Référence multimedia du sénégal
.
Google

RECETTES DOUANIÈRES 2007: La barre des 400 milliards sera franchie

Article Lu 1456 fois

En marge de la signature d’un protocole d’accord d’assistance et de coopération entre l’Administration douanière et le Groupement national des sapeurs pompiers (Gnsp), vendredi dernier, dans les locaux de la Direction générale des Douanes, le Cl Jean Jacques Armand Nanga, son Directeur général a révélé une année 2007 plus faste au double plan de la saisie de drogues et des recettes douanières.



RECETTES DOUANIÈRES 2007: La barre des 400 milliards sera franchie
Interpellé en marge de la cérémonie sur la quantité totale de drogue saisie en 2007, le directeur général des douanes a estimé que « nous avons fait beaucoup de saisies de drogues cette année mais je ne peux pas vous en donner le chiffre pour l’instant ». Pour la simple raison que « les Douanes sénégalaises n’ont pas encore regroupé officiellement tous ces résultats que nous devons soumettre à l’autorité qui doit en avoir la primeur avant que je ne puisse en parler », dira - t-il. Non sans préciser toutefois qu’en 2007, « je dois dire que nous avons mis un accent tout particulier sur la lutte contre la drogue ». À l’en croire, « c’est un souci qui habite la plupart de nos patrons et nous l’avons matérialisé dans notre façon de travailler ». Dans cette optique, il a recommandé aux unités douanières « de renforcer davantage la lutte contre la drogue et je pense que nous avons eu des résultats satisfaisants ». Pour de plus amples informations sur cette question, il a donné rendez-vous après avoir fait le bilan annuel et rendu compte aux autorités « pour une diffusion publique des résultats ».

Quant au montant des recettes douanières 2007 à l’actif des services, il évoquera les mêmes raisons avancées tantôt « pour pouvoir rendre publics les chiffres de cette année ». Il se limitera tout simplement à dire qu’« elles ont fait l’objet cette année encore d’une très bonne tenue ».

Compte tenu du fait que l’Etat lui avait assigné au titre de l’année 2007 le montant de 387 milliards FCfa en début d’année, qui étaient révisés à mi-parcours à la hausse par les pouvoirs publics, M. Nanga, plutôt évasif, soutiendra que l’administration douanière « s’est jusqu’ici acquittée honorablement de sa tâche dans ce domaine et depuis plusieurs années, la tradition au niveau des Douanes a toujours été de faire mieux que les années précédentes et elle ne va pas cette année déroger à cette tradition-maison ».

Aussi, même s’il a avoué « connaître les rentrées fiscales douanières en ce jour du vendredi 28 décembre 2007 » et s’il a rassuré quant à leur « très bonne tenue dans l’ensemble », il n’a pas voulu dire un mot sur le montant exact. Et de ce point de vue, il se limitera à dire que « dans trois jours, quand nous bouclerons les recettes et que j’en aurai informé mes patrons qui, à leur tour, m’auront autorisé à vous en parler aussi, je pourrai vous dire des chiffres qui vont vous satisfaire et satisfaire l’ensemble de nos concitoyens ». Toutefois, comparé à 2006, il est certain que le trésor public connaîtra cette année une embellie fiscale issue des recettes douanières. Et des sources plus osées sont formelles et n’excluent pas le dépassement de la barre très symbolique des 400 milliards FCfa au titre des rentrées fiscales douanières 2007.

Sur la même lancée, il a tenu d’ailleurs à préciser que « même si ce n’est pas faux et c’est une bonne chose que l’administration des douanes est surtout perçue comme une administration fiscale » en ce sens que les douaniers font tout pour répondre aux attentes de l’Etat en matière de recettes fiscales, elle n’en est pas moins « une Douane de développement » compte tenu de sa mission économique.

Dans le même registre, le Cl Nanga est revenu sur les pertes fiscales que son administration allait perdre, si les accords de partenariat économiques venaient à être signés, A l’en croire, « on peut évaluer toutes les pertes ». Aussi, il renverra à la position des plus hautes autorités de l’Etat « qui se sont déjà exprimés sur la question des Ape’s » en jugeant leur position « largement justifié ». Et ceci pour dire que « nous nous battions dans la même direction et nous partageons entièrement leur position », a - t-il soutenu. Avant de conclure en disant : « je crois que le moment venu, on pourra avancer des chiffres ». Non sans annoncer que « ce serait une catastrophe de signer des accords de ce genre-là parce que forcément on y laisserait des plumes ».

Il convient de rappeler que la signature du protocole d’accord entre l’administration des douanes et le groupement national des sapeurs pompiers n’est que la formalisation des relations de partenariat qui pré-existait déjà entre ces deux corps. Les domaines d’action de l’accord sont la sécurité-incendie des locaux des services douaniers implantés dans tout le territoire national et la formation au niveau de l’école des douanes pour leur apporter le savoir-faire technique à travers la mise en place d’un module de formation en prévention-sécurité. La convention couvre également le soutien mutuel administratif et logistique, l’encadrement (avec le groupe de plongeurs du Gnsp et de prévention de risques nautiques) dans l’utilisation des unités maritimes douanières de surveillance constituées de vedettes de dimensions diverses qui vont être mis en place incessamment.

Source: Le Soleil

Article Lu 1456 fois

Jeudi 3 Janvier 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State