Référence multimedia du sénégal
.
Google

Publication de la liste des sénateurs : Wade féminise la deuxième chambre et renforce son camp

Article Lu 12493 fois

C’est finalement, hier, vers vingt-deux heures que le président Wade a publié la liste de ses sénateurs. On note, dans celles-ci, la forte présence des femmes et une ouverture vers les anciens alliés du camp présidentiel.



Publication de la liste des sénateurs : Wade féminise la deuxième chambre et renforce son camp
A travers la liste des sénateurs publiée hier soir par la présidence de la République et relative au quota présidentiel, deux constats s’imposent : Wade fait la part belle aux femmes et fait une ouverture remarquable envers ses anciens alliés. En effet, sur les soixante cinq membres que compte la deuxième chambre, trente neufs appartiennent à la gent féminine, soit 40 % des sièges à pouvoir. En féminisant, ainsi, le Sénat, le président Wade a certainement eu pour souci de se racheter en direction des femmes. Car, malgré sa promesse de faire appliquer la parité lors des dernières législatives - ce qui était une exigence de nombre d’organisations féministes - le président de la République n’avait pas été suivi par certains partis de l’opposition qui trouvaient cette option inopportune. Contre mauvaise fortune, les femmes feront bon cœur.
Aussi, s’étaient finalement-elles résignées à faire du choix d’une des leurs à la tête de la nouvelle institution, leur cheval de bataille. Or, tel que le Sénat est actuellement configuré, nulle chance qu’elles voient leur demande satisfaite. Et, pour atténuer leur courroux, Wade a choisi de leur accorder une entrée massive au Sénat.

Autre lecture possible de la liste des sénateurs de Wade, la forte présence de ses alliés. On note, en effet, la présence des partis qui appartenaient à la mouvance présidentielle avant la tenue de l’élection du 25 février 2007.

C’est ainsi que Aj /Pads se retrouve avec deux sièges, en les personnes de Bineta Bâ Samb et Abdoul Guissé, le malheureux candidat folliste à l’élection sénatoriale, dans sa région à Matam. Le président Wade joint ainsi l’acte à la parole en scellant ainsi une nouvelle alliance avec le parti de Landing Savané. Il avait soutenu lors de sa dernière rencontre avec les responsables au sommet de cette formation politique, que la page des élections étant tournée, rien ne s’opposait à présent à un nouveau compagnonnage avec les follistes. Mais la surprise a été que ce ne sont pas des responsables d’Aj qui étaient pressentis que l’on trouve sur la liste de Wade. En effet Mamadou Diop Décroix et Bassirou Sarr dont les noms avaient été avancés n’y figurent point.

Cependant, ce n’est pas seulement avec les follistes que Me Wade a eu à se ‘réconcilier’. Le serviteur en chef du Rassemblement pour le peuple (Rp) a été également servi. Mouhamadou Mamoune Niasse qui fut ministre d’Etat, avant d’aller sous sa propre bannière aux élections législatives, a été rappelé pour servir, de nouveau, aux côtés du locataire du palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor. Le marabout-politicien devra ainsi cédé à un des siens son fauteuil à l’Assemblée pour un autre (beaucoup plus douillet ?). Cette pêche pourrait être très bénéfique pour le chef charismatique du Pds lors des prochaines élections locales car la commune de Kaolack constitue un enjeu de taille.

C’est, d’ailleurs, dans cette optique qu’il faut comprendre le choix d’El hadj Daouda Faye, récemment limogé de son poste de ministre des Sports.

D’autres partis qui se réclament de la mouvance présidentielle n’ont pas été, aussi, oubliés dans le partage du gâteau. Il en est ainsi de l’Union pour le renouveau de Djibo Kâ dont un des responsables, en l’occurrence Boubacar Thioub est sur la liste, et du Pvd de Modou Kara Mbacké dont l’épouse fait partie des sénateurs choisis par Wade.

Pour davantage renforcer son camp, le président de la République ne s’est pas contenté de satisfaire ses souteneurs. Il est allé pêcher dans les eaux du Parti socialiste authentique (Psa). Et c’est pour en prendre le ‘baracuda’. En effet, Souty Touré quitte l’opposition parlementaire pour rejoindre la majorité présidentielle.

Cependant pour éviter de ramener le Sénégal à l’époque du parti unique, Me Wade a préféré laisser le reste de cette opposition qu’il dit significative, jouer son son rôle au sein de l’institution parlementaire.

Pape Diop en roue libre

Comme à son habitude, Me Wade n’a pas fait dans la dentelle pour prendre de court son monde. Malgrè les fortes pressions faites sur lui, le président de la République a tenu à confirmer l’ancien président de l’Assemblée nationale à la tête du Sénat. Pour ce faire, il a simplement choisi d’exclure de sa liste celle qu’on voulait lui imposer, en l’occurrence Aminata Tall, maire de Diourbel. Dans la même veine, il se gardera, pour éviter les polémiques ultérieures, de mettre sur la touche d’autres potentiels candidats à la présidence du Sénat. Il s’agissait, entre autres, de Youssoupha Diagne, ancien président de l’Assemblée nationale qui a déclaré sa candidature et du député libéral, Iba Der Thiam qui n’a pas semblé cracher sur la proposition de ses partisans qui voulaient qu’il soit la future deuxième personnalité de l’Etat. Aujourd’hui donc, Pape Diop peut dormir tranquille en pensant qu’il n’y a plus de péril en la demeure.

A. KANE
Source: Walfadjri

Article Lu 12493 fois

Vendredi 21 Septembre 2007





1.Posté par MARVEL le 21/09/2007 11:43

Avec ce Sénat, le Sénégal officiellement 1ère république bananière

Je ne sais pas si vous allez vous réjouir ou pas, mais cette liste de 65 soi-disant sénateurs confirme, si besoin en était encore, que vous êtes citoyen de la république la plus bananière au monde.

Pourquoi ?

Parce que tout simplement, dans aucune des nombreuses républiques au monde, je dis bien AUCUNE, un peuple est aussi passif et un président assez irrespectueux de son peuple pour décider de nommer ne fusse que UN SEUL sénateur sensé être le représentant du peuple.
Dans toutes les républiques au monde, les 100 % des sénateurs sont élus, soit au suffrage direct ou indirect ou ….., mais en tout cas élus.

Le cas particulier du Canada n'est pas comparable au Sénégal , car il s'agit d'une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire, un régime qui en tout cas sur les textes n'a rien à voir avec le Sénégal bien que Wade est pire qu'un monarque, et de plus les sénateurs canadiens sont nommés pratiquement à vie, jusqu'à l'âge maximum de 75 ans en tout cas. Donc ils peuvent traverser plusieurs régimes.

Vous avez beau fait le tour des différents continents, des coins et recoins de la planète, parcourir les différents sénats, rien, AUCUN ne ressemble à celui du Sénégal, dans aucun pays la population ne laisserait faire un tel foutage de gueule, de l'Argentine à la RDC, en passant par la Belgique, la France, la Pologne, la Bolivie, le Mexique, les USA, l'Australie - le Brésil - le Chili - l'Irlande - l'Italie - la Roumanie – le UK, le Nigéria, le Libéria, la Mauritanie ............

Le Sénégal vient donc de battre officiellement le record des républiques ou autres régimes les plus bananiers de l'Univers.

- Nous avions déjà le président le plus vieux au monde.

- Nous sommes aussi le seul pays au monde où au soir d'une élection, après qu'une soi-disant majorité ait remporté la victoire, qu'aucune âme qui vive n'ait manifesté ne fusse que devant sa porte la moindre joie, un soir qui voit un pays semblant avoir revécu un drame comme celui du Joola tellement la tristesse était ambiante, même jusqu'au lendemain et surlendemain.

- Avec le rapport de Aid Transparency démontrant les détournements équivalents à 2477 milliards en 6 ans, nous avons aussi le président le plus cleptomane au monde

- Avec le nombre de modifications de la constitution en 5 ans, le nombre de reniements durant un mandat, le nombre de promesses non tenues, le nombre de mensonges d'état, le nombre de transhumans au Km2, etc...., nous avons aussi le président le plus versatile et le plus bonimenteur de la Planète Terre

- Nous avions déjà depuis 2000 d'autres spécificités qui ne nous honorent pas, nous détenons d'autres tristes records. Avec le Sénat nous sommes désormais officiellement la république la plus bananière de la planète.

Faut-il s'en réjouir ou jeter à la mer (dans la direction de Barsa) ceux qui nous ont introduit à la première page du Guiness Book des records, version Bamboula ?

MARVEL
marvel@hotmail.fr

2.Posté par LAAY LAAY le 21/09/2007 11:44
pourtout le fils ainé du khalif général des layène seydina issa thiaw avait dit qu'il sera sénéteur. Wade l'a completement zappé. quelle honte pour ce pseudo coordonnateur de l'organisation de l'Appel !!!,
khanaa bou éléctions municipale yi gneuwé il fermera sa grande gueule et arretera de soutenir ce sénile présidant
huuuuuuuuuuuuppppppppppppppppp seyna laay doo sakh rouss

3.Posté par BMG le 21/09/2007 13:11
Manodou lène . nit dèy mandou.

4.Posté par ERIC NDOUR le 21/09/2007 13:56
A MES FRERES DU REWMI
Je vous disais lors de notre dernière rencontre du secrétariat politique des jeunes que WADE n’est pas un allié sur. Nos adultes se sont précipités pour vendre le parti parce que croyant occuper un poste de sénateur ultérieurement. Le constat est là malheureusement : rewmi a perdu de sa crédibilité, il est à l’agonie, les militants ne croient plus en leurs responsables. Ces derniers ont sacrifiés la jeunesse et ont trahi leurs électeurs. Je me demande si nos BADOLA de responsables vont se regarder dans la glace. Mais après tout c’est bien fait pour eux.
Allah n’aime pas les traites.

Eric Ndour ancien membre du secrétariat national xaley rewmi

5.Posté par deug le 21/09/2007 17:17
Ils seront payés par nos IMPOTS
Ronganiou badolo, moy niékhe thiéréye bour

1 - Yaye Mane Albis
2 - Khardiata Bâ
3 - Harouna Bâ
4 - Elhadj Babacar Badiane
5 - Amadou Barry
6 - Diatou Bathily
7 - Marie José Boucher
8 - Mame Faty Cissé
9 - Yaya Dia
10 - Léna Diagne
11 - Tapa Diao
12 - Coumba Souna Dieng
13 - Sokhna Dieng
14 - Sidy Dieng
15 - Elhadi Mohamad Dieng
16 - Abibou Dièye
17 - Anne Marie Dioh
18 - Aloise Gorgui Dione
19 - Pape Diop
20 - Khady Diop
21 - Cheikh A. Mbacké dit Ch. Fatma Diop
22 - Fatou Diouf
23 - Assane Fall
24 - El hadji Daouda Faye
25 - Marie Lucienne Tissa Guèye
26 - Abdoul Guissé
27 - Abdoulaye Hann
28 - Yakou Kane
29 - Aminata Mamoudou Kane
30 - Hawa Kane
31 - Ahmed Bachir Kounta
32 - Serigne Bara Mbacké
33 - Adama Mbengue
34 - Charles Mendy
35 - Safiatou Ndiaye
36 - Anta Ndiaye
37 - Meïssa Ndiaye
38 - Mansour Ndiaye
39 - Awa Ndiaye
40 - Abiboulaye Ndiaye
41 - Aïssatou Ndiongue
42 - Daouda Ndoye
43 - Ngoné Ndoye
44 - Henriette Dominic Négri
45 - Grégoire Birame Ngom
46 - Maïmouna Niang
47 - Mohamadou Mamoune Niasse
48 - Binetou Sall
49 - Meïssa Sall
50 - Khady Sall
51 - Bineta Samb
52 - Woré Sarr
53 - Ndaté Ndiaye Sarr,
54 - Aïda Senghor
55 - Rokhaya Siby
56 - Oumy Sy
57 - Aminata Sokhna Thiam
58 - Aïssatou Thiam
59 - Awa Thiam
60 - Mass Thiam
61 - Boubacar Thioub
62 - Abdourahmane Touré
63 - Souty Touré
64 - Marème Wade
65 - Marème Wane


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State