Référence multimedia du sénégal
.
Google

Quinzaine nationale de la femme : Sans tam-tam ni folklore

Article Lu 11042 fois


Les femmes parlementaires (Sénat et Assemblée nationale) ont annoncé, hier, leur participation à la Quinzaine nationale de la femme qui aura lieu du 22 avril au 6 mai. C’était au cours d’une rencontre avec le ministre de la Famille, de l’Entreprenariat féminin et de la Microfinance. Mme Awa Ndiaye a saisi l’occasion pour annoncer l’élimination du folklore pour l’édition 2008, à cause « des difficultés des ménages ».

Les femmes parlementaires s’impliquent dans la 27e édition de la Quinzaine nationale de la femme qui s’ouvre le 22 avril prochain. Elles ont fait cette annonce hier, au cours d’une rencontre avec Mme Awa Ndiaye, ministre de la Femme, de l’Entreprenariat féminin et de la Microfinance.

Awa Diop, questeur à l’Assemblée nationale, Aminata Tall, Me Ndèye Fatou Touré, Mously Diakhaté et d’autres députés ont assisté à cette rencontre qui a également vu la participation des ministres Aminata Lo Dieng et Innocence Ntab Ndiaye.

« L’objectif de la réunion est d’informer les parlementaires de l’état des préparatifs de la quinzaine afin de recueillir des observations et critiques », a souligné Mme Awa Ndiaye. Le ministre de la Famille a indiqué que les assises des femmes se tiennent dans un contexte particulier, avec notamment une conjoncture qui a installé des difficultés dans les ménages. C’est pourquoi, a dit, le ministre, « la décision a été prise de laisser de côté le folklore pour s’attaquer directement aux questions qui concernent les difficultés des femmes, rurales surtout ».

Mme Awa Ndiaye a annoncé que l’édition 2008 de la quinzaine a comme thème : « Accès des femmes aux instances de décision : enjeux et stratégie ». Selon le ministre, la vulgarisation de cette revendication des femmes se fera en collaboration avec les femmes juristes. Autre innovation annoncée par le ministère de la femme, la mise sur pied d’une caravane santé qui sillonnera les régions pour des tests de dépistages du Sida et des consultations gratuites.

Me Ndèye Fatou Touré, député du Mouvement Tekki, a salué la tenue de la réunion tout en demandant d’abord un plaidoyer des femmes pour la promulgation de la loi sur l’égal accès aux fonctions et mandats, soulignant qu’il faut un congrès des députés pour que cette loi soit promulguée. De son côté, Mously Diakhté du Jef-Jel a indiqué que la quinzaine transcende les clivages politiques. Comme bon nombre de parlementaires, elle s’est félicitée de l’élimination du folklore dans cette manifestation.

Source: Le Soleil

Article Lu 11042 fois

Samedi 12 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State