Référence multimedia du sénégal
.
Google

RECETTE EN MATIERE DE SANTE: ’’Moins de sexe si vous voulez vivre longtemps’’

Article Lu 1808 fois

Contrairement aux idées reçues sur les bienfaits de l’amour, l’écrivain chinois Liu Zhengcai révèle dans son ouvrage intitulé ’’Les secrets de la longévité’’ qu’il faut, pour vivre longtemps, faire preuve de modération dans les activités intellectuelles et physiques, mais, surtout, dans les relations sexuelles.



S’appuyant sur le ’’Classique de la médecine interne’’, il soutient que ’’l’habitude frivole, l’ivresse du coït constituent une cause majeure de sénilité précoce’’ et que si l’on ne voit plus beaucoup de centenaires c’est parce que les ‘’mœurs sont devenues impures’’. Les spécialistes et les médecins des temps anciens soulignaient tous ’’l’importance de la continence et de la maîtrise des désirs’’, souligne-t-il avant d’ajouter : ’’l’homme physiquement faible peut jouir d’une longue vie s’il sait conserver son énergie vitale, de sa jeunesse à sa vieillesse, mais celui qui a une santé éclatante peut mourir avant l’âge s’il dépense son essence sans réserve’’. Soucieux de conserver leur énergie pour vivre longtemps, les anciens proposaient, selon Liu Zhengcai, de nombreuses mesures concrètes dont le mariage tardif (30 ans pour l’homme et 20 ans pour la femme), le contrôle des naissances, la modération de la vie sexuelle, entre autres.

Se basant sur d’autres écrits, il préconise que ’’les hommes d’une trentaine d’années peuvent contenter leur appétit sexuel une fois par semaine et les quadragénaires une fois toutes les deux semaines’’. Les quinquagénaires dont l’énergie commence à décliner peuvent en général avoir un rapport sexuel tous les 20 jours là où les sexagénaires ’’doivent pratiquement renoncer à cet acte’’, affirme Liu Zengcai. Bémol à la frustration que pourraient ressentir certains d’entre eux : ’’ceux qui supportent mal cette vie +monastique+, écrit-il, peuvent s’adonner au plaisir une fois par mois’’. Selon les spécialistes antiques, cités par l’auteur, si on contrevient à ces règlements en donnant libre cours à ses passions et en sombrant dans la débauche, ’’on ne pourra pas jouir d’une longue vie’’. Citant un exemple, l’auteur écrit : ’’Cheng Yichuan avait une petite santé depuis son enfance. Marié à l’âge de 30 ans il devint encore plus fragile et à 40 ans il était si faible qu’il menaçait d’expirer du jour au lendemain. En renonçant aux plaisirs de la chair il recouvra peu à peu la santé. Et c’est ainsi qu’à l’âge de 72 ans, il se portait mieux que dans sa jeunesse’’. Dans son bilan des expériences vécues par les centenaires d’antan, l’auteur révèle également que l’optimisme, la jovialité, l’absence de soucis et de convoitises ainsi que la quiétude apportent une bonne santé et un bon moral, sans compter qu’ils sont les conditions indispensables pour vivre longtemps. D’après Liu Zhengcai les facteurs psychologiques suivants sont à l’origine de certaines maladies : ’’la colère nuit au foie, l’extase porte atteinte au cœur, l’anxiété blesse la rate, la tristesse affecte les poumons’’.

L’auteur érige ainsi le principe de jovialité et de vacuité comme régulateur des sentiments pour conserver intérieurement l’esprit et prévenir les maladies. ’’Les secrets de la longévité’’, ouvrage de 247 pages, expose en détail les méthodes secrètes auxquelles avaient recouru les générations passées pour bien se conserver. Ainsi, l’auteur présente certains exercices psychomoteurs appuyés par des croquis illustratifs tout au long des pages.

Liu Zhengcai, né en janvier 1938, est membre du comité de recherche en gérontologie du département de la Santé en Chine. Professeur adjoint à l’Institut des sciences de la vie de Beijing, il a fait paraître depuis 1980, dix livres dont le ‘’Recueil sur les méthodes de soins corporels pour une longue vie’’, ‘’Les méthodes de longévité en médecine chinoise, cent écoles parlent de longévité’’ et d’autres œuvres didactiques ‘’bien appréciées par les lecteurs chinois et étrangers ainsi que par les milieux médicaux’’, souligne la note de présentation sur l’auteur.

Liu Zhengcai élabore actuellement une étude sur la gérontologie traditionnelle en Chine au bénéfice de la santé et de la longévité de tous. (Aps)

Source: APS / Sud Quotidien

Article Lu 1808 fois

Vendredi 7 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State