Référence multimedia du sénégal
.
Google

QUAND L’EGERIE DE BAMBEY CLAQUE LA PORTE DU GOUVERNEMENT: Et si Aida Mbodji avait défié le président Wade ?

Article Lu 11325 fois

Contre toute attente, Aïda Mbodj a quitté, mardi après-midi, le gouvernement du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye où elle occupait le poste de ministre de la Transformation alimentaire des produits agricoles (Tapa). Son départ est d’autant plus surprenant que, la semaine dernière déjà, la mairesse de la ville de Diourbel, avait fait une sortie à la Télévision nationale pour apporter la réplique à ceux qui n’ont cessé de railler son ministère.



QUAND L’EGERIE DE BAMBEY CLAQUE LA PORTE DU GOUVERNEMENT: Et si Aida Mbodji avait défié le président Wade ?
Tout porte à croire que la démission d’Aïda Mbodj a surpris le président Abdoulaye Wade qui, selon des sources dignes de foi, s’y est opposé avant de se résoudre à l’accepter. N’ayant pu la convaincre de rester dans l’équipe pilotée par Souleymane Ndéné Ndiaye, le président a alors appelé Me Ousmane Ngom pour lui faire part de la nouvelle, tout en lui signifiant le rattachement des services du défunt ministère, au département des Mines, de l’Industrie et des PME-PMI qu’il dirige, tout cela évidemment, de concert avec le Pm Souleymane Ndéné Ndiaye.

La grande question que les observateurs se posent est alors de savoir ce qui a valu à Aida Mbodji d’être aussi choyée par le président Wade, au point de se rebeller de cette manière ? D’autant plus que Me Wade n’est pas du genre à accepter qu’on lui oppose pareille résistance sans qu’il ne sévisse.

La toute première réponse se trouve dans les confidences faites par certains proches du "Vieux", qui pensent toutefois que Me Wade n’est pas du genre à laisser l’initiative aux autres. Maître du jeu en toutes circonstances, tout doit partir de lui et revenir à lui. Or en laissant Aida partir comme elle l’a fait, les dividendes politiques à tirer de ce bras de fer (c’en est vraiment un malgré les apparences paisibles !) lui échappent. D’autant plus que le tombeur de l’ex-maire Pape Diouf du même fief, a réalisé l’un des meilleurs résultats, lors des dernières élections locales du 22 mars pour le compte de la Coalition Sopi et du Pds, alors que beaucoup de ses soeurs et frères libéraux, ont mordu la poussière, face à l’opposition. Les perdants, puisqu’à commencer par le fils du chef de l’Etat Karim Wade, beaucoup parmi eux, ont été gracieusement... récompensés pour "avoir bien travaillé". C’est forte de ces arguments politiques très pesants que la 4ème vice-présidente à l’Assemblée nationale a pu résister au chef de l’Etat et rendre le tablier.

Evidemment, la répartition des services de l’Etat fixant les prérogatives dévolues aux ministères a pu convaincre le maire de Bambey que ceux qui avaient pris son ex-département pour une coquille vide, n’ont pas eu tout à fait tort. Elle a pourtant prétendu le contraire à la télévision nationale pour se donner bonne conscience, alors que ceux qui la connaissent bien, avaient très vite fini de déceler sa mine grise, face aux caméras, à l’issue des consultations avec le Pm. Un sentiment de déception d’autant plus profond pour n’avoir pas pu récupérer le ministère de son rêve, à savoir celui de la Famille et de la Femme, confié une soeur rivale Ndèye khady diop, militante de la nébuleuse Génération du concret qui a récolté en plus le titre de Ministre d’Etat.

Mieux, d’après des confidences faites par Aïda Mbodj à certains de ses proches, le président Abdoulaye Wade lui aurait promis de donner un contenu réel à ce ministère inconnu des Sénégalais. L’espoir était permis à un moment où, il est question de la banque verte et de la relance du programme dit Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana). Or, selon beaucoup de ses proches interrogés, après la publication du décret portant répartition des directions et services entre les différents ministères, Aïda Mbodj s’est sentie "vexée et roulée dans la farine". Ce qu’elle n’a pas hésité à faire comprendre au président Abdoulaye Wade en lui présentant sa démission et retrouver ainsi son poste de vice-président de l’Assemblée nationale.

Autre raison brandie pour justifier l’attitude du Président Wade,"il ne voulait nullement gêner le khalife général des mourides, El hadji Mouhamadou Lamine Bara Falilou Mbacké" qu’on dit très lié à Aïda Mbodj. D’ailleurs, le khalife de Touba avait fait le déplacement à Bambey, après la nomination d’Aïda Mbodj, pour lui exprimer son soutien et prier pour un succès total.

Aïda Mbodj aurait prévu de se rendre à Touba dès ce mercredi afin d’exposer au khalife des mourides les raisons de son départ du gouvernement. Et c’est mardi en fin de soirée qu’elle a fini par renoncer à ce déplacement. L’aurait-on dissuadée d’aller rendre visite Serigne Bara ? Difficile à dire. Toujours est-il qu’il est toujours prévu dans l’agenda d’Aïda Mbodji, un déplacement à Touba dans les prochains jours. Qu’est-ce que tout cela changera dans ses rapports avec le President Wade et le Pds ? Seul l’avenir nous le dira. Une chose est cependant sûre, le feuilleton Wade-Aida n’est pas à son dernier épisode avec cette... mystérieuse démission.

Source: Nettali

Article Lu 11325 fois

Jeudi 14 Mai 2009





1.Posté par zayire le 14/05/2009 14:22
Voilà un Président de la République qui ne comprend pas que pour distribuer il faut d’abord produire.
Voilà un « Professeur agrégé » d’économie qui engage des chantiers sans étude de faisabilité préalable.
Abdoulaye Wade est décidément un phénomène !

Son accession à la tête de l’Etat est caractérisée par un seul mot : Destruction.
Wade a dilapidé tout l’argent que le défunt régime PS lui a laissé,
Wade a dilapidé le patrimoine foncier national,
Wade a détruit l’école sénégalaise,
Wade a détruit le système sanitaire du Sénégal,
Wade a détruit la diplomatie sénégalaise,
Wade a détruit l’agriculture sénégalaise,
Wade a sapé le climat d’entente existant entre les familles religieuses au Sénégal,
Wade a détruit les valeurs dans notre pays, et c’est là le plus grand tort que Abdoulaye Wade a porté au Sénégal.

2.Posté par Auteur le 14/05/2009 14:24
En unissons nous pour éviter une loi de de Vice Président dans notre même s'il le faut dissoudre ce Gouvernement que ne le semble pas. Qui est tout sauf un Gouvernement digne de ce nom et qui salit notre pays

3.Posté par Auteur le 14/05/2009 14:34
Unissons nous pour éviter une loi de de Vice Président dans notre Pays même s'il le faut dissoudre ce Gouvernement qui ne le semble pas. Qui est tout sauf un Gouvernement digne de ce nom et qui salit l'image de notre pays

4.Posté par tang derett le 14/05/2009 14:37
Désolé chers internautes ce n'est plus le temps de la correction ou de la bonne tenue et autre
ils ont été ministres et incapable d'asurer leurs fonctions alors pourquoi cette bande de putes essaye de prendre le president en otage avec des dossiers bizarres pour revenir dans le gouvernement qu'ils nous fiche la paix

5.Posté par deflokham le 14/05/2009 14:58
Haaaaa en voila une enfin ki n'a pas envi de se lever chaque matin pour aller se gratter la ch...... à longueur de journée ds un ministere qui ressemble à une coquille vide.car plus de la moitié des ministres auraient du faire pareil.
mais bon c des gens qui n'ont autre fonction que politicienne dc sans poste ds le gouvernement ils mangeront du sable.

6.Posté par CHEIKH le 14/05/2009 15:13
BNJ TU AS REÇON AIDA LINGA DEFAL PDS MO EUPE LINOU LA DIOKH BAGNAL DOU SA MERITE KEN KHAMOUL BAN MINISTRE LA GAYI EUPO NOU LA BASSE OPOSEL

7.Posté par CHEIKH le 14/05/2009 15:14
TU AS GAGNE LARGEMENT LE DEPARTEMENT DE BAMBERY TU ES LAMAIRESSE DIEULAL LILA YALLA DIOKH YAKO MOOME

8.Posté par MARVEL le 14/05/2009 18:01

INTOX

1° Aida Mbodj n'a jamais démissionné, elle a tout simplement été virée. Si elle avait démissionné, un autre ministre aurait tout simplement été nommé. Logique quand même. Depuis quand supprime-t-on le poste d'un ministre ou député ou DG ou autre démissionnaire ?

2° Aïda Mbodj, ce qui se fait de plus répugnant chez la femme, n'est pas du genre à démissionner. Elle sert de carpette sur laquelle s'essuit Wade ou quiconque détient un pouvoir utile à Aida

3° Aida Mbodj se serait même accroché à un ministère des eaux pluviales, du moment qu'elle se fasse appeler Mme La Ministre, et qu'il y'ait un budget à détourner

Une femme qui se fait gifler par ses collaborateurs males - qui se fait rabrouer en plein stade où on lui demande au micro de fermer sa gueu.... pour laisser les invités s'exprimer - qui court à côté des cortèges alors qu'elle est sensée porter le titre de ministre - qui se fait cracher dessus partout où elle passe - et tant d'autres - une telle femme objet ne peut être capable du moindre acte de dignité ou d'honneur. Elle est et restera comme son modèle en la matière, celui à qui elle s'offre sans condition aucune, mais vraiment sans condition aucune, au point de soulever la colère de Viviane Zééva Vert Wade qui n'en veut plus dans le gouvernement depuis deux ans, comme elle ne veut plus de Aminata Tall dans le gouvernement. Je vous laisse deviner pourquoi !!!!

MARVEL
marvel@hotmail.fr


9.Posté par bip bip le 14/05/2009 20:18
«Le poisson pourrit toujours par la tête»

comme disent les Communistes.

10.Posté par Diola le 15/05/2009 04:17
Felicitation Madame Mbodj
tu as bien raison de demissionner. Ce ministere n'etait pas pour toi, tu merites meux que ca. Juste recemment, on a eu l'information partout dans le monde que tu es a seule femme du PDS qui a gagne les elections locales. Pour cela, Pere Wade devait te recommpenser et je ne parle pas d'etre ministre de je ne sais quoi.
Comment Ablaye Wade peut il nommer des gens comme Awa Ndiaye ou Ndeye Khady sachant que c'est toi qui merite ces deux ministeres ensemble dans un meme cabinet? Ces genres d'injustices, je ne peux pas les comprendre. N'est pas lui qui disait qu'il faut bien recompenser les travailleurs? Que des mensonges ce vieux negre.
Mais nak, Dieu est avec toi et nous prions pour toi. La recompense divine est celle que nous recherchons.
Du courage, tout ira bien, on est avec toi

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:17 Dakar sans eau, Macky à Keur Momar

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State