Référence multimedia du sénégal
.
Google

Quatre ans après leur relogement au Plan Jaxaay : Les sinistrés de 2005 vivent un calvaire

Article Lu 11592 fois

Les sinistrés relogés au Plan Jaxaay ne sont pas au bout de leurs peines. En effet, quatre ans après leur installation dans la cité, ils peinent à bénéficier des infrastructures de première nécessité telles qu’une route goudronnée en bon état, un hôpital, un marché, afin d’améliorer leur cadre de vie et leurs conditions de vie. Aussi, très remontées contre le gouvernement qu’elles accusent de les avoir laissées en rade, ces populations qui pensaient avoir retrouvé la belle vie, après avoir perdu leurs habitations envahies par les eaux en 2005, font aujourd’hui face à l’isolement et au manque d’infrastructures. Et pour alerter l’opinion publique sur leur sort, elles ont profité de la présence de la presse à la cérémonie de remises de vivres et de moustiquaires imprégnées par l’association humanitaire ‘Vaincre la pauvreté’ basée en France, pour conter leur calvaire.



Quatre ans après leur relogement au Plan Jaxaay : Les sinistrés de 2005 vivent un calvaire
La cité Jaxaay située à Keur Massar se singularise par son isolement par rapport aux autres cités. La route qui y mène est dans un état désastreux. Ces populations qui se disent ‘oubliées’ par le gouvernement, vivent de réelles difficultés de cadre de vie. ‘Nous n’avons aucune infrastructure de base depuis que nous sommes là’, explique Awa Mbaye. ‘Nous n’avons pas de bonnes routes, pas d’écoles, pas d’eau, rien qui puisse nous retenir dans cette cité alors que le président nous avait promis une vie meilleure en nous relogeant ici’, clame la dame. Un sentiment que partage sa voisine Fatou Soumaré : ‘Le relogement est certes important, mais nous avons aussi besoin d’infrastructures pour survivre’. Surtout des infrastructures routières et sanitaires puisque ‘si une femme de la cité doit accoucher, elle est obligée de se rendre à l’hôpital situé à l’entrée de Keur Massar, qui est très éloignée de notre cité’. Or, renseigne cette originaire de Wakhinane Nimzatt, ‘nos seuls moyens de transport, ce sont les véhicules clando et la route est impraticable’.

Mamadou Diaw, un des notables de la cité, en conclut qu’il est temps que l’Etat respecte ses engagements. ‘Nous n’accepterons plus qu’ils nous utilisent à des fins politiques. Un relogement dépourvu d’infrastructures est nul’, peste-t-il.

Paule Kadja TRAORE
Source Walfadjri

Article Lu 11592 fois

Lundi 12 Octobre 2009





1.Posté par Ngagne le 12/10/2009 19:09
D'abord la route puis l'éclairage.
Aller à Keur Massar est déjà un vrai calvaire. Aller au plan Jaxay qui est plus loin en est un autre.
La route est très mauvaise. La plupart des habitants ne sortent pas la nuit.

A force d'entendre parler du Plan Jaxaay 1 et 2. J'y suis allé l'année dernière.
1700 maisons environ ont été livrées aujourd'hui.
C'est bien. C'est une bonne initiative.
Mais c'est 5.000 maisons qui étaient prévues pour un budget de 52 milliards.
Qu'on arrête de dire que ces maisons valent 14 millions dont 10 millions offerts par l'Etat et 4 millions pour l'acquéreur, c'est faux. Elles valent à peine 7 millions.
Le terrain n'a rien coûté à l'Etat.

1700 maisons et familles sans compter ceux qui vont venir, ça mérite bien une bonne route. Une route goudronnée avec des conduites d'eau sur les 2 bords pour qu'en cas de pluie, elle ne soit pas inondée. Une route inondée se dégrade à grand V.



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State