Référence multimedia du sénégal
.
Google

RELATIONS ASSEMBLÉE NATIONALE -SENAT:Macky Sall nie tout conflit avec Pape Diop

Article Lu 1395 fois


Le président de l’Assemblée nationale a coupé court, hier, aux rumeurs faisant état de blocage sur les projets de lois constitutionnels adoptés en conseil des ministres et déposés au Parlement. Pour Macky Sall, il n’y a pas de conflit lié à une préséance entre lui et le président du Sénat, M. Pape Diop.




Hier, le président de l’Assemblée nationale, au sortir de la réunion du comité exécutif du réseau africain des personnels des parlementaires (Rapp), qu’il a présidé a été interpellé sur le blocage noté à propos de la ratification des lois constitutionnelles adoptées en conseil de ministres. Dans sa réaction, Macky Sall qui soutient qu’il n’y a aucun blocage du fonctionnement du Congrès, parle de «rumeurs». Pour que les deux Chambres se réunissent, selon lui, il faut que le président de la République les convoque. Mieux, M. Sall estime qu’il n’y a pas d’opposition entre le Sénat et l’Assemblée nationale au vote des lois constitutionnelles adoptées en conseil de ministre.
«Nous n’avons pas encore élaboré et adopté le Règlement intérieur du Congrès. Comme vous le savez, les Chambres ont leur règlement intérieur qui définit un certain nombre de mécanismes qui permettent aux Assemblées de travailler dans les meilleures conditions», a laissé entendre le président de l’Assemblée nationale. À l’en croire, des consultations sont en vue pour l’adoption du règlement intérieur.
Rappelons du reste qu’au moins cinq lois ne sont pas pour le moment ratifiées du fait de la non-convocation du congrès due essentiellement, selon certains, à des divergences entre le président du Sénat et celui de l’Assemblée nationale. Nous avons d’ailleurs à ce propos tenté en vain de faire réagir des constitutionnalistes et des députés sur cette question.
À propos de la sortie du président Wade accusant son entourage de déficit de communication avec les populations sur la conjoncture, l’ancien numéro 2 du Pds pense que ce constat ne date pas d’aujourd’hui. «C’est un vieux sujet pour le Parti démocratique sénégalais (Pds)», martèle-il. Reconnaissant que le parti au pouvoir n’a pas toujours pris les devants au moment opportun pour expliquer aux populations la conjoncture internationale, le maire de Fatick souligne que la mouvance présidentielle a une «responsabilité collective» à mener dans ce sens. Pour rectifier le tir, l’ancien Premier ministre préconise la mise en place d’une «stratégie de communication proactive», pour expliquer au peuple sénégalais ce qui se passe aujourd’hui. «Le débat est tellement pollué. La vraie question, ce n’est pas de polémiquer, mais dire ce qui se passe au juste», fustige M. Sall

Source: Le Matin

Article Lu 1395 fois

Mardi 29 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State