Référence multimedia du sénégal
.
Google

REBONDISSEMENT DANS L’AFFAIRE WALF/BSDA : L’Union nationale des consommateurs porte plainte contre Mme Siby

Article Lu 11302 fois

Le contentieux Walfadji/Bsda est loin de connaître son épilogue. Alors que le Bsda suit les voies et recours que la loi lui donne pour recouvrer les sommes que Sidy Lamine Niasse doit aux artistes, l’union nationale des consommateurs du Sénégal s’est mêlée dans la danse. Elle vient de mandater Me Sady Ndiaye pour porter plainte contre le Bsda pour « violation du droit de l’information ».



REBONDISSEMENT DANS L’AFFAIRE WALF/BSDA : L’Union nationale des consommateurs porte plainte contre Mme Siby
Par correspondance en date du mercredi 23 septembre 2009, l’Union nationale des consommateurs du Sénégal a mandaté l’avocat, Me Sady Ndiaye, pour porter plainte contre le Bsda au nom des consommateurs. Une décision motivée par « l’arrêt de la diffusion des émissions du groupe Walfadji en direction des citoyens sénégalais locaux et de la diaspora, conséquence directe des manœuvres du Bureau National de droit des auteurs du Sénégal (BSDA) ».

Considérant que « ces manœuvres ont eu pour conséquence la violation du Droit à l’information du peuple sénégalais et des personnes vivant dans notre pays » et que « le droit à l’information est inscrit dans la Déclaration Universelle des Droit de l’Homme, dans la Charte Africaine des Droits de l’Homme, et dans la Constitution de notre pays », l’union national des consommateurs du Sénégal a donné mandat à maître Sady Ndiaye, Avocat à la cour de Dakar, à initier une action en justice au profit des consommateurs du Sénégal contre le BSDA.

Une action qui n’ébranle point le Bsda qui, par la voix de sa directrice, soutient qu’elle ne se laissera pas distraire. Le Bureau Sénégalais des Droits d’auteurs (Bsda) reste ferme pour que la décision de justice qui a sommé le groupe "Wal fadjri" d’arrêter de diffuser des œuvres protégées soit appliquée. Selon les responsables du Bsda, s’ils sont allés jusqu’à ce stade, c’est que le groupe "Wal fadjri" n’a jamais fait montre d’une disponibilité à régler à l’amiable le contentieux portant sur le paiement des droits d’auteur.

« Depuis 2001, le Bsda n’a cessé d’envoyer des correspondances au Pdg du groupe Wal fadjri qui n’a jamais daigné répondre", explique Aziz Dieng. "Au Bsda, nous sommes d’avis que les bonnes volontés sont toujours à encourager, mais nous restons fermes : il faut que "Walf" nous paie notre argent", dixit Aziz Dieng.

Mieux d’autres sources proches du Bsda, soulignent que les "agitations" de l’organisation consumériste ressemblent à de l’activisme pour se donner de la visibilité d’autant plus que le leadersphip d’El-Hadji Niang est contesté

Source Sen24heures.com

Article Lu 11302 fois

Jeudi 24 Septembre 2009





1.Posté par BOY TOWN le 24/09/2009 11:26
waxou len fi dara walf dafa wara respecté loi yi walla niou fermé ko.
Tèlé xour dab là.... ils sont tous nuls.

2.Posté par mossa le 24/09/2009 17:56
boy town gisga wlfo koko ferme day say tanka koko lal yakho

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 15:29 Nouvel an, nouveau procès pour Hissène Habré

Vendredi 2 Décembre 2016 - 15:21 Macky Sall et l’Opposition que de concessions!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State