Référence multimedia du sénégal
.
Google

RÉCURRENCE DES DÉFAITES À L'EXTÉRIEUR DE L'ÉQUIPE: Ce qui explique la 'malédiction' des Lions

Article Lu 1666 fois

Depuis trois ans, le Sénégal n'a pas gagné à l'extérieur. Après sa courte victoire en 2005 devant la Zambie, le Sénégal concède sans répit des matchs nuls en terre étrangère, sans compter de rares défaites. Une situation qui commence à perdurer et qui mérite qu'on s'y attarde.



RÉCURRENCE DES DÉFAITES À L'EXTÉRIEUR DE L'ÉQUIPE: Ce qui explique la 'malédiction' des Lions
Les Lions sont-ils "maudits" à l'extérieur ? Tout porte à le croire. Et ce ne sont pas les prestations de l'équipe nationale A de football du Sénégal de ces trois dernières années qui nous contrediront. Depuis l'ère Kasperczak, jusqu'à présent, le Sénégal n'a pas changé de visage. Les matchs des Lions restent identiques. Leurs prestations sont caractérisées par un manque de cohésion, d'animation, de vivacité et de fond de jeu. Des attributs qui faisaient la force des Lions en 2002. Depuis lors, les prestations des Lions sont devenues ternes et à la limite ennuyeuses, surtout lorsque l'équipe joue à l'extérieur. On se souvient des éliminatoires de la Can 2008.

Lors de ces joutes, le Sénégal n'a remporté aucune victoire à l'extérieur. Battus par le Burkina Faso, les Lions iront arracher le nul en Tanzanie (1-1) et au Mozambique (0-0). La malchance qui poursuit les Lions à l'extérieur a atteint son paroxysme le week-end dernier à Monrovia, lors de la troisième journée des phases-aller du premier tour des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010. Depuis trois ans, jamais le Sénégal n'a été en aussi bonne posture, pour remporter un match à l'extérieur. Menés à la marque (0-2) à un quart d'heure de la fin de la partie, les Libériens, adversaires des Lions ce jour-là, sont parvenus à réduire le score avant de les rejoindre au tableau d'affichage (2-2).
C'est à croire qu'une fois de plus, les dieux du football n'étaient pas Sénégalais cet après midi-là. Et ceci, d'autant plus que le troisième but du Sénégal, synonyme de victoire à l'arraché, sera refusé par l'arbitre pour une soi-disant charge sur le portier libérien. Une semaine plus tôt, Les Lions sont passés à deux cheveux d'une défaite à Banjul (0-0). Ils doivent leur salut à leur bonne défense et surtout à un Tony Sylva impeccable.

L'épopée de 2002 vivace dans les esprits

Depuis 2002, année au cours de laquelle les Lions se sont distingués de la plus belle des manières à la face du monde, ils traînent avec eux une très bonne réputation. Aussi, lorsque le Sénégal doit affronter une équipe dans ses installations, la sympathie que les Africains avaient eue pour les Lions se réveille. Mais devant les réalités de la compétition, la fibre patriotique des joueurs et des supporters prend le dessus. Aussi, une victoire devient-elle une exigence. Devant cet état de fait, le Sénégal à défaut de gagner, fait du mieux qu'il peut pour ne pas perdre la face.
Ce qui explique les nombreux matchs nuls à l'extérieur. Les Lions du Sénégal, pour changer la donne, ne devront pas s'attendre à ce que les Africains les oublient. Cela ne se fera pas de sitôt. Car, bien que l'exploit de 2002 soit très éloigné, il reste vivace dans les mémoires. Pour remédier à cette situation, ce sera aux Lions d'oublier leur épopée, de redescendre de leur nuage, de ne plus se prendre pour des stars et de ne minimiser aucun adversaire. C'est ainsi qu'ils pourront espérer renouer avec la victoire en terre étrangère.

De la nécessité de vaincre le signe indien

Les matchs retour des éliminatoires Can/Mondial 2010 se profilent à l'horizon, avec un certain Sénégal/Libéria le week-end prochain. Comme d'habitude, les Lions vont une fois de plus sortir le grand jeu pour empocher les trois points à domicile. Cela est une quasi-certitude. Même si en matière de football, la logique n'est pas toujours respectée... Le tournant de ces éliminatoires se jouera en septembre prochain en Algérie où les Lions iront à l'assaut des Fennecs.

Une équipe qui, pour le moment, est à deux longueurs des Lions et qui cherche toujours ses repères. Les Sénégalais devront vaincre le signe indien en décrochant une victoire à Alger. Ces trois points leur permettront définitivement de se mettre à l'abri en attendant d'accueillir la Gambie. Une mission certes difficile, mais pas impossible. Pour y arriver, Lamine Ndiaye et ses hommes devront se mettre au travail afin de mettre en place une équipe homogène capable à l'image des Libériens, d'aligner une dizaine de passes. Il faudra aussi qu'on laisse travailler le staff et qu'il y ait une union sacrée autour de l'équipe, quelles que soient les divergences. Une qualification pour le mondial "africain" est à ce prix.

Source: Le Matin

Article Lu 1666 fois

Mercredi 18 Juin 2008





1.Posté par pispa le 18/06/2008 08:37
my pééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé

2.Posté par pispa le 18/06/2008 08:38
bokou ma si
my pppppppéééééééééééééééééé

3.Posté par taf le 18/06/2008 09:57
c nest pas lunik raison larbritrage , il nous manque un milieu de terrain agressif comme le faisait salif diao en 2002 ! aviez vous notè durant tout le match sènègal libèria k bayal n'a pas effectuè de tacle ds ce match sil vous plait regardez la encore ! il n'est pas à son poste il est trop lourd au milieu si personne ne l remark je demande si on es un pays de foot comme il se doit

4.Posté par kuntakinté le 18/06/2008 20:17
Je me demande si c'est un journaliste qui a écrit cet article.
Pour rappel que les lions "n'ont pas encore eu de défaite"
Connard!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State