Référence multimedia du sénégal
.
Google

RADIO - Fréquence de la Première Fm : L’Artp chipe la 92.3 et impose la 105.9

Article Lu 11206 fois

Après avoir usé de subterfuges pour empêcher que la Première Fm n’émette, l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a préféré accorder à la radio du Groupe Avenir communication une fréquence autre que celle acquise antérieurement.



RADIO - Fréquence de la Première Fm : L’Artp chipe la 92.3 et impose la 105.9
Nouvelle donne dans l’attribution de la fréquence de la radio Première Fm. Après 7 mois de dilatoire, l’Etat du Sénégal a, finalement, préféré imposer au Groupe Avenir communication (Gac) éditrice du journal Le Quotidien une nouvelle fréquence, la 105.9, en lieu et place de la 92.3 objet du différend qui l’a opposé à l’Agence régulation des télécommunications et des postes (Arpt). Cette nouvelle donne n’a pas eu l’heur de plaire à l’administrateur dudit groupe qui, face à la presse hier, a avoué «faire contre mauvaise fortune bon cœur» en acceptant cette nouvelle fréquence, mais «tout en continuant le combat pour la 92.3» qui est toujours dans le patrimoine de la société Iso Trading, propriété du groupe. En effet, le changement qui est intervenu sur décision de l’Arpt, après qu’Avenir communication eut repris son dossier quatre fois de suite, oblige sa radio à procéder à des réglages avant le démarrage des émissions. Ainsi, Madiambal Diagne précise qu’il s’agira de «re-paramétrer les instruments techniques, re-profiler les habillages d’antenne et reprendre les supports de communication avant le démarrage des émissions, le plus tôt possible». Déjà, le déplacement de l’antenne vers la Médina permettra de procéder aux essais techniques, et à partir de la semaine prochaine, la date de démarrage de la radio sera connue.

Pour M. Diagne, ce changement de fréquence «reste incompréhensible» au regard des arguments servis par l’Artp, qui avait pris prétexte de la saturation de la bande Fm pour opposer son veto à l’octroi d’une fréquence au Gac. Une situation qui avait conduit l’administrateur dudit groupe à acquérir la société Iso Trading, propriétaire de la fréquence 92.3.

Sept mois après, Madiambal Diagne constate que l’Artp s’est contredite elle-même «en servant des arguments fallacieux pour motiver son refus et en accordant à la Première Fm une fréquence jusque-là non utilisée». Aujourd’hui, c’est l’amertume qui domine dans les propos de Madiambal Diagne face au «parcours d’obstacles imposés à son groupe pour l’acquisition d’une fréquence radio». C’est pourquoi, M. Diagne dénonce la politique de «deux poids, deux mesures» des autorités dans le traitement des demandes de fréquences «comme si nous étions moins sénégalais ou moins citoyen que les autres», souligne-t-il. Il poursuit «là où certains ont même eu, comme par un tour de magie, des fréquences de télévision sans avoir besoin de passer par tous ces obstacles», d’autres continuent encore de se battre pour avoir leur télévision ou même leur radio.

Malgré tout, cette bataille aura un coût financier certain pour le groupe de presse, eu égard aux sept mois durant lesquels le personnel de la radio était suspendu à la décision de l’Artp. Cadeau empoisonnée des autorités ou non, M. Diagne reste convaincu d’avoir mérité «sa fréquence».


Mame Woury Thioub
Source: Le Quotidien

Article Lu 11206 fois

Vendredi 17 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State