Référence multimedia du sénégal
.
Google

QUATRE MOIS APRÈS LE PASSAGE DE LA CARAVANE CONTRE LES GROSSESSES À SARE SOUNKAROU: Une dizaine de filles dont celle de l’imam tombent enceinte

Article Lu 1829 fois


À Saré Sounkarou, une localité située à huit (8) Km de Kolda dans la communauté rurale de Saré Bidji, les populations n’oublieront pas de sitôt le passage de la caravane contre les mutilations génitales féminines, les mariages et grossesses précoces ou non désirées. En effet, quatre (4) mois après, une dizaine de filles des villages environnants dont la fille de l’Imam et celle de la présidente du groupe de promotion féminine ont toutes contracté une grossesse non désirée.
Les populations de Saré Sounkarou et environs n’en reviennent pas encore de ce qui vient d’arriver à leurs filles. Elles n’oublieront pas de sitôt la grande manifestation inter frontalière contre les mutilations génitales, les mariages et grossesses précoces ou non désirés que le village avait abritée trois jours durant au mois de mars dernier. Selon une source bien informée, quatre mois après cette grande rencontre inter frontalière de lutte contre les violences faites aux femmes, plus de dix (10) filles de la zone ont contracté des grossesses non désirées. Dans cette liste noire de victimes d’une grossesse non désirée figure la fille de l’imam et celle de la présidente de groupement de promotion féminin. Rappelons que cette rencontre de lutte contre les violences faites aux femmes qui était organisée au mois de mars dernier par une Ong locale. Elle avait vu la participation des plus hautes autorités de la région et de tous les autres segments de la société. Pendant les trois jours qu’avait duré cette manifestation riche en couleurs, en folklores et en enseignement avec des discours très éloquents des auteurs, des sketchs, des veillées culturelles et des tables rondes étaient organisés. Plus de cent quarante-quatre (144) représentant de villages du Sénégal et de la Guinée-Bissau qui avaient prétendu tourner cette page noire de leur civilisation y avait pris part. Ensemble, ils avaient dit non à la violence faite aux femmes et avaient juré de bannir ces pratiques néfastes de leur société. Mais, quatre mois après les résultats sont là et les faits sont réels. Certains parents soutiendraient même que les filles, dont certaines sont encore des mineures, auraient récolté les fruits de ces 72 heures de fête.

Source: L'observateur

Article Lu 1829 fois

Vendredi 4 Juillet 2008





1.Posté par dafe le 04/07/2008 17:52
LI MOY SAFARA BOUDIOUR DIANGUORO

2.Posté par dafe le 04/07/2008 17:54
LI MOY CARAVANE POUR LA GROSSESSE


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State