Référence multimedia du sénégal
.
Google

REBEUSS: L'EPOUSE DE BOUBA CHINOIS ANTA SOW et trois autres femmes échappent à une peine ferme

Article Lu 14724 fois

Elles étaient quatre, toutes appréhendées au domicile du caïd multirécidiviste, Bouba Chinois. Ces femmes ont été conduites au commissariat de Rebeuss par les flics, après réception d’un coup de fil anonyme, faisant état d’activités tendant à la prostitution, sans carnets de santé. Pis, alcool et comprimés illicites coulaient à flot dans la chambre de l’épouse de Bouba Chinois. C’est ainsi que celle-ci sera écrouée pour, défaut de carnet de santé et vente d’alcool sans autorisation. L’interrogatoire à la barre, a permis au tribunal de leur accorder la relaxe, au bénéfice du doute.



L’épouse de Bouba Chinois, née Anta Sow, Ndèye Anna Sow, Ndèye Coumba Ndiaye, 35 à 40 ans, et la plus jeune, Maty Guèye, 17 ans, sont les principales actrices de cette sorte de mélodrame. Les faits ont eu lieu à Rebeuss, plus précisément au domicile du caïd, multirécidiviste notoire, Bouba Chinois. Dans la deuxième quinzaine du mois de décembre. Au cours de laquelle, les éléments du commissariat de Rebeuss ont reçu une information anonyme, concernant des activités de prostitution, sans carnet sanitaire. Plus grave, alcool et comprimés illicites faisaient foison dans la chambre de l’épouse de Bouba Chinois. C’est ainsi que les flics ont rapplique sans tarder sur les lieux indiqués. Mettant hors d’état de nuire, les quatre femmes, et plusieurs dizaines de bouteilles d’alcool. Mises en examen, elles seront aussitôt déférées au parquet. Avant de comparaître à la barre du tribunal des flagrants délits, le 24 du mois courant. Malgré l’interrogatoire assez musclé, les prévenues ont chèrement vendu leur peau. Interrogée sur la présence de l’alcool dans ce « milieu familial », l’épouse de Bouba Chinois répondra que ce jour-là correspondait à l’anniversaire de son fils, et que son mari, Bouba, alpagué bien avant elle, avait donc voulu fêter « dignement » l’événement... « Moi, je suis mariée ; comment pourrai-je me livrer à la prostitution dans la propre chambre de mon époux », s’est-elle d’ailleurs indignée. « Les policiers m’ont bien demandé si j’avais un carnet de santé, mais je n’en ai pas besoin, car j’ai mon époux », a laissé entendre la dame Sow. Avant de dégager toute responsabilité, quant aux comprimés illicites trouvés sur les lieux. Ses copines, Maty Guèye et Ndèye Anna Sow, ont déclaré à l’unisson, qu’elles étaient venues rendre une visite de courtoisie à la famille. Tout en rejetant toute idée de prostitution ; d’où la non détention du aucun carnet. Ajoutant, travailler toutes les deux dans un salon de coiffure. Seule la nommée Ndèye Coumba Ndiaye, a reconnu s’adonner au plus vieux métier du monde. « On m’a bien arrêtée dans la maison de Bouba, j’ai un carnet de santé, mais ce jour-là, je ne l’avais pas sur moi, mais je suis parfaitement en règle ; il se trouve simplement que je l’ai oublié au Camp Pénal », dira la dame Ndèye Coumba Ndiaye. Le procureur a requis l’application de la loi. Les deux conseils des prévenues, Mes Michel Ndong et Atou Guèye, ont tout bonnement plaidé la relaxe des prévenues, « car il n’y a aucune preuve qu’elles se livraient à la prostitution ». Au délibéré, le tribunal les a relaxées au bénéfice du doute ; par ailleurs, Bouba Chinois, lui aussi, a été relaxé, faute de preuve.

Lassana Sidibé

Article Lu 14724 fois

Lundi 29 Décembre 2008





1.Posté par souley le 29/12/2008 19:41
dis moi sidibé si ils sont relaxé pourquoi tu ecris et tu donnes leur nom crevure de bouffeur de merde ke tu es?

2.Posté par musa le 29/12/2008 22:38
Soutoura ,sidibe tu oublies que c'est l'une d'elle qui ta mise au monde?Ta mere est une femme.Je suis persuade que tu en fais autant avec ta propre maman,UN HOMME QUI DENIGRE UNE FEMME N'EST PAS UN HOMME,

3.Posté par miss le 30/12/2008 10:41
bayiléne sidibé. il n fé k son boulot. le role d1 journalist est d'informer les populations. arrétez d critiquer pour 1 rien. siikk nguén tropppp

4.Posté par souley le 30/12/2008 12:12
nan miss tu te trompe, informer ce n'est pas denoncer, et quand des personnes sont relaxé par la loi, ça veut dire aucune charge contre eux, donc il n'y a aucune information et c'est donc de la delation et de la difamation, si un jour on t'accuse de quelque chose et que ces journalistes se jettent sur toi tu comprendras mieux....

5.Posté par Samuel le 30/12/2008 12:57
j aimerai correspondre avec un sénégalais ou une sénégalaise pour échanger d idées dopnion et savoir un peu la vie sénégalaise que j aime baucoup.mon email :ndiaye1978@yahoo.fr

6.Posté par bouba le 08/01/2009 23:46
sonneunagnou ak bouba chinois on ne dors plus assez y'a pas un temps de paie la nuit avec ces gens la ils derange la société il fo leur donner une lourde peine car il ne donne pas le bon exemple a nos enfants.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State