiers ont passé à la loupe les documents saisis chez notre confrère. Et dites-vous bien qu’en ce qui concerne ce dernier, il va y avoir des rebondissements dans les prochains jours. Révélations Ils commençaient à nous manquer nos très bien informés confrères de «la lettre du continent». En effet l’équipe de choc dirigée par Antoine Glaser se tape quelques jours de vacances avant de revenir en force. Hier donc, comme d’habitude nos confrères de «Lc» ont fouillé dans notre pays le Sénégal, pour balancer deux grosses informations. C’est ainsi que nos confrères sont revenus sur un truc qui avait défrayé la chronique, c’est-à-dire l’audience que Sarko avait réservée à Rimka Ibn Bour Saloum. Et dites-vous bien que nos confrères ont «corrigé» les informations publiées par la presse Sénégalaise, dont votre canard préférée. Première précision de «Lc» dans son article intitulé «Karim adoubé par Sakozy» : Rimka n’est pas venu seul à l’Elysée. Il était accompagné par l’avocat Robert Bourgi, qui a travaillé cette audience. Deuxième précision de «Lc», le face-à-face n’a pas duré deux heures puisqu’il s’est étalé de 11 heures 30 minutes à 12 heures 40. L’As avait bien raison alors… Révélations (bis) Après Rimka, nos confrères se sont intéressés au Président de l’Assemblée nationale dans un article intitulé : «Macky Sall, un clandestin au Sénat Français». Là aussi, nos confrères balancent des «bombes à gogo». «Quelle tempête dans un verre… de champagne». Le président de l'Assemblée nationale sénégalaise, Macky Sall, a été invité par un parlementaire français pour une visite au Sénat. Il est en effet très facile de se faire inviter au Palais du Luxembourg ou d'y louer une salle. Mais le très récent adoubement du «frère ennemi» de Sall, l'héritier Karim Wade par le Président Nicolas Sarkozy, a rendu cette visite «très sensible» notent nos confrères. Avant de révéler : «Du coup, c'est le secrétaire d'Etat, Alain Joyandet, qui a pris son téléphone pour demander au président du Sénat, Christian Poncelet, s'il avait invité Macky Sall ? «Nenni, je ne suis au courant de rien», aurait répondu un Poncelet, «aux abris». Par contre, la conférence de presse de l'ancien Premier ministre au Press Club de France, le 9 septembre, organisée par l'agence F2S (Solange Stricker) est officielle !» Procès C’est aujourd’hui que les nervis qui ont saccagé «L’As» et «24 chrono» seront jugés devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils répondront aux juges en même temps que les deux gorilles et le chauffeur de Farbus. Outre l’enquête sans équivoque qui a été mise à sa disposition, le procureur de la République a sollicité la présence des témoins dont plusieurs journalistes et le vigile de votre canard préféré. Voilà un procès qui ne manquera pas de piquant, sauf renvoi bien sûr. En attendant, sachez que «L’As» qui a subi plusieurs dommages à cause des ces bandits, se constitue partie civile. Menaces A vrai dire, Me El Hadj Diouf est un «guerrier» quoi. Dès qu’il a eu vent des menaces de mort proférées contre notre correspondant à Kaolack, «le futur maire de la ville» a appelé Pape Samba Sène pour condamner très fermement ces actes barbares. Se disant outré par «ces pratiques de poltron», selon ses propres mots, Me El Hadj Diouf a promis de se constituer pour défendre notre correspondant. Diadieuf Maître. Précision Une source nous informait dimanche dernier vers les coups de 22 heures que la lune avait été aperçue à Médina Gounass dans le département de Vélingara. Et que par conséquent le khalife de Médina Gounass démarrait le ramadan le lundi 1er septembre. Un proche de la famille du khalife nous a joint hier pour nous dire que, contrairement à ce que nous avons écrit, le carême a démarré le mardi 2 septembre et non le lundi. Il nous prie donc de rectifier cette information pour éviter toute équivoque. Affectations Nous vous disions dernièrement qu’au de niveau de l’aéroport Lépold Sédar Senghor, il y a eu quelques chamboulements au niveau de la direction. Eh bien les choses se précisent de plus en plus. Non seulement le très discret Mbaye Ndiaye a fait de «son ancien ami qui est allé jusqu’à porter plainte contre lui», Mathiaco Bessane, son conseiller technique, mais le directeur des Aéroports du Sénégal de Sène, l’ancien Contrôleur de gestion, le chef du service administratif et financier. Sène est remplacé à son poste de Contrôleur de gestion par Malick Bâ, ancien Payeur. Autre promo intéressante, Fatou Diallo Diop. De conseillère du Dg, elle est devenue chef du service technique. Madame Gomez est bombardée maintenant responsable de la comptabilité générale. Affectation (bis) Samba Dieng Ndiaye, anciennement chef du service exploitation s’occupe dsormais de tout ce qui est Gestion commerciale. Awa Guèye Diagne prend des galons et devient chef du service exploitation. Pendant ce temps, l’administrateur civil, Doudou Dièye quitte le SAF pour devenir chargé de mission du Dg. Contrat L’Agence Sénégalaise d’Electrification Rurale (Aser) et la Banque mondiale, pour le compte du Community Development Carbon Fund, ont signé hier un contrat unique d’achat de crédits carbones ajoutant les bénéfices de la finance carbone à un important projet d’électrification rurale. La composante éclairage efficace s’insérera dans le programme d’accès abordable à l’électricité mis de l’avant par l’Aser pour le compte des communautés rurales sénégalaises. Le contrat de préachat de crédits carbones a été signé lors du forum Africa Carbon Forum qui s’est ouvert hier à Dakar. Le Forum combine une plateforme d’échanges entre investisseurs et développeurs de projets, un programme de conférence, des forums d’échanges au sujet des politiques climatiques et un programme de formation visant le renforcement des capacités au Mécanisme de Développement Propre associé au Protocole de Kyoto. Doucement mais sûrement, le très effacé Modibo Diop est en train de tout faire pour réussir son pari d’électrifier tous les villages de Sunugal. Pluie La grande pluie suivie d’un vent violent a causé d’énormes dégâts dans Ndakarou. Figurez-vous qu’au niveau de Hann Mariste, la circulation était au ralenti. L’eau a envahi toutes les artères et beaucoup de maisons étaient inondées. Même chose pour beaucoup de quartier de la banlieue. A Niarry Tally, c’est un arbre qui a été déraciné. Même chose vers Dieuppeul 2, ou un arbre est tombé à cause de la violence du vent. Heureusement qu’il n’y a pas eu de mal.

Source: L'as

Article Lu 11054 fois

Jeudi 4 Septembre 2008





1.Posté par LAYE le 04/09/2008 17:51
Adjibou SOUMARE a certes des defauts nottament celui d'avoir accepté de travailler pour un pantin comme le pére de Farba mais tout de même c'est un intello technocrate posé et plutôt competent, tout le contraire de cet idiot notoire de Farba.

2.Posté par N IMPORTE QUOI le 04/09/2008 20:21
C QUOI CE TRUC!!!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State