Référence multimedia du sénégal
.
Google

QUERELLE DE PATERNITE EN VUE : La grossesse revendiquée par l’amant et l’ex-mari trompé

Article Lu 1765 fois

L’affaire de la désormais ex-épouse de l’émigré E. Diop établi aux Etats-Unis depuis presque deux décennies, défraie actuellement la chronique à Thiès, principalement au quartier Diamaguène où elle vit avec sa maman. L’enfant qu’elle porte dans son ventre risque de venir au monde dans un contexte de querelle de paternité. L’émigré ex-mari et l’amant, qui se proclame époux, déclarent chacun être l’auteur de la grossesse.



Dans cette histoire qui a débouché sur une querelle de paternité avant même la naissance de l’enfant, la plus malheureuse doit être la dame S. Ndiaye. Sa fille D. Diakhaté a été divorcée par son mari émigré, mais elle ne cesse de courir derrière son amant M. Kane, l’homme qui a fait voler en éclats son foyer et qui, comble de paradoxe, lui ferait subir un mauvais traitement. On se demande encore qu’elle mouche a piqué D. Diakhaté au point de commettre cet acte d’infidélité qui a finalement été à la base de son divorce avec l’émigré E. Diop.

De leur union scellée en 1999, sont nés deux enfants. La rencontre de D. Diakhaté avec M. Kane est venue tout gâcher. Celle-ci n’avait d’yeux que pour son prince charmant, comme si le bonhomme l’avait envoûtée. M. Kane rendait visite à la mariée chez sa maman comme bon lui semblait, au vu et su de tout le monde. En dépit des remarques de la mère de D. Diakhaté, M. Kane continua de plus belle ses relations amoureuses avec l’épouse d’autrui.

Mis au courant des agissements de sa femme, E. Diop resta stoïque, espérant voir la vérité triompher. Son épouse ne tarda pas à tomber en grossesse. Lorsque l’émigré apprit la nouvelle, il opta pour le divorce sans aucune autre forme de procès. A peine la dame libérée des liens du mariage, M. Kane sauta sur l’occasion en fréquentant à toute heure la maison ou sa dulcinée vit avec sa maman. De guerre lasse, la dame S. Ndiaye renvoya de chez elle sa fille. Laquelle trouva refuge chez la demi-sœur de sa mère pour y vivre en concubinage avec son amant.

Après un bref passage chez sa tante, elle revint à la case-départ dans un état lamentable. Tout en pleurs, elle déclara avoir été maltraitée par M. Kane.

S. Ndiaye s’apitoya sur le sort réservé à sa fille et assura ses soins jusqu’à guérison complète. On croyait que c’était fini pour de bon entre M. Kane et D. Diakhaté. Mais c’était mal connaître le bonhomme, qui refusa obstinément de lâcher prise. Il alla même jusqu’à menacer d’user de pouvoirs mystiques pour que D. Diakhaté réponde sans sourciller à ses appels. En tout cas, l’ex-femme de l’émigré abandonna ses enfants et élit domicile chez son amant. Ce fut de courte durée, le même scénario se reproduisit. Elle retourna chez elle presque méconnaissable, sans chaussures, la tête quasi-rasée.

D. Diakhaté indique avoir été jetée, en pleine nuit, dans la rue par son amant, comme une malpropre. Nonobstant la mise en demeure de la dame S. Ndiaye, l’amant fit encore irruption dans la vie de sa fille. De guerre lasse, les enfants de S. Ndiaye sommèrent le bonhomme de sortir. Les choses tournèrent rapidement au vinaigre et une rixe s’ensuivit, occasionnant des blessures aux frères de D. Diakhaté. Leur mère déposa une plainte contre M. Kane pour violation de domicile, incitation au divorce et coups et blessures.

Entendue à la Police, D. Diakhaté révèle avoir contracté un second mariage avec M. Kane. Elle déclare également avoir divorcé avec son premier mari lorsque ce dernier a su qu’il entretenait des relations amoureuses avec M. Kane. Dans la même foulée, elle indique que M. Kane lui fait souffrir le martyre. Selon elle, depuis leur union, elle ne cesse de subir des sévices de la part de son époux. Toutes choses qui font qu’elle a porté plainte contre M. Kane pour mauvais traitement, confiscation de bijoux et d’effets vestimentaires.

S’expliquant à son tour, M. Kane déclare avoir toujours ignoré que la dame D. Diakhaté était dans les liens du mariage. Il affirme que celle- ci lui a toujours menti en lui faisant savoir qu’elle a divorcé d’avec E. Diop. Actuellement, l’émigré et M. Kane se disputent la paternité de l’enfant qui sera mis au monde.

Source: le Soleil

Article Lu 1765 fois

Jeudi 29 Novembre 2007





1.Posté par jolof le 29/11/2007 09:11
THIEUY DJOLOF!
N'avez vous jamais entendu parler de DNA test ou test d'ADN?C tout ce qu'il faut faire et thiooww li ni courrr.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State