Référence multimedia du sénégal
.
Google

RÉGULARISATION DES SANS-PAPIERS EN ITALIE: Près de 236 354 Sénégalais risquent l’expulsion

Article Lu 15857 fois

Comme prévu, le gouvernement italien n'a pas prolongé le délai de dépôt des demandes de régularisation; en application à la loi sur la régularisation des sans­ papiers. Côte sénégalais, sur les 250 000 personnes en situation irrégulière, 13 646 ont pu introduire une demande, soit 4,63% seulement du total. La raison évoquée par la plupart des Sénégalais interrogés demeure sans conteste le man­que de solidarité.



RÉGULARISATION DES SANS-PAPIERS EN ITALIE: Près de 236 354 Sénégalais risquent l’expulsion
GÈNES (Italie) Après avoir voter, le 13 mai dernier, une loi particulièrement répressive qui faisait que l'immigration clandestine devienne un délit, le gouvernement de Droite du prési­dent du Conseil italien, Silvio Berlusconi, qui compte en son sein des ministres de la Ligue du Nord - parti xénophobe - avait accepté d'initier, du 1er au 30 septembre 2009, une procédure exceptionnelle de régularisation de la situation de deux types de sans-papiers vivant sur son territoire : des travailleurs domestiques dits «colf» (Collaboratore familiare) et «badanti» (aides à domicile pour personnes âgées). Sur les 294 744 demandes officiellement recensées par le ministère de l'Intérieur, celles qui ont été faites par la communauté sénégalaise n'ar­rivent qu'à la septième position avec seulement 13 646 candidats.

Devant ce constat, bon nombre de compatri­otes s'inquiètent et n'hésitent pas à parler de «fiasco notoire, vu le nombre élevé de clandes­tins sénégalais sur le sol italien ». Il faut dire que sur 300 000 Sénégalais vivant dans ce pays, 250 OOO sont sans-papiers, selon les estima­tions officielles. En somme, seuls 4,63% de nos compatriotes sans-papiers en Italie se sont pro­posés à ce qui est considéré comme l'ultime chance pour la régularisation ; la dernière du genre remonte à 2002.

Conséquences :le pire est à venir pour les 236 354 Sénégalais sans-papiers avec les mesures répressives annoncées le 29 septembre dernier par le ministre de l'Intérieur, l'ultra radical Roberto Maroni, appelant les juges à plus de rigueur dans l'application de la toi sur le délit de clandestinité, sous forme d'expulsions tous azimuts.

Les causes d'un fiasco

Ces Sénégalais risquent gros, d'autant plus qu'aujourd'hui, donner du travail à un irréguli­er est assimilé à un recel d'immigré clandestin, avec des amendes allant de 5 000 à 10 000 euros. Quant à la procédure d'expulsion, elle sera accélérée pour tout clandestin arrêté par les services du ministère de l'Intérieur.

Comment en est-on arrivé à cette situation cat­astrophique, côté sénégalais ? Certains «Modou-Modou» (ndlr : travailleur émigré sénégalais) pointent le manque de solidarité entre Sénégalais d'Italie. «S'il y avait une vraie solidarité entre Sénégalais, comme c'est le cas chez les Marocains, beaucoup allaient dépos­er», note avec désolation M. Dème, habitant Chiavari.

Toutefois, selon Modou Kandji, responsable du Centre d'intégration pour les immigrés de Gènes, la réalité émane aussi d'un manque de réaction des Italiens employeurs des «colf» et «badanti» à qui la loi du 13 mai exige de garantir au candidat à la régularisation un «red­itto» (revenu annuel) très élevé : entre vingt mille (20 000) et vingt cinq mille (25 000) euros - 13,1 à 16,4 millions de francs Cfa. S'y ajoute que chaque employeur, après avoir téléchargé sur Internet et rempli la documentation, devait accompagner la demande d'une caution de cinq cents (500) euros, c'est-à-dire 327 000f Cfa. Pis, souligne M. Kandji, les Sénégalais d'Italie qui «ne s'informent pas et agissent sou­vent dans l'informel, ont cru jusqu'à la dernière minute que la loi allait être changée».

Quant à Mansour Seck, président de l'Association des Sénégalais de la province de Varese, deux facteurs ont été déterminants dans ce faible taux de demandes au sein de la communauté sénégalaise. À l'en croire, il s'ag­it, d'une part, du revenu annuel (reditto) exigé ­trop élevé. D'autre part, note-t-il, «certains avaient les moyens d'aider, mais ne l'ont pas fait».

Chérif MBAYE (Correspondant)
Source Le Populaire

Article Lu 15857 fois

Mardi 6 Octobre 2009





1.Posté par ciao le 06/10/2009 06:11
ciao mbirmi doyna war mais yakarna du deme nonu xana koi kil en soit il
yaura une autre issu inchala.serrons les ceintures te xamni lepay bax inchala.

2.Posté par sare le 06/10/2009 08:24
je suis en italie mais je suis pas d'accord sur vos chiffres......il y a plus de 50000 s'il y a 300000 senegalais les 200000 ont des papiers.

3.Posté par aaron babacar le 06/10/2009 10:21
cet article manque de profondeur.
on nous dit que du cote senegalais,il y'a eu un manque de solidarite et que certains pouvaient aider et ne l'ont pas fait.
en meme temps on nous explique que ce sont les emplyeurs qui devaient assurer un salaire annuel de 20 a 30 milles euros aux salaries.
je n'arrive pas a comprendre comment se manque de solidarite s'est manifeste.ce que des senegalais devaient faire et ne l'ont pas fait.
pour moi les des etaient pipés des le depart.
l'italie est un pays pauvre en europe et les salaires sont plus bas qu'en france ou le smic est de 1060 euros a peu pres en net.
dans ces conditions comment une aide a domicile pour personne agee ou une aide menagere peut gagner plus de 1800 euros par mois en italie
la realite est que les fascistes italiens ont rendu les conditions de regularisation tellement draconniennes que certains se sont rendu compte qu'ils ne remplissaient pas ces conditions pour avoir des papiers et donc n'ont pas trouvé utile de deposer des demandes.
il est toujours facile de dire des senegalais ne sont pas solidaires,ce qui est archi faux.
je vis en france depuis plus de 20 ans et j'ai vu des centaines de personnes beneficier de la generosite des senegalais.
combien fois un senegalais est arrive dans une ville ou il ne connaissait personne et que des senegalais l'ont heberge,nourri et aider trouver du travail ou une inscription a l'universite et dans une ecole sans rien demander.
je prends mon exple quand je suis parti du senegal,je n'avais aucune attache en france.une personne a cote de moi dans l'avion m'a accueilli dans sa famille a paris pendant 3 jours avant que je puisse rejoindre le sud ou je devais faire des etudes.
cette generosite n'a pas de prix et cet homme(babacar ndiaye) je ne pourrai jamais le remercier.
les senegalais sont generalement des gens de bien et c'est un mensonge que de dire le contraire.
ceux peuvent aider le font(falli lahhi guizati) sans calcul ou arriere pensee.
dans ce bas monde personne n'est a l'abri des meandres de la vie qui est loin d'etre un long fleuve tranquille.

4.Posté par deugeu bi le 06/10/2009 10:40
les gars deugeu sou dioté denouy ko wokh, moi je pense que l´imigration n´est plus rentable en europe car tout le monde sait que a cause de la crise c´est trés hard en europe , donc le conseil que je donne a tous les senegalais de l´exterieur c´est d´envisager de retourner au bled investir ou travailler , moi je pense que de nos jours c´est la meilleur solution.
et pour les senegalais sans papiers je vous conseilles de resister jusqu´avoir vos papiers aprés faite pareille revené au bled travaillé car les années passent trés vite quand tu t rend compte tu as deja fait 30 ans en europe .
wassalam

5.Posté par dioloffmann (HH Allemagne) le 06/10/2009 11:41
"Quant à Mansour Seck, président de l'Association des Sénégalais de la province de Varese, deux facteurs ont été déterminants dans ce faible taux de demandes au sein de la communauté sénégalaise. À l'en croire, il s'ag­it, d'une part, du revenu annuel (reditto) exigé ­trop élevé. D'autre part, note-t-il, «certains avaient les moyens d'aider, mais ne l'ont pas fait».

Salamalekum,
je suis parfaitement d´accord avec mansour seck à savoir que les senegalais ne s´entreaident pas `mojns de payer quelque chose
Moi je suis resident en allemagne, mais j´ai ete en italie losrque les gens deposaient leur demande. Il ya parmi nous des feneant qui restent a la maison, dormir pensant que le sejour les sera envoyé á la maison.
J´aurai tout faire pour deposer si j´avais besoin d´un sejour.
Il ya des senegalais qui reclament plus de 3000 EUR pour passer la demande d´un autre senegalais, pire il reclament 300 à 500 Eur pour une residance.
Li oustaz seck diwakh deguela " Nitkounioul mo sokhor"
il ne faut pas taxer les italiens de raciste ou autre. Ils ont demandé aux immigrés de venir deposer leur demande.les retardataires sont toujours nos compatriotes.
j ai demandé à quelque uns pourquoi il ne deposent pas. Ils me disent que ca va etre prolongé.
"Nanu dimbalente te yalla tach"
Wassalam Ngen ballam fautes d´orthograph yi



6.Posté par aida le 06/10/2009 12:01
les gars,moi je pense k certains senegalais ont raison de ne plus aider d autres compatriotes car ils ne sont pas reconnaissant.moi qui vous parle ,mon mari et moi avons aider non seulement des senegalais en les hebergeant bien qu on avais seulement une chambre,salon avec deux enfants.mais je vous jure ces gens la et certains meme etaient de proches parents ne le merite pas.car une fois leur situation change ils seront les premiers a vous mettre les batons sur les roues

7.Posté par sekhou serif le 06/10/2009 12:36
ques-que ca veut dire l'egalisation anti crise ce pour vole l'argent des emigrees apres expulse

8.Posté par sang noir le 06/10/2009 13:01
Qui a ecrit cet article? il vit où ?
decidement ils ont interrogés des gens qui ne savent rien de ce qui se passe dans ce pays et au finish, on nous presente ces mensonges.! les conditons etaient impossible pour bcp de senegalas d'autant plus que le revenu annuel demandé etait superieur ou egal à 20.000€ pour tout employeur succeptible de regulariser un clandesin.
il n'y a aucune coherence sur ce que vous raconter aller intorroger des gens qui savent lire au lieu d'aller vers ces escroc qui ne cesset de racketter ces pauvres senegalais (seulement pour une information) alors qu'il ne savent meme pas ecire leur nom.. vous nous parlez de solidarité..

9.Posté par rte de boune le 06/10/2009 13:39
ce que je peux dire ici en italie les senegalais sont tres mal organise et font toujours les choses aux derniers moments mais je peux confirmer que il ny pas de solidarite entre nous par rapport aux autres nations presentent ici nous les senegalais on a tendance a se fourer le nez dans les affaires d'autrui sans entre aider cest vraiment desolant car les italiens ont jugement plus positifs sur les senegalais alors cest vraiment decevant de voir que nous ne sommes pas lies les uns aux autres lou kham fi mooy leen rek mettre les battons dans les roues cest vraiment dommage mais dieu grand yalla diekhoul wa salam

10.Posté par italien le 06/10/2009 14:37
c vrais les senegalais seront toujours en retard parceque il pense toujour a etre plus inteligent k tous les autres nation pour manque de solidarites il tendance a etre a fouille leure nez dans le repas de autres dieu e grand

11.Posté par alfred le 06/10/2009 19:35
en soi, revenir au pays n'est pas une fatalite

12.Posté par doxandem le 06/10/2009 19:58
Alors arretons de dire des contreverites. Le probleme est facile a eclairer. Demandez aux differents Modou qui vivent ici, combien d'entre eux ont un revenu annuel de 20 000 Euros.

13.Posté par diop nakhri daréte le 06/10/2009 20:06
ce que les aures disent sont vrais parceque nous les senegalais nous n'on pas de solidarité entre nous moi méme une senegalaise m'a demandé une forte somme pour me faire demandé et je lui donné parsk c la derniere solution immagine sa , doy na war naniou xolate souniou bop té changé lép dafay diéx wa salam,

14.Posté par makhou le 06/10/2009 21:45
bonsoir il ne faut pas confondre pomme de terre et angleterre pour faire la demande a une personne il faut que tu ke connais meme si il est senegalais tu connais pas ses activiter il peut etre un vendeur de drogue et tu dit il travaille pour toi et la police voie qu,il on arretter en pocession de drogue ou autre il peus meme dire qu,il ta payer pour que tu le fait ce demande et en plus les taxes a payer pour les papiers au debut il peuve le faire mais apres avoir leur papier tu va leur supplier pour qu,il demissione de toi et il ne paye plus de taxe faite tres attention a ca fii kou nèk sa papier moye sa tèranga wa salam

15.Posté par papis le 07/10/2009 00:33
bonsoir il y'a une chose que les gens devaient savoir.il y'a beaucoup de senegalais qu'on appel boukiman qui attent la reglarisation des clandestins pour gagner beaucoup d'argent,ils font ètre l'intermediaire des clandestins et les italiens qui veut vendre leur revenue annuel.c'etait eux qui demander de plus.les boukimans n'accepte pas la moitie de l'argent il demande tout et cet argent ne sera pas rembourser.il y'ades senegalais qui depose pour des senegalais mais sont pas beaucoup c'est seulement 5 pour 100.et puis les italiens,ils sont masquer cet reglarisation ,pour,cet delit de clandestinitè

16.Posté par dina le 05/09/2010 10:56
bonjour ça me surprend que les sénégalais ne sont pas solidaires entre eux car je suis ivoirienne depuis que je suis en France la seule communauté que je trouve solidaire ce sont les sénégalais peut être qu'en Italie ça se passe autrement frères Africains restons solidaires car l'Union fait la force

17.Posté par hammouda le 02/02/2012 12:06
je suis sans papier je fait papier italien

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State