Référence multimedia du sénégal
.
Google

REGLEMENT: La Fifa n’aurait pas permis à Ibrahima Sonko de jouer pour la France

Article Lu 1783 fois

Le défenseur sénégalais de Reading (D1 anglaise), Ibrahima Sonko, qui hésitait entre les sélections du Sénégal et de la France où il a grandi, n’aurait jamais pu jouer avec les Bleus, même s’il avait été convoqué chez ces derniers, selon le règlement de la Fifa sur les changements de nationalité approuvé en septembre 2003.



REGLEMENT: La Fifa n’aurait pas permis à Ibrahima Sonko de jouer pour la France
Le règlement de la Fifa au sujet de la qualification en équipe représentative validé lors du congrès de Doha au Qatar en septembre 2003 est explicite à ce sujet. ‘’Les joueurs de 21 ans révolus à la date d’entrée en vigueur de ces dispositions ont également le droit de solliciter un changement’’, stipule-t-il, ajoutant toutefois que ‘’ce droit s’éteint définitivement un an après l’entrée en vigueur de la présente disposition’’.

Cela veut dire qu’en l’an 2004, Ibrahima Sonko —il avait déjà joué avec la sélection olympique du Sénégal lors des éliminatoires des Jeux olympiques (zone Afrique) et attendait une sélection de Raymond Domenech en fin 2006 début 2007— était forclos dans le cadre du changement de nationalité. Ainsi, il ne pouvait plus jouer avec les Bleus de la France.

A Doha, la Fifa avait pris la décision suivante : ‘’le joueur peut, jusqu’à 21 ans révolus, obtenir, le droit de jouer en match international pour une autre association. Ce droit ne peut-être exercé qu’une seule fois’’.

’’Ce droit ne peut être réclamé que si le joueur était déjà détenteur de ces différentes nationalités au moment de sa première entrée en jeu (en tout ou partie) dans un match international d’une compétition officielle de quelle catégorie que ce soit’’, selon la Fifa.

Aucun changement ne peut en outre avoir lieu pendant les éliminatoires des compétitions de la Fifa, d’un championnat continental ou encore des tournois olympiques pour autant que le joueur ait été aligné par son équipe nationale à cette occasion.

C’est peut-être à cause de cette disposition du règlement de la Fifa que le sélectionneur des Bleus, qui, il est vrai, avait assez de talentueux arrières centraux à sa disposition, n’a jamais regardé du côté du défenseur du Reading. Né au Sénégal, Sonko est parti en France à l’âge de six mois.

Pour avoir déjà joué avec la sélection Espoirs de France et avoir dépassé les 21 ans, Jean-Michel Badiane (Sedan) ou Jacques Faty (Marseille) nés de parents sénégalais et qui n’ont pourtant jamais joué avec les A de France ne peuvent plus honorer une sélection avec le Sénégal. Ils n’ont pas introduit, avant la fin 2004, la demande de changement.

Le défenseur de Sedan (D2 française), sollicité par Henri Kasperczak, avait fait savoir qu’il ne pouvait pas venir à cause de cette réglementation.

Cette demande avait déjà profité à Lamine Sakho qui a ainsi pu être sélectionné pour la Can 2004 mais aussi aux Maliens Mohamed Lamine Sissoko et Frédéric Oumar Kanouté qui avaient déjà eu à honorer des sélections françaises. Ibrahima Sonko fait partie de la liste de 38 présélectionnés publiée par Henri Kasperczak, la semaine dernière.

Source: APS

Article Lu 1783 fois

Jeudi 27 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State